Église Notre-Dame

Komentarze

Transkrypt

Église Notre-Dame
magazine
Église
Notre-Dame,
la Ville préserve son patrimoine
A l’occasion de la SEMAINE DU GOUT 2010, l’Association des Commerçants
de Chatou organise la fête du goût !
Venez nombreux, chacun
amène sa spécialité à
goûter entre voisins !
Les boissons sont
Offertes par
l’ACC…Apporter
vos couverts !!!
Rendez-vous
Fête
du goût
en octobre
ENVIRONNEMENT
Distribution
des sacs
pour 2011
N°18 // Octobre 2010 // Le magazine municipal de la ville de Chatou
La fête du goût aura lieu à partir de 12h:
♠ Le samedi 16 octobre : Route de Maisons (au centre
Commercial Route de maisons)
♠ Le dimanche 17 octobre : rue Auguste Renoir (devant
Pain Chaud)
sommaire
P.4-7
P.8-10
EN IMAGES
Rendez-vous
ête et semaine du Goût, Dîner libanais, PorteF
ouvertes au Golf, Soirée Emploi-Entreprises,
Mois du film documentaire, Grand Marché
d’Art Contemporain, Les Concerts Lamoureux,
Programmation culturelle, Accueil des
Nouveaux Catoviens, musée Fournaise,
spectacle jeune public.
P.11-17
Dossier
L’Église Notre-Dame
de Chatou en images
P.18-19
19,
U N° 10
O
T
A
0
2
CH
mbre
Nove ution
Par
7
redi 1
merc mbre
nove
actualités
Social
Commerces/Entreprises
P.20
P.21
environnement/citoyenneté
tribunes
P.22-23
Côté assos
P.24-25
chatou pratique
P.26-27
infos JEUNES
P.28
portrait Jacques Marchand
Devenez fan de la ville de Chatou !
2
chatou / N°18 / octobre 2010
edito
Valorisation
du patrimoine de Chatou :
la Ville assume
ses responsabilités
Il nous appartenait
d’actionner tous les
leviers possibles
pour préserver
ce qui constitue
notre patrimoine
architectural
commun.
Allô Monsieur
le Maire
Le lundi de 12h à 13h
01 34 80 46 42
Éditeur : Ville de Chatou 78401 Chatou CEDEX
01 34 80 46 00 - Fax : 01 34 80 46 06
www.chatou.fr
Directeur de la Publication :
Ghislain Fournier, Maire de Chatou,
Vice-président du Conseil général des Yvelines
Directeur de la Rédaction :
Michèle Grellier, Maire Adjoint chargée
de la Communication
Rédactrice en Chef :
Colette de Lajarte, Directrice de la Communication
Assistants de rédaction :
Valérie Jouette, Sophie Gaultier , Marc Lesteven
Conception et réalisation :
Scoop Communication
Impression :
Desbouis Grésil Imprimeur 91230 Montgeron
Imprimé sur papier
issu de la gestion durable des forêts
avec des encres végétales
Tirage : 16 000 exemplaires
Distribution : ESTC
À
n’en pas douter, le dimanche 17 octobre 2010 résonnera
longtemps comme un jour important de l’histoire culturelle
de notre Ville. C’est en effet la date à laquelle la rénovation
de Notre-Dame de Chatou trouve son épilogue après de longs mois
de travaux. Restaurée avec soin, talent mais aussi passion, ce site
patrimonial brille désormais d’un éclat nouveau.
Satisfaction supplémentaire, les travaux ont été réalisés dans le
délai imparti, ce qui constituait l’un de nos engagements pris en
mars 2008.
Sans revenir sur la genèse de l’église Notre-Dame – dont les racines remontent au XIe siècle – ni sur les travaux dont elle vient de
faire l’objet (vous les retrouverez en détail dans le dossier de ce
magazine), il convient d’insister sur la responsabilité qu’a souhaité
assumer la Mairie dans cet ambitieux projet. Propriété de la Ville
depuis 1905, par la loi de séparation de l’Église et de l’État, nous
avons choisi de nous engager sans réserve dans cette rénovation
tout en préservant une gestion rigoureuse des finances communales.
Il nous appartient, en effet, d’actionner tous les leviers possibles
pour préserver ce qui constitue notre patrimoine architectural
commun, bâti au fil des siècles. C’est la même logique qui avait
à l’époque conduit la Ville à réhabiliter le Hameau Fournaise. C’est
encore le même credo qui nous a récemment amenés à concevoir
des escales fluviales pour profiter pleinement de tout ce que peut
offrir le patrimoine catovien sur les bords de Seine.
À l’entrée du département, cette église s’inscrit plus que jamais
comme un haut lieu de mémoire, de vie et de culte ouvert à tous !
Très cordialement,
Ghislain Fournier
Maire de Chatou et Vice-président
du Conseil général des Yvelines
chatou / N°18 / octobre 2010
3
en images
RAVIVAGE DE LA FLAMME À L’ARC DE TRIOMPHE
25/08
5/09
Plus de ph
otos
sur www.
chatou.f
r/
en image
s
66e ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION
DE CHATOU ET HOMMAGE AUX 27 MARTYRS
Dimanche 5 septembre, la Ville de Chatou commémorait la Libération et rendait hommage aux 27 Martyrs en présence de Ghislain Fournier, Maire et Viceprésident du Conseil général des Yvelines, du Conseil Municipal, du Conseil Municipal des Jeunes et du Conseil Local des Jeunes.
Pierre Lequiller, Député des Yvelines, et les représentants des villes du Pecq,
de Croissy-sur-Seine, de Montesson et Jacques Myard, Député-Maire de Maisons-Laffitte, les présidents des associations d’Anciens Combattants, les Familles des Martyrs et des Catoviens participaient à cet anniversaire. L’Harmonie
municipale du Vésinet, les Scouts et
Guides de France de Chatou et les
Guides et Scouts d’Europe ont accompagné cette cérémonie.
Après les dépôts de gerbes dans les
jardins de l’Hôtel de Ville, le cortège
s’est rendu au Château de la Pièce
d’Eau, puis au cimetière des Landes.
4
chatou / N°18 / octobre 2010
en images
5/09
FORUM DES ASSOCIATIONS : VIF SUCCÈS
LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE
DANS LES ENTREPRISES
DR
7/09
DR
Cette édition a accueilli de nombreux visiteurs,
venus rencontrer les 63 associations et les services municipaux présents au Centre Sportif Roger
Corbin. Le coin lecture, proposé par la médiathèque, et les ateliers des Accueils de Loisirs ont
affiché complet.
À l’année prochaine !
La Ville de Chatou a apporté son concours au Forum sur
la Sécurité Routière organisé par la société Faceo pour
les 300 salariés de THALES/AES ET AXIMUM.
Ce forum s’inscrit dans la démarche santé, sécurité
dans l’environnement de travail mis en place par l’entreprise. Les Polices Nationale et Municipale étaient
présentes et les participants ont pu découvrir un simulateur de conduite, des jumelles et des tests d’ébriété.
chatou / N°18 / octobre 2010
5
en images
JOURNÉES DU PATRIMOINE
ET DES IMPRESSIONNISTES
Plus de ph
otos
sur www.
chatou.f
r/
en image
s
Ce rendez-vous pour les amoureux du patrimoine a, cette année encore, attiré un
public nombreux sur les différents sites
historiques de Chatou.
©Laurence
©
de Terline (Cercle Amical Arts et Chiffons)
18 et 19/09
Dans une ambiance chaleureuse et ensoleillée, les
structures et associations culturelles et artistiques
de la ville ont proposé des animations et redonné au
Hameau Fournaise ses couleurs d’antan.
Conférences, visites, balades sur la Seine, concours
de peinture et de photos, animations musicales et
démonstrations de danse en costume... ont, le temps
d’un dimanche au bord de l’eau, rendu hommage à la
richesse du patrimoine de notre ville.
Exposition
à la médiathèque
yveline, YVELINES...
Un territoire de tradition et d’innovation
À découvrir
jusqu’au
23 octobre
DR
EXPOSITION SAFARI
AU cneai =
Franc succès pour le
concours photo dont
le critère essentiel
était l’originalité du
point de vue. Résultats :
1er prix – Bernard Foulon (photo)
2e et 3e prix – Nathalie Fremaux
4e prix – Isabelle Tanet
5e prix – Kevin Galita
6e prix – Isabelle Tanet
7e prix – Pierre-Alexandre Duchesne
6
chatou / N°18 / octobre 2010
en images
LE NOUVEAU SOUS-PRÉFET À CHATOU
21/09
Pour sa première visite à Chatou, Monsieur Philippe Court,
Sous-Préfet de l’arrondissement de Saint-Germain-enLaye, a rencontré Monsieur le Maire et fait un tour de ville.
Il a visité la future aire des gens du voyage, le collège Auguste Renoir, le barrage, le Hameau Fournaise et la place
Maurice Berteaux.
Philippe Court, 38 ans, a pris ses fonctions en juin. Il a succédé à Yannick Imbert, nommé Directeur à la délégation
interministérielle à l’aménagement du territoire, chargé
de l’accompagnement des mutations économiques.
Ancien élève de l’École polytechnique, ingénieur en chef
des Ponts, des Eaux et Forêts, Philippe Court occupait depuis 2009 les fonctions de Directeur de Cabinet de Xavier Darcos, ministre du Travail, des
Relations Sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville.
OUVERTURE DES ATELIERS
D’ARTISTES REGROUPANT
CHATOU, LE VÉSINET
ET CROISSY-SUR-SEINE
BIENVENUE À THIERRY COURTIN,
NOUVEAU CONSEILLER MUNICIPAL
29/09
DR
25 et 26/09
Suite au départ de Francis Paya,
Thierry Courtin a pris ses fonctions
de conseiller municipal. Il a été officiellement installé au cours du
conseil municipal du 29 septembre.
Thierry Courtin est commerçant à
Chatou, place Maurice Berteaux.
Nous lui souhaitons la bienvenue.
INAUGURATION DE LA 81E FOIRE
À LA BROCANTE ET AUX JAMBONS
25/09
chatou / N°18 / octobre 2010
7
rendez-vous
voir
En sa
plus
DR
Semaine du goût 2010
.....................................................................................................
s Du 11 au 15 octobre
A l’occasion de la SEMAINE DU GOUT 2010, l’Association des Commerçants
de Chatou organise la fête du goût !
La « Dolce-Vita des saveurs »
dans les écoles
amène sa spécialité à
Les boissons sont
Offertes par
l’ACC…Apporter
vos couverts !!!
À
l’occasion de cette nouvelle édition de la Semaine du goût, la restauration municipale met
à l’honneur la gastronomie italienne avec une
animation intitulée « La Dolce-Vita des saveurs », qui
contribue à faire découvrir de nouvelles recettes et
de nouvelles saveurs.
La fête du goût aura lieu à partir de 12h:
♠ Le samedi 16 octobre : Route de Maisons (au centre
Commercial Route de maisons)
♠ Le dimanche 17 octobre : rue Auguste Renoir (devant
Pain Chaud)
Des spécialités italiennes seront présentes en entrée,
en plat principal, en fromage/laitage ou en dessert
avec :
En entrée : tomate/mozzarella, mortadelle italienne,
salade Vintimille, salade primavera, tomate ricotta
Rendez-vous
à ne pas
manquer
pour
ceux qui
souhaitent
s’initier
au golf, ou
découvrir
ce site
exceptionnel, véritable oasis
de verdure en bord de Seine :
Ces journées proposent :
• des initiations gratuites
(de 9h30 à 18h – pas de
réservation nécessaire),
• des visites guidées du site et
des réunions d’informations.
Des tarifs promotionnels seront
proposés, notamment pour
les stages « initiation ».
Ouvert tous les jours
de 8 h à 20 h.
Nocturne le mercredi
jusqu’à 23 h.
➥➥ Île des Impressionnistes
01 39 52 61 61
www.golf-ilefleurie.com
8
chatou / N°18 / octobre 2010
Recette de la salade primavera (pour 4 personnes)
Ingrédients :
120 g de pennes
1 poivron rouge
1 courgette
1 oignon rouge
1 petite aubergine
2 tomates
1 grande cuillère de pesto
Vinaigre balsamique
Huile d’olive
Feuilles de basilic frais émincé
Sel et poivre
Cuire les pennes al dente dans de l’eau bouillante salée. Les faire refroidir.
Émincer le poivron en lanières et le faire mi-cuire dans une poêle. Procéder de la même façon avec l’oignon.
Couper la courgette en dés, la faire cuire croquante ; déposer dans un récipient, arroser d’huile d’olive et laisser
refroidir. Faire de même avec l’aubergine. Couper les tomates en dés. Mélanger tous les ingrédients précédents.
Mélanger pesto, vinaigre, huile, basilic, sel et poivre. Ajouter cet assaisonnement à la salade de pâtes.
Mélanger le tout, c’est prêt !
Décoration : quelques pétales de parmesan. Bon appétit !
Dîner Libanais
....................................................................
s samedi 13 novembre
Le Relais Saint-Louis en fête
DR
DR
Au Golf de
l’Île Fleurie
©Véronique
©
MEYTRAUD - Fotolia
JOURNÉES PORTES OUVERTESS
16 ET 17 OCTOBRE
En plat : sauté de veau, tortellini boscone, pizza, colin à la napolitaine, poulet à l’italienne accompagné de brocolis et de tomates
En fromage : gorgonzola, mozzarella,
ricotta
En laitage : panna cota
En dessert : salade tutti frutti, raisin, biscuit à base de
figue
Ces modes de présentation et de préparation des
spécialités permettent de développer le goût et la
curiosité des enfants.
©Tatiana
©
Belova - Fotolia
Venez nombreux, chacun
goûter entre voisins !
ou.fr
.chat
www
Vous êtes invités au dîner libanais organisé par le Relais Saint-Louis,
le samedi 13 novembre à 19 h 30, 30 bis rue Auguste Renoir.
Inscriptions et renseignements : mardi de 18 h à 20 h, jeudi de 14 h
à 16 h 45, samedi de 11 h à 12 h 30.
Venez en famille et avec vos amis.
➥➥ 01 30 71 23 95 (répondeur)
rendez-vous
DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI
s mardi 23 novembre
GRAND MARCHE
Soirée Emploi-Entreprises :
à vos agendas !
Ouverture au public
le jeudi 14 octobre à 11 h
Du 14 au 17 octobre
de 11 h à 19 h
(sauf samedi 16 octobre
jusqu’à 21 h)
RCS PARIS B 303645477
Joël Garcia Organisation
01 56 53 93 93 - www.joel-garcia-organisation.fr
170 artistes vous feront
découvrir leur travail et
vous proposeront leurs
pièces à prix “ateliers”.
Île des Impressionnistes
de 11 h à 19 h (samedi 21 h).
6 € (gratuit jusqu’à 15 ans)
Animations Playmaïs
et Biocolor (pour les
enfants de + de 4 ans)
samedi 16 et dimanche
17 octobre de 11h à 19 h
Démonstration de
sculpture Raku.
DR
Munissez-vous d’un curriculum
vitae et venez à la rencontre de recruteurs issus des secteurs privé
ou public installés, pour nombre
d’entre eux, dans la Boucle de la
Seine. Les offres d’emploi promettent d’être variées et adaptées à
tout type de qualifications.
➥➥ Salle des Fêtes de Carrières-sur-Seine
1, rue Félix Balet – Entrée libre – Accès handicapés.
Service du Développement économique de Carrièressur-Seine : 01 30 86 89 18/16.
DR
s jeudi 18 novembre
➥➥ Joël Garcia Organisation
01 56 53 93 93
LES CONCERTS LAMOUREUX
Bébés à la recherche
des toutes premières fois
Au programme cette année, la projection du film
« Bébés » : Bébés à la recherche des toutes premières fois.
Sur une idée d’Alain Chabat, Thomas Balmès a suivi
quatre bébés dans quatre pays à travers le monde :
Ponijao, Mari, Bayarjargal et Hattie respectivement
originaires de Namibie, de Mongolie, du Japon et des
États-Unis.
Le réalisateur observe et filme l’émerveillement de
ces quatre bébés lors de leurs premières fois, de la
14 au 17
octobre
2010
Des emplois
de proximité
et diversifiés
.................................................................................................................................
P
ILE DES IMPRESSIONNISTES
a fortiori quand les chiffres du
chômage demeurent préoccupants », souligne Christian Murez,
Président de la CCBS.
Mois du film documentaire
our la cinquième fois, la Médiathèque participe au Mois du film documentaire, manifestation nationale destinée à faire connaître un
genre souvent méconnu, le cinéma documentaire,
en partenariat avec le cinéma Louis Jouvet.
A 15 mn ysées
mps-El
des Cha
Direct Matin
Une action
de la CCBS
Dans le cadre de sa mission en
faveur du développement économique et de l’emploi, la Communauté de Communes de la Boucle
de Seine a souhaité reconduire,
cette année encore, son initiative
Soirée Emploi-Entreprises. « Cette manifestation, qui
a immédiatement su faire ses preuves en permettant
de mettre directement en relation pourvoyeurs et demandeurs d’emplois, ne pouvait qu’être renouvelée,
d’ART
CONTEMPORAIN
«d’après l’oeuvre d’YvaneS»
V
ous recherchez un emploi ? Vous souhaitez
changer de métier ou
évoluer vers un autre secteur ?
Venez à la rencontre des recruteurs lors de cette soirée, le
mardi 23 novembre, de 18h à 21h
à Carrières-sur-Seine.
DR
GRAND MARCHÉ D’ART CONTEMPORAIN
SDU 14 AU 17 OCTOBRE
......................................................................................................................................................................................
naissance aux premiers pas.
La projection sera
suivie d’un débat
en présence de
Stéphane Jacob,
Docteur en Psychologie et ancien conférencier pour
le muséum d’Histoire naturelle de Paris, auteur de
La Curiosité et Petits joueurs : les jeux spontanés
des enfants et des jeunes mammifères aux éditions
Mardaga.
• À 20h30 au Cinéma Louis Jouvet
3, place Maurice Berteaux
➥➥ 85, boulevard de la République
01 30 09 68 60 - www.mediatheque-chatou.com
S14 NOVEMBRE
Ce nouveau partenariat vous
permet de bénéficier de 20 %
de réduction, sur le tarif public,
dans la limite des places
disponibles, sur présentation
d’un bon retiré au préalable
à la Direction de la Culture.
Dimanche 14 novembre
Théâtre des Champs-Élysées
Sirba Octet - Yiddish Rhapsody
• Direction : Fayçal Karoui
➥➥ Direction de la Culture :
01 34 80 46 49 – www.chatou.fr
chatou / N°18 / octobre 2010
9
rendez-vous
voir
En sa
plus
PROGRAMMATION CULTURELLE 2010/2011
................................................................................................................................................................................
s En novembre
ou.fr
• Profitez des derniers jours
pour découvrir l’exposition
« La peinture en tube au xixe
siècle, la recette du succès ! »
jusqu’au 31 octobre
• Le musée sera fermé
du 1er novembre 2010
au 7 janvier 2011.
➥➥ Île des Impressionnistes
01 34 80 63 22
www.musee-fournaise.com
DR
Il reste quelques places
Comédie musicale
La Mégère à peu près
apprivoisée
Spectacle familial
ZUT en concert
Comme pour les grands
d’ après William Shakespeare
Mardi 9 novembre à 20 h 45
Mise en scène : Alexis Michalik
Avec : Dan Menash/Gregory Juppin en alternance, Fanny Aubin, Olivier Dote Doevi, Leilani Lemmet, Régis Vallée, Alexis
Michalik, Louis Caratini
Adaptation déjanto-kitsch en comédie musicale façon Broadway de La Mégère apprivoisée.
Ce délirant spectacle dynamite Shakespeare avec délectation.
Cette pièce mêle tous les genres (chansons, gags, poésie...)
pour narrer de façon délirante les amours confuses de l’insupportable Katarina et du seigneur Petruccio. Une véritable comédie musicale, jubilatoire et rajeunissante. Tarifs : 20 € - 15 €
Mardi 30 novembre
à 20 h
Avec :
Francis Medoc :
chant, guitare électrique, udu, senza,
banjo
Frédéric Durieux :
chant, accordéon, clavier, harmonica, trompette.
Philippe Marsal : chant, guitare, cavaquinho.
Gille Saucet : basse, contrebasse
Thierry Moutoulatchimy : batterie, percussions, poêles et casseroles
Cinq musiciens dont trois chanteurs qui vous
embarquent pour un vrai concert à l’énergie rock, haut en couleur et dynamique. Du
« Blablabus » à « Monsieur Catastrophe », de
« Momo est amoureux » à « Fille ou bien garçon », de « Miss Klaxon » aux « Animaux », ZUT
en concert, c’est un moment musical intense où
toute la famille se retrouve ! Tarif unique : 10€
➥➥ Spectacle hors abonnement
JEUNE PUBLIC
SMercredi 17 novembre
Humour
L’emPIAFée
DR
Moi… j’étais
où quand
j’existais pas ?
➥➥ Direction de la Culture :
01 34 80 46 49 – www.chatou.fr
10 chatou / N°18 / octobre 2010
Mardi 23 novembre
plet
com
DR
Théâtre d’ombres
et marionnettes
Par la Compagnie
Le Cri de l’escargot
• À 10h30
• Centre
Artistique
Jacques Catinat
• Âge : 3-8 ans
• Tarif : 5 e
Luna, enfant
obstinée,
n’a qu’une
question en tête : j’étais
où quand j’existais pas ?
Ne trouvant pas de réponse
auprès de ses parents, une
quête onirique commence
alors. Un voyage initiatique qui
la conduira à trouver sa propre
réponse à cette question.
.chat
www
➥➥ Réservations : Direction de la Culture – 01 34 80 46 49
✁
ACCUEIL DES NOUVEAUX CATOVIENS
..............................................................................................................................................................
s Samedi 27 novembre
Participez à la
matinée d’accueil
Vous habitez Chatou depuis peu de temps.
Faites-vous connaître à la Direction de la Communication, en retournant ce coupon et participez
à la prochaine matinée organisée avec l’association AVF Chatou, le samedi 27 novembre matin.
M/Mme/Mlle................................................................................... ....................
Adresse........................................................................................ ....................
Téléphone.. .................................................................................... ....................
À Chatou depuis le.............................................. Nombre et âges des enfants.. ..................
➥➥ Coupon à retourner à la Mairie de Chatou – Direction de la Communication
Place du Général de Gaulle – 78400 Chatou – 01 34 80 46 13 – www.chatou.fr
DR
MUSÉE FOURNAISESÀ NOTER
Église
Notre-Dame
La Ville préserve son patrimoine
S
urplombant la Seine, nichée près du Pont de
Chatou, l’église Notre-Dame est un bâtiment
chargé d’Histoire.
Entre la construction du clocher et sa rénovation
qui s’achève, ce bâtiment est le témoin privilégié de
l’histoire de Chatou depuis neuf siècles.
Bâtie sur l’emplacement d’un sanctuaire mérovingien, l’église Notre-Dame a évolué progressivement,
jusqu’à prendre sa configuration actuelle. Trois périodes de cette histoire sont bien visibles aujourd’hui :
– Le xiie-xiiie siècle, dont témoignent la base de clocher,
le chevet et la première travée devant l’ancien chœur ;
- Le xviie siècle, au cours duquel fut reconstruite la nef
actuelle ;
- Le xixe siècle, où furent ajoutés la 5e travée de la nef
et le narthex.
Sur les vingt-cinq dernières années, différentes opérations de mise en valeur ont été réalisées : la création de vitraux contemporains sur la façade sud en
1984, la rénovation de l’orgue en 2001 et des abords
extérieurs de l’église en 2007, avec l’aménagement
du parvis, du square Notre-Dame et la création d’un
éclairage nocturne.
Il restait à mener à bien la restauration complète de
l’église elle-même !
11
dossier
Un ambitieux programme de
réhabilitation et de rénovation
Avant
P
ropriétaire des murs, la commune a entrepris en 2009 un ambitieux programme de réhabilitation
et de rénovation du bâtiment, avec le soutien financier de la Paroisse de Chatou aidée de nombreux
donateurs, du Conseil général des Yvelines, de l’Assemblée Nationale et de la Drac Île-de-France.
Au fil des mois, tailleurs de pierres, charpentiers, couvreurs, électriciens, peintres, menuisiers, maîtres
verriers et bien d’autres, se sont succédé pour rendre à l’église son lustre d’antan.
Après
Extérieur et intérieur s’offrent maintenant à la curiosité de tous. Vous pouvez
découvrir, en images, les différentes étapes de cette réhabilitation classées
par thématiques.
La toiture
Au vu des conclusions d’une étude archéologique réalisée
en 2005, la toiture a été rénovée dans sa disposition du
xviie siècle en conservant le maximum d’éléments anciens
encore en place. L’objectif était d’harmoniser la présentation
générale de l’église et d’en parfaire la perception, aussi bien
en venant du pont que de l’avenue du Maréchal Foch.
Les tuiles mécaniques existantes sur les terrassons, le massif oriental
et les ardoises sur les brisis et la première travée de la nef ont été
déposées. Après l’intervention du charpentier, le nettoyage des combles,
les toitures ont été rénovées en tuiles plates de terre cuite « petit
moule », posées sur lattes de sapin du Nord traité. Les pyramidions, le
clocher et ses abats, la couverture en plomb du narthex ont été révisés.
La charpente
Pendant
Avant
Coût total
de la réhabilitation
1 489 535 € TTC
Ville de Chatou : 1 208 000 €
Paroisse de Chatou : 150 000 €
Conseil général des Yvelines : 75 000 €
Réserve parlementaire : 45 000 €
DRAC d’Île-de-France : 11 535 €
12 chatou / N°18 / octobre 2010
dossier
La restitution de la voûte de la nef
De l’église médiévale du xiiie siècle à aujourd’hui, la
disposition de la nef a sans cesse évolué, jusqu’à se trouver
au xxe siècle, diminuée par la création d’un faux plafond.
Les travaux de mise en valeur de l’intérieur de l’église
ont eu pour principal objet de restituer la voûte en
plâtre peint telle qu’elle existait du xviie au xixe siècle.
 Faux plafond
 Pose de cerces en chêne
 Dépose du faux plafond
 Pose du nergalto sur voûte
Ainsi, le plafond plat du xxe siècle et les maçonneries au droit
des anciens empochements des structures porteuses ont
été déposés. Puis, de nouvelles cerces en chêne ont été
posées et une voûte en plâtre projetée a pu être réalisée,
redonnant hauteur et justes proportions à l’édifice.
Après
 Plâtre projeté sur la voûte
Le ravalement
Pendant
Avant
Après
Après
chatou / N°18 / octobre 2010
13
dossier
Décors et peinture
Après
La rénovation d’un édifice comme celui de l’église NotreDame implique des contraintes archéologiques et architecturales liées à l’histoire du bâtiment.
Ainsi, pour les peintures et décors, un travail minutieux
passant par un véritable protocole d’intervention, a dû
être opéré. Une étude chromatique avait d’ailleurs été
menée : des sondages avaient été réalisés permettant
de mettre au jour les anciennes couches et de redécouvrir, notamment, les coloris des anciens décors peints
des piliers.
Il a tout d’abord fallu assainir les parements par l’élimination des couches de peinture moderne. Un véritable
travail de mise au jour :
– par action mécanique : clivage à sec des différentes
strates à l’aide de scalpels,
petits burins et marteaux ;
– par action chimique : ramollissement des couches résiduelles
(enduits, vernis...) recouvrant les
décors peints par l’application de
Pendant
compresses ou de bâtonnets de coton imprégnés
de solvants.
Plusieurs opérations visant à consolider les supports ont été nécessaires
(enduits, injection de solutions aqueuses). Préalablement, un recours à la
maçonnerie était souvent
nécessaire pour les zones
les plus dégradées.
Suite à cela, a pu démarrer
la préparation des fonds
(couche d’accroche de résine) précédant l’application des couches de finition (badigeon de chaux aérienne teintée, d’enduit chaux/plâtre).
Enfin, dans un souci de restauration appliquée, un faux appareil
de coupe de pierre (tel que réalisé au xviie) a été exécuté dans la
nef et les bas-côtés.
Avant
L’éclairage
Profiter de la restauration de l’église pour repenser son éclairage était une évidence. La Ville a
ainsi demandé une étude d’éclairage à l’architecte Jean-Luc Chassais dans une démarche de
développement durable.
La lumière révèle désormais l’espace architectural, les œuvres, les matières, les couleurs.
Pour que la lumière soit encore plus vivante, différentes atmosphères ont été imaginées.
Unéclairageintimiste,destinéàdonneràl’église
une atmosphère propre au recueillement en
dehors des offices (éclairage des voûtes par
des barrettes de lampes led, balisage ponctuels
des murs suivant le rythme du chemin de croix,
éclairage du chœur par des suspensions).
Un éclairage convivial et chaleureux, destiné
à réunir la communauté des fidèles lors des
14 chatou / N°18 / octobre 2010
dossier
3 Questions
à Matthieu Joulie
Architecte DPLG, DESCHMA
(Diplôme d’Études Supérieures de Conservation
et d’histoires des Monuments Anciens)
Le chœur
offices du dimanche. (Éclairage central basse
consommation « en grappes » flottant dans
l’espace, éclairage indirect des collatéraux à
base de spots orientables à lampes led, éclairage de l’espace liturgique par des spots orientables.)
Un éclairage festif, mettant en valeur les points
singuliers de l’église (éclairage de l’orgue, du
chœur, mise en valeur des œuvres par des
spots orientables.
La puissance totale installée pour l’ensemble
de l’éclairage de l’église est de 1 639 W.
Les lampes prescrites ont une très longue durée de vie :
• les barrettes de lampes led : 50 000 h
• les suspensions : 10 000 h • les projecteurs : 6 000 h.
Comment avez-vous travaillé sur cette restauration ?
L’église de Chatou dont le clocher roman remonte au xiie
siècle et le chœur gothique au xiiie, a subi de nombreuses
modifications aux xvie, xviie, xixe et xxe siècles, ce qui lui a donné un aspect hétéroclite à l’extérieur et à l’intérieur. Après avoir procédé aux confortations
structurelles nécessaires à la pérennité de l’édifice, notamment dans les
charpentes, le programme comprenait la restauration des façades et couvertures, la remise en valeur de l’intérieur, et le traitement des installations
techniques et de sécurité.
Depuis le début de mon intervention, dès l’avant-projet, mon action a été
sous-tendue par un objectif primordial : retrouver à travers la réalisation du
programme ambitieux et complexe de la municipalité l’harmonie de l’édifice.
À l’extérieur, cela passait par un choix de couleurs et de matériaux, y compris
pour la partie occidentale de la nef du xixe siècle, refaite en ardoises au début
du xxe, qu’il était nécessaire de recouvrir de petites tuiles plates de terre cuite
ancienne. Aujourd’hui, seuls les clochers du xiie et les deux clochetons du narthex sont traités en ardoises, ils ponctuent ainsi l’ensemble de la couverture,
comme on peut le constater en empruntant le pont venant de Paris.
À l’intérieur, les coloris de fond associés aux éclairages ont permis d’unifier
les parties du xviie siècle, de la nef et des collatéraux, avec les parties xiiie du
chœur et du transept. Grâce aux rehauts de décors, de frises et de faux appareils, les parties du xviie siècle ont été ensuite harmonieusement soulignées
par rapport à celles du xiiie.
Quel bilan tirez-vous de cette opération ?
Le bilan de cette opération est très positif : les points de vue initiaux des différents intervenants ont été confrontés, et la Municipalité, la Paroisse et l’architecte, secondés par des entreprises de qualité, ont trouvé, grâce à une collaboration de tous les instants, des points de convergence menant à l’actuel
résultat, d’une qualité exceptionnelle.
Quels sont les enjeux de la restauration d’un tel bâtiment ?
L’enjeu d’une telle restauration est à la fois culturel et cultuel. Dans une société laïcisante où l’environnement est gangrené par des réalisations médiocres en béton, l’église de Chatou, située à un emplacement privilégié, est
un témoignage rayonnant de notre histoire et des origines chrétiennes de
notre société. Depuis une trentaine d’années, en raison de l’intérêt croissant
de la population et des élus, le nombre des restaurations d’églises ne cesse
d’augmenter, encouragé par les aides des diverses instances de l’État. Mais il
est rare de trouver, comme ce fut le cas à Chatou, une municipalité décidée à
mener en même temps les restaurations complètes intérieure et extérieure,
réunissant ainsi les conditions nécessaires pour atteindre une harmonie
exceptionnelle.
chatou / N°18 / octobre 2010
15
dossier
Histoire des œuvres
de l’Église Notre-Dame
Si le bâtiment de l’église NotreDame est un témoignage
précieux de l’histoire de la ville,
son mobilier l’est tout autant et
permet de connaître un autre
aspect de l’histoire catovienne.
En entrant dans l’église, sur votre droite, le
magnifique tableau de Jeanne d’Arc écoutant
les voix, réalisé en 1876.
Malgré son rôle majeur dans la guerre de Cent
Ans (1337-1453), il faut attendre le xixe siècle
pour que Jeanne devienne une héroïne nationale, à travers notamment ses nombreuses représentations artistiques.
Eugène Thirion – peintre ayant travaillé sur le
plafond de la mairie du xiie arrondissement de
Paris – n’échappe pas à cet engouement avec sa
« Jeanne d’Arc » à l’écoute des voix célestes, recevant la vision de l’archange Saint-Michel.
Vers le fond de l’église, la statue de la Vierge
à l’Enfant représentée en pied, grandeur nature
(1,65 m), en bois de noyer ciré, aurait été attribuée aux ateliers d’Île-de-France du milieu du
xive siècle et considérée comme très restaurée au
xixe siècle. Classée Monument historique en 1905,
16 chatou / N°18 / octobre 2010
il existe encore des doutes quand à sa datation.
Selon l’historien Paul Bisson de Barthélemy, ce serait peut-être à Gilles Mallet que l’église de Chatou
devrait cette statue, d’origine inconnue, mais dont
la légende voudrait que destinée à Saint-Denis ou
à Paris, en remontant le
fleuve sur un bateau tiré
par des chevaux, elle se
soit arrêtée à la hauteur
de l’église, les chevaux
refusant d’avancer. Les
habitants y auraient
alors vu un signe. Elle
aurait été débarquée et
installée dans l’église.
Ma l heu r eusement,
cette histoire doit être
remise en question car
selon une spécialiste
de la statuaire médiévale, conservateur des
musées nationaux, il s’agirait d’une œuvre du xixe
siècle simplement inspirée des canons médiévaux
au regard des invraisemblances dans le costume,
du traitement de la tête et de la chevelure de l’enfant. Cette Vierge à l’Enfant n’en demeure pas
moins une des œuvres majeures de l’église NotreDame au vu de la beauté du drapé de sa tunique ou
de sa silhouette.
Derrière l’autel, quatre panneaux datant probablement du xixe siècle, en chêne sculpté, représentent les quatre évangélistes accompagnés de
leurs symboles. Ces panneaux étaient installés sur
l’ancienne chaire probablement lors des travaux engagés en 1871.
À gauche, le Christ gisant ou Christ descendu
de la Croix, bas-relief monumental en marbre. Il fut
réalisé par Laurent Séverin Grandfils, sculpteur catovien. Cette œuvre, exposée au Salon des Beaux-
dossier
Arts en 1863, avant que l’artiste n’en fasse
don à l’église, serait inspirée de l’œuvre de
Germain Pilon (1528-1590), un des grands
sculpteurs de la Renaissance française qui
réalisa de célèbres gisants, comme celui
d’Henri II à Saint-Denis.
Le tableau de La Cène qui vient d’être
restauré est une huile sur toile, copie de la
Cène de Philippe de Champaigne, célèbre
peintre du xviie siècle. Le tableau original,
réalisé en 1652, est conservé au Louvre.
Maintes fois reproduites, la copie présente
dans l’église fut probablement réalisée
dans la deuxième moitié du xixe siècle.
Une première dalle rappelle que les travaux effectués en 1622 et pris en charge
par Thomas le Pileur, ont pu être réalisés
grâce aux dons du Seigneur de Chatou et son
épouse. On peut y distinguer également les
armes de la famille.
Une autre dalle rend hommage à Dame
Morot, veuve de messire Anthoine Ferrand,
conseiller du roi, et à sa généreuse donation faite en 1654 dont une rente, en
En outre, il ne peut être fait un inventaire du mobilier de l’église sans parler de
l’orgue qui fut commandé par la municipalité en 1877 à la manufacture d’orgue
Étienne et John Abbey de Versailles. Exposé à l’Exposition universelle de 1878, il
trouve finalement sa place sur la tribune
de l’église Notre-Dame de Chatou, le
28 janvier 1879. Dès lors, les transformations, les ajouts et les transferts vont se
succéder, jusqu’à sa réhabilitation en 2001
par la Ville.
échange de célébrations solennelles annuelles. On peut voir sur cette dalle, autre
que l’épitaphe, les armes des Ferrand et
les armes de Dame Morot sur lesquelles
on reconnait une tête de Maure.
Une troisième dalle en marbre commémore la donation en 1683 d’un autre
bienfaiteur, du nom de Gaspard de Marsy
(1625 env.-1681), sculpteur du roi ayant
participé à la décoration du domaine du
château de Versailles. En raison de la célébrité du donateur, la dalle fut classée Monument historique par arrêté du 19 mars
1997.
À remarquer également, l’existence
de deux autres plaques qui commémorent le souvenir de personnages ayant
marqué l’histoire de Chatou : celle de
l’Abbé Borreau, curé de Chatou de 1871
À gauche de l’entrée, une nouvelle
statue, celle de Jean-Paul II.
À côté de cette statue, deux dalles en
pierre calcaire et deux plaques commémoratives qui ont gravé pour l’éternité le nom
de bienfaiteurs de l’église.
à 1892, et celle de l’Abbé Michaud, également ancien prêtre de la paroisse. L’histoire de l’Abbé Borreau est émouvante. En
effet, qui peut ignorer l’acte de bravoure de
cet homme pendant la guerre 1870-1871.
Il sauva la vie de deux de ses paroissiens
condamnés à mort par les Allemands, en
offrant de se substituer à eux.
Pour finir cette visite, admirez les remarquables vitraux qui datent de la fin du xixe
siècle à l’exception de quatre d’entre eux,
sur la façade sud, qui sont dus au maître
verrier Emmanuel Chauche et qui datent
de 1984. Ces vitraux d’une grande richesse
représentent entre autres la charité, Saint
Charles Borromée et Saint-Antoine de Padoue, Saint Charlemagne, la transfiguration, Sainte Rosalie, Sainte Eugénie et Saint
Guy, Moïse sauvé des eaux, l’Assomption
de la Vierge ou encore Sainte Geneviève et
Saint Vincent de Paul.
chatou / N°18 / octobre 2010
17
actualités / social
Restructuration du centre d’hébergement d’urgence
Le Foyer Albert Viel
se rénove
Depuis 1993, la Ville met à la disposition de l’association Hôtel Social SaintYves une maison située au 212 rue du Général Leclerc, utilisée comme centre
d’hébergement d’urgence (CHU) pour des hommes isolés, sans enfant, en
rupture d’hébergement, souvent des travailleurs pauvres.
Ce centre, baptisé « Foyer Albert Viel » est ouvert
en soirée et de nuit, 7 jours sur 7. Il offre une capacité d’hébergement de 16 lits en moyen séjour
(de 1 à 9 mois) et 2 lits supplémentaires pour
les nuitées d’extrême urgence (115 et Police).
Deux places sont ajoutées lorsque l’État déclenche
le plan grand froid.
Les hébergés sont accueillis, encadrés et accompagnés par une équipe éducative constituée de
quatre éducateurs, d’un travailleur social, d’une
directrice et d’une équipe de bénévoles du Secours
Catholique. Cette équipe, en lien avec les services
sociaux de la mairie, bien au-delà de la mission
d’hébergement, travaille sur l’accompagnement
social des personnes du foyer afin de les amener
vers une sortie positive de ce dispositif.
Si ce centre répond bien à sa mission d’accueil
(taux d’occupation de 100 %), il est en revanche un
des plus mal lotis des Yvelines au niveau de l’aménagement et de l’espace des locaux. Il ne dispose
que de dortoirs collectifs, de seulement 2 douches
pour 18 hébergés et l’équipe, de 2 sanitaires et
n’offre pas de bureau privé pour les éducateurs.
Ainsi, cet aménagement ne permet pas une ouverture durant la journée.
Or, le plan de relance de l’État du 4 décembre
Le projet
La Mairie de Chatou, en partenariat avec l’Hôtel Social Saint-Yves et le
Secours Catholique s’est saisie de cette opportunité pour proposer une
restructuration du Foyer Albert Viel, considéré comme une priorité en
matière d’hébergement dans les Yvelines. Il s’agit de la construction de
14 chambres studettes dans des bâtiments attenants à la maison existante, de 2 chambres dans la maison et de la restructuration des espaces
de vie commune.
Cette réhabilitation permettra d’ouvrir 24 h/24 et d’accueillir des femmes
et des hommes (20 personnes en temps normal et 25 en plan grand
froid). Il est même envisagé l’accueil de femmes seules avec enfant dans
la maison. Ce projet est intégralement financé par l’État, la Région et
l’association. La contribution de la Ville porte sur une mise à disposition
renforcée du terrain et de la maison par le biais d’un bail emphytéotique
de quarante ans.
En novembre, commencera la démolition du hangar présent sur le terrain,
utilisé auparavant par l’association « Handi-cap-Prévention » pour laquelle un lieu de stockage adapté a été trouvé en partenariat avec la Ville
de Chatou. La construction des bâtiments et la réhabilitation de la maison
principale suivront avec une fin de travaux prévue à l’automne 2011.
18 chatou / N°18 / octobre 2010
2008 comporte un volet relatif à l’hébergement, portant notamment sur la réhabilitation et
l’humanisation des structures existantes. Il prévoit le financement de projets dont le principe est
la chambre individuelle ou double et fait référence
au « logement décent » défini par le décret du
3 janvier 2002.
actualités / commerces / entreprises
l Restaurant
Liste
complète s
ur
www.
chatou.f
r
Sushi Mane
Depuis juillet, un nouveau restaurant rapide japonais a ouvert ses
portes à Chatou. Que ce soit en livraison, sur place ou à emporter,
l’équipe du restaurant Sushi Mane se fera un plaisir de répondre aux
attentes de celles et ceux qui apprécient la bonne cuisine du Japon
(Sushi, Maki et Chirashi). Des formules « bureau » pour le midi sont
proposées.
Ouvert tous les jours (sauf dimanche midi) de 11h à 14h30 et de 18h à 23h.
➥➥ 89, avenue du Maréchal Foch – 01 30 53 50 50
l Charcuterie – Traiteur
SARL Chatouillez vos papilles
Depuis le 1er juillet, Monsieur Wong Kei est le nouveau
propriétaire de la Charcuterie-Traiteur, place Maurice Berteaux. Un grand choix de mets et plusieurs variétés de
charcuteries vous attendent.
Pourquoi venir chez vous ? « Pour la grande qualité
des produits. J’ai voulu continuer la recherche
de la qualité initiée par Monsieur Chapelin. »
Ouvert de 8h30 à 13h15 et de 16h à 19h30
(fermé le dimanche après-midi et le lundi)
➥➥ 22, place Maurice Berteaux – 01 39 52 24 20
l Boucherie
Boucherie du Marché
Monsieur et Madame Dulongcourty vous accueillent, depuis le
1er septembre, dans leur boucherie, charcuterie, triperie et rôtisserie non loin de la place du Marché dans une ambiance simple
et conviviale. Bœuf, veau, porc breton, volailles de Challans et de
Bresse sauront trouver une place dans votre assiette.
Pourquoi venir chez vous ? « Pour recevoir un
accueil de qualité, des conseils de professionnel
dans le plus pur respect de la tradition. »
Ouvert du mardi au samedi de 7h30 à 13h et de 15h30 à 19h30
➥➥ 2, rue Georges Clemenceau – 01 39 52 15 59
l Restaurant
New Jaïpur
Monsieur Roshan Lal et son équipe vous accueillent depuis le 1er août dans
leur restaurant pour déguster ce que l’Inde a de meilleur dans sa gastronomie.
Pourquoi venir chez vous ? « Dans une ambiance feutrée,
vous pourrez apprécier notre cuisine indienne. »
Ouvert tous les jours (sauf le lundi)
➥➥ 47, avenue du Maréchal Foch – 01 30 71 51 95
ILS ONT CRÉÉ
LEUR ENTREPRISE
l Bien-être
Phyto.Cdac
Christel Da Cunha Vazé est experte en thérapies issues de la phytothérapie (soins
et santé par les plantes), l’aromathérapie
(soin et santé par les huiles essentielles) et
l’Ayurvéda pour réapprendre à se faire plaisir, se relaxer, gérer le stress et l’anxiété, se
sentir mieux mentalement et physiquement.
Du lundi au samedi de 9h à 19h30 – Sur RDV
➥➥ www.phyto-cdac.com
06 63 16 69 64 – 1 rue Paul Abadie
l Peinture
D-ECO
Guillaume Cochard, peintre en bâtiment,
a créé sa société en mai 2010. Il peint tout
dans votre maison ou entreprise de manière
écologique, en utilisant prioritairement les
produits labélisés NF Environnement.
➥➥ [email protected] – 06 29 71 37 32
107 rue du Général Leclerc
l Cours de cuisine
V-Asie
Depuis le printemps 2010, Virginie Woo propose, pour les particuliers et les entreprises,
un vrai moment de détente pour apprendre,
en 2 heures, à cuisiner un menu complet
avec tous les grands classiques de la cuisine
asiatique.
➥➥ www.v-asie.com – 06 17 90 04 52
[email protected]
l Peinture
SARL
LE DÉAN Didier
Didier Le Déan, artisan, s’occupe, depuis février 2010, de la peinture, de la décoration,
du ravalement, de la pose de parquet et de
moquette pour les particuliers et les entreprises.
➥➥ [email protected] – 01 39 68 18 42
65 avenue du Maréchal Foch
chatou / N°18 / octobre 2010
19
tribuneS
i Chatou Équilibre et Innovation
Pour une gestion responsable de
l’eau potable, avec la meilleure
qualité et au meilleur coût
L'approche de la fin du contrat de distribution d’eau potable à Chatou offre à
notre Ville l’occasion unique de reposer les bases de ce service public essentiel, et ce pour le plus grand bénéfice des usagers catoviens. Bien entendu,
nous n'avons pas manqué de saisir une telle opportunité : tout d'abord en
négociant âprement avec notre concessionnaire un avenant au contrat actuel qui s'achèvera à la fin de l'année prochaine ; mais aussi et surtout en
préparant avec le plus grand soin et la plus grande vigilance les fondements
de la prochaine gestion déléguée de la distribution d'eau potable, sans oublier
d'anticiper les opportunités futures de mutualisation de ce service avec les
autres communes de la Boucle de la Seine. Le Conseil Municipal de Chatou
vient même d'émettre un vœu pour qu'un débat sur le mode de gestion du
service de distribution de l'eau potable soit conduit au niveau intercommunal.
L'enjeu est de taille. Patrimoine commun de l'humanité, l'eau est plus que jamais une ressource essentielle, qu'il convient de maitriser de manière responsable. Longtemps considérée comme abondante, elle est aujourd'hui perçue
comme un bien fragile et limité, dont la qualité peut être menacée. Ce faisant,
la Ville de Chatou affirme aujourd'hui la nécessité d'un développement plus
durable et sa volonté d’une vigilance renforcée sur ce service fondamental,
pour offrir aux Catoviens l’eau de la meilleure qualité, au meilleur coût. ■
jGroupe
j
Majorité
i Chatou Demain – Divers Droite
i Réussir Chatou
Impôts : la CCBS
vous réserve une surprise
Lorsqu’en 1999 le Gouvernement de gauche a fait adopter la loi sur
l’intercommunalité, l’objectif était de permettre par le regroupement des communes trop dispersées d’apporter aux citoyens un meilleur service en réa‑
lisant des économies d’échelle ; on devait donc s’attendre à une modération
de la pression fiscale. Dix ans plus tard, la droite qui professe la baisse des
prélèvements obligatoires et la réduction des impôts vient de faire adopter
un certain nombre de transferts des taxes locales perçues par les Régions,
les Départements et les communes. Ces modifications s’appliqueront dès
l’année 2011 ; l’intercommunalité percevra la taxe d’habitation à la place du
Département. Apparaîtra donc sur notre feuille d’impôts une colonne CCBS. Il
n’y aurait là rien d’anormal si le total à payer restait le même ; malheureusement le conseil communautaire vient de décider de supprimer l’abattement de
15% que le Département appliquait jusque-là sur la valeur locative. Le résultat
pour les habitants de la Boucle sera donc une augmentation d’impôt estimée
à environ 35 € par foyer. Rappelons que malgré les demandes réitérées des
élus d’opposition, la commune de Chatou s’est toujours refusée à appliquer
un abattement général sur les bases. Cette année un tout petit pas vient
d’être fait avec l’adoption d’un abattement pour les personnes handicapées... mais on est encore loin du compte !■
jjJacqueline Penez, Aïcha Boughali, Didier Perrière, José Tomas
[email protected] - téléphone (répondeur) : 01 34 80 48 49
Accueil sur rendez-vous : Foyer, rue des dix-sept
i Ambitions pour Chatou
Sécurité et proximité,
le maire et le président
Trois millions d’euros pour minéraliser la place Berteaux et y mettre les lampadaires sans caractère de l’avenue d’Aligre, c’est beaucoup, surtout si la
réduction du stationnement entame progressivement le commerce autour
de la place. C’est bien mal pensé à long terme, le PLU prévoyant deux fois
moins de stationnement dans les constructions nouvelles. La solution pérenne aurait été le parking souterrain sous le marché mais plus chère et
non recherchée. Le court terme a été préféré. Soit : notre groupe a demandé
la seule plantation d’arbres d’essence noble pour embellir la place. En pure
perte, bien entendu. Un sujet moins clinquant mais plus pressant frappe à
la porte : la rénovation Gambetta avec son projet architectural indigent et
son absence de parc public promus par l’OGIF. La municipalité, forte de la
nullité des règles du PLU sur le sujet, et du sens de l’économie de son interlocuteur en écho, s’apprête à achever l’opération. Le projet architectural du
Conservatoire : la musique n’est-elle pas la seconde histoire de Chatou après
celle des Impressionnistes ? On met 4,5 millions dans une médiathèque bis
(la plus grosse dépense du mandat), par peur d’embellir un quartier qui a
mis en musique le xxe siècle avec les industries Pathé. Les expositions de
pinces à linge du CNEAI nous convient à une évasion intemporelle, celle des
arts ménagers en pire. Adoptez l’arrogance et la prétention de l’organisation,
comptez 300 000 euros de subventions : ça y est ! votre Efferalgan est prêt.
Une gare routière est choisie par les élus de la Boucle pour améliorer les
transports publics vers Paris au détriment du projet de tramway que nous
proposions au milieu de l’inertie. Il y a un goût de périmé dans la politique
locale. Refusé avec le progrès : un tramway vers Paris dans la Plaine de Montesson (un pont coûteux mais une voie directe et un circuit court).■
Le précédent numéro de Chatou Magazine montrait l’efficacité de la politique municipale
quant à la sécurité. Même si certaines nuances ou certains détails de cette politique
peuvent conduire à un débat, il est indéniable qu’il s’agit d’un point fort de l’action municipale. Il est vrai que la situation est globalement plus favorable que dans de nombreuses
autres communes de la région, et la Police municipale comme le Conseil local de sécurité
remplissent bien leurs missions. La question est ailleurs : La municipalité doit non seulement faire face au désengagement de l’État quant à la police de proximité, mais encore à
un discours sécuritaire de nos gouvernants et surtout du président de la République. Sur
le premier point, une note mentionne l’accord de la municipalité à la fermeture du bureau
de la Police nationale rue Auguste Renoir, rappelant qu’il répondait à une ancienne politique gouvernementale de proximité. La fermeture serait légitimée par « le faible nombre
de plaintes », mais est-ce la fonction principale de la police de proximité, dont le but était
d’abord de prévention et de dissuasion ? Nous avons rappelé en conseil municipal l’inquiétude des riverains face à cette suppression et l’acquiescement de la Mairie. La Police municipale se voit confier, donc à la charge financière de la commune, une part des
missions de la Police nationale. Surtout, et nous sommes reconnaissants à G. Fournier
de s’en être inquiété et démarqué, les récents discours du président, comme les mesures proposées au Parlement, stigmatisant des citoyens français ou européens sur des
critères ethniques, menaçant une citoyenneté acquise à l’encontre de la tradition républicaine, participent à l’essai électoraliste de gagner à l’extrême droite les voix qui seront
difficilement acquises au centre. Nous pouvons certes globalement apprécier la politique
municipale de G. Fournier en matière de sécurité, et saluer son courage de dénoncer des
dérives présidentielles. Mais nous souhaiterions que cela le conduise à en tirer quelques
conséquences sur son positionnement politique, et à ne pas approuver localement les
applications d’une doctrine qui stigmatise au lieu de prévenir.■
jjPierre Arrivetz, Anne Bernard, Alain Paillet
www.chatoudemain.fr – [email protected] - 06 33 33 25 76
jjMichèle Houssin, Jean-Jacques Rassial
www.ambitionspourchatou.fr
20 chatou / N°18 / octobre 2010
Env i r o nn e m e n t / / c i t o y e nn e t é
4 Distribution
de sacs pour 2011
À compter du 15 novembre, la Ville
de Chatou distribuera aux Catoviens
habitant en pavillon, un quota de sacs
destinés aux différentes collectes :
• sacs verts opaques pour
les ordures ménagères ;
• sacs jaunes
translucides pour les
emballages recyclables ;
• sacs translucides
réutilisables, pour les
déchets végétaux.
En cas d’absence lors de la distribution,
la société Temaco laissera un avis de
passage indiquant soit la date d’un
second passage soit le nom de l’un de
vos voisins ayant récupéré les sacs.
Si la deuxième fois, vous n’avez pas pu
réceptionner vos sacs, un second avis de
passage vous sera laissé, vous invitant
à prendre un rendez-vous. Pensez à
surveiller votre boîte aux lettres.
➥➥ Services Techniques : 01 34 80 49 31
4 Avis aux propriétaires
de marronniers
L
Collecte
des objets encombrants
es objets encombrants sont collectés
une fois par mois le mardi, selon le secteur dont vous dépendez. Déposés la
veille au soir, ils doivent être transportables par
deux personnes, ne pas dépasser 60 kg, ni 2 m3.
Il est également possible de se rendre à la déchetterie de Carrières-sur-Seine, 1 rue de l’Union,
01 39 68 65 35.
Attention Les gravats, solvants, colles,
vernis, produits phytosanitaires, aérosols,
piles, batteries, peintures, huiles de vidange,
produits toxiques et dangereux, cuisinières
et chaudières en fonte, ballons d’eau chaude,
pneus, vitres, fenêtres, miroirs, blocs de béton, enduits, souches et rondins ne sont pas
collectés.
Carte de ramassage des encombrants
Rue Léon Barbier
Collecte
Numéros pairs
et impairs : 4e mardi
SECTEUR 4
4e mardi
Boulevard Jean Jaurès
Collecte
Numéros pairs : 2e mardi
Numéros impairs : 4e mardi
SECTEUR 3
3e mardi
SECTEUR 2
2e mardi
Boulevard de la République
Collecte
Numéros pairs : 2e mardi
Numéros impairs : 3e mardi
SECTEUR 1
1er mardi
Avenue Foch
Collecte
Numéros pairs : 2e mardi
Numéros impairs : 1er mardi
➥➥ Services Techniques :
01 34 80 49 31
Pour éviter la prolifération des mineuses de
feuilles de marronniers, les propriétaires
doivent veiller à ce que les feuilles
attaquées ne restent pas sur le sol, car
les larves s’enterrent pour hiberner.
Vous devez les jeter ou les brûler.
Ne les jetez pas avec vos déchets végétaux
car le compost fabriqué serait alors contaminé rendant la prolifération de la maladie
encore plus rapide.
Afin d’éviter toute erreur de collecte, il est
nécessaire d’utiliser les sacs poubelles
classiques correctement fermés et non les
sacs transparents destinés aux déchets
verts. Les feuilles seront incinérées.
Une erreur s’est glissée dans le Guide municipal distribué fin août sur les jours de collecte des encombrants.
Référez-vous dorénavant à la carte ci-dessus.
4 Calendrier des encombrants
Secteur 1
1er mardi de chaque mois
2 novembre
7 décembre
4 janvier 2011
1er fevrier
1er mars
5 avril
Secteur 2
2e mardi de chaque mois
9 novembre
14 décembre
11 janvier 2011
8 février
8 mars
12 avril
Secteur 3
3e mardi de chaque mois
16 novembre
21 décembre
18 janvier 2011
15 février
15 mars
19 avril
Secteur 4
4e mardi de chaque mois
23 novembre
28 décembre
25 janvier 2011
22 février
22 mars
26 avril
Pas de collecte des encombrants les 5e mardis : 30 novembre 2010 et 29 mars 2011.
➥➥ Services Techniques : 01 34 80 49 31 – www.chatou.fr
chatou / N°18 / octobre 2010
21
côté assos
iiEntraide
Les Talents latents
DR
Vous avez dans vos
tiroirs de vieilles paires
de lunettes inutilisées
(correctrices, solaires,
étuis à lunettes) ?
L’association Médico
Lions Clubs de France,
en partenariat avec
Maison Repas Services, les collecte et les recycle pour
les envoyer ensuite vers les pays en développement.
Venez les déposer du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30
et le samedi de 9h à 12h30 chez Maisons Repas Services,
7 rue du Fossé à Maisons-Laffitte.
➥➥ Pour connaître le matériel
et les produits collectés : 01 39 12 36 50
www.maisons-repas-services.fr
iiKermesse de Noël
L’institut, qui accueille des enfants et adolescents en
difficulté, vous invite à sa kermesse de Noël samedi
20 novembre de 10h30 à 18h. Au programme :
exposition pédagogique, tombola, livres, bougies,
artisanat, brocante, pâtisseries, activités et jeux pour
les enfants ainsi qu’un salon de thé.
➥➥ 20 route de Maisons – 01 30 15 98 98
iiEnvironnement
Seine Vivante et l’ADREC
DR
Institut de
Pédagogie Curative
L’association accompagne les enfants en situation
d’errance dans les bidonvilles de Kinshasa afin
d’éviter que la précarité, la rue ou l’isolement puissent
les pousser à abandonner le chemin de l’école.
L’association a commencé à rénover le Collège Saint
Stéphane et les remerciements de la population locale
l’encourage à faire plus.
Les projets pour 2010 sont nombreux : constructions
de locaux, clôture du collège, aménagement d’un point d’eau et de sanitaires, achat et
installation d’un groupe électrogène et de l’électricité dans tous les locaux, équipement des
salles, soins médicaux...
L’association a besoin de vous.
➥➥ [email protected] − www.les-talents-latents.org
DR
DR
iiCollecte de lunettes
Comment économiser et protéger les ressources naturelles
(eau, énergie...) dans la vie quotidienne ?
Grâce à des gestes simples, des astuces...
Deux associations, Seine Vivante et l’ADREC, vous proposeront
régulièrement des articles illustrés sur ce sujet. Seine Vivante
est un collectif d’associations et de particuliers qui participe à la
sensibilisation aux problématiques de l’eau et du fleuve. L’ADREC
(Association pour le Développement Raisonné et l’Environnement
à Chatou) a pour objet le développement raisonné et la qualité de
la vie.
➥➥ [email protected]
DATES
Soirées musique
et théâtre
• Mardi 19 octobre
Théâtre « Boubouroche»
de G. Courteline
Centre Catinat
/// Club de la Boucle
• Mercredi 20 octobre
Théâtre « L’Illusion
conjugale » d’Éric Assous
Théâtre du Vésinet
/// Club de la Boucle
• Jeudi 21 octobre
Musique « The Rabeats »
Tribute to the Beatles.
Théâtre du Vésinet
/// Club de la Boucle
22 chatou / N°18 / octobre 2010
• Vendredi 5 novembre
Danse flamenco « Grito »,
Valérie Ortiz
Théâtre du Vésinet
/// Club de la Boucle
• Mardi 9 novembre
Comédie musicale
« La Mégère à peu
près apprivoisée »
d’après W. Shakespeare
Centre Catinat
/// Club de la Boucle
• Mercredi 10 novembre
Théâtre « Le Jeu de l’amour et
du hasard » d’après Marivaux
Théâtre du Vésinet
/// Club de la Boucle
• Vendredi 19 novembre
Jazz : Chicago Blues. A Living History
Théâtre du Vésinet
/// Club de la Boucle
Visites guidées et
expositions
• Mardi 19 octobre
Hôtel de Lauzun et ses abords
/// Club de la Boucle
• Jeudi 28 octobre
Atelier Brancusi et le quartier
du Centre Pompidou
/// Club de la Boucle
• Jeudi 4 novembre
Église Saint-Méri et le quartier
/// Club de la Boucle
• Vendredi 12 novembre
Musée Carnavalet
Histoire de Paris aux xixe et xxe siècles
/// Club de la Boucle
• Mercredi 17 novembre
Hôpital Saint-Louis
/// Club de la Boucle
Promenade pédestre
• Jeudi 18 novembre
Forêt de l’Isle-Adam : environ 15 km
/// Club de la Boucle
Promenade commentée
dans Paris
• Vendredi 19 novembre
Quartier Grenelle
/// Club de la Boucle
côté assos
i Donneurs de voix
iiEntraide
Bibliothèque sonore
UNAFAM • Mardi 9 novembre à 20h15 : Pot de
l’amitié au Café de la Gare, 42 Place Maurice
Berteaux, à côté de la librairie, près du RER
(06 68 56 75 39)
• Vendredi 12 novembre
de 14h50 à 16h30 : Marche en bord de Seine.
RDV à l’Eau Vive, à côté de la Piscine
(06 66 79 91 14)
• Permanences téléphoniques :
mardi et jeudi de 8h à 9h.
Entretiens : vendredi de 17h à 19h à l’Eau Vive,
15 avenue d’Epremesnil, sur RDV.
➥➥ Mme Sarreméjean − 01 39 52 16 31
La lecture est, pour beaucoup, un loisir irremplaçable. Mais il est,
malheureusement, des personnes dont la vue est trop faible, soit par
maladie, soit simplement par l’âge, pour qui le plaisir de lire n’existe plus.
Il est possible de leur rendre cette joie, il suffit de leur parler de la « lecture par l’oreille » à laquelle
travaillent avec ardeur les Donneurs de voix. Près de 5 000 titres peuvent être prêtés aux malvoyants.
La Bibliothèque a besoin de bénévoles « donneurs de temps » et de « donneurs de voix ».
Permanences de 14h30 à 18h :
• le mardi pour les donneurs de voix
• le jeudi pour les audiolecteurs (aveugles et malvoyants) sur présentation d’un certificat médical, délivré
par un généraliste, signalant leur difficulté de lecture.
➥➥ 20, rue Jean Laurent – Le Vésinet – 01 34 80 10 98 – [email protected]
iiAnciens combattants
Le Souvenir Français
iiRegard sur
La défense de la Patrie, de la Liberté des Français et des valeurs de la République
Française a justifié le sacrifice de celles et ceux qui sont morts pour la France.
L’association s’efforce de conserver le souvenir et la mémoire en transmettant le
flambeau aux jeunes générations successives, en leur inculquant le sens du devoir,
l’amour de la Patrie et le respect de ses valeurs.
Chaque année, il entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments,
réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs et organise des visites scolaires sur les lieux
de Mémoire.
Cette association est ouverte à toutes celles et ceux de tout âge qui désirent honorer la mémoire des morts
pour la France.
Devenez gardien de la mémoire en rejoignant le Souvenir Français, afin de transmettre aux jeunes
générations, les valeurs de dévouement, de respect et de tolérance dont ont su faire preuve nos aïeux par
le sacrifice de leur vie pour notre liberté d’aujourd’hui.
➥➥ Jean-Claude Issenschmitt – 68, boulevard Jean Jaurès – 01 39 52 96 69
Conférences
Café Rencontres • Mardi 19 octobre à 20h45
Réunion d’information sur les
ateliers de développement
durable à l’Eau Vive.
/// Forum & Projets
• Jeudi 18 novembre à 20h45
L’Actualité en lumière.
Comment décrypter et
se positionner sur un fait
d’actualité ? Soirée animée par
le Père Bruno Valentin, Patrick
d’Hérouville et Grégoire Langhade.
Thème à découvrir 15 jours avant
sur www.leau-vive-chatou.com
/// Eau Vive
• Vendredis 19 novembre
et 17 décembre à 9h30
À la brasserie l’Époque
10, avenue du Maréchal Foch
/// AVF Chatou
Stages
• Samedi 20 novembre
de 9h30 à 16h30
Stage d’encadrement : vous
réaliserez tout et repartirez
avec le cadre terminé !
Inscriptions au 01 39 18 10 04
ou 06 73 62 28 61
/// Eau Vive
SalamChatou
DR
DR
Comité de Chatou-Montesson
L’association a rassemblé
des familles catoviennes
à l’occasion de la fête
marquant la fin du ramadan,
le 12 septembre au centre
sportif de l’Île. Dans la bonne humeur, enfants
et parents ont partagé jeux et pâtisseries
orientales réalisées pour ce moment de
partage.
SalamChatou vous propose des ateliers de
calligraphie. Places limitées.
➥➥ 01 74 13 74 87 − [email protected]
• Lundi 22 et mardi 23 novembre
Atelier d’écriture animé par
Colette Nys-Mazure, poète et
essayiste (atelier d’initiation).
Ouvert aux débutants.
// Eau Vive
Détente
• Samedis 16 octobre, 20 novembre
et 18 décembre de 13h30 à 19h30
Atelier Tai Chi Chuan débutants
/// CEVE
• Dimanches 17 octobre,
21 novembre et 19 décembre
de 9h30 à 12h30
Atelier Danse, Relaxation & Méditation
/// CEVE
• Samedi 6 novembre
de 14h30 à 17h30
Stage de Qi Gong avec
Ana Perocco à l’Eau Vive.
/// L’Éveil du Geste
Renseignements • AVF Chatou : 01 39 52 61 67
[email protected]
• CEVE : 01 30 53 06 05
[email protected]
• Club de la Boucle : 01 30 71 13 64
[email protected]
• Eau Vive : 01 39 52 23 38
[email protected]
• Forum et Projets :
Jean-Yves Rebeyrotte :
01 30 53 37 66 – 06 33 93 72 73
[email protected]
• L’Eveil du Geste :
01 30 53 22 78 – 06 28 28 04 53
[email protected]
chatou / N°18 / octobre 2010
23
c h aTou pr atiqu e
iiAccidents domestiques
Depuis le 1 septembre,
Cyril Annat est le nouveau
chef du Centre de secours
de Chatou / Carrièressur-Seine. Sapeurpompier depuis 1991, il exerça dans le
Puy-de-Dôme jusqu’en 2003 avant de
rejoindre les Yvelines. En 2005, il est
affecté à Poissy en tant qu’officier de
centre puis d’adjoint au chef de centre,
avant d’être nommé à Chatou. Il est
également chef d’unité de plongée
au sein de l’équipe de scaphandrier
autonome léger du Service départemental
d’incendie et de secours des Yvelines.
er
iiSanté
Masseur-Kinésithérapeute
Aude-Emmanuelle Gevaudan
a changé de numéro de téléphone.
➥➥ 01 39 52 50 88 / sur RDV
iiEnfants disparus
116000 est le numéro
national d’urgence
pour les enfants disparus.
www.116000enfantsdisparus.fr
ou www.service-public.fr.
i Le risque routier
Dans le cadre du CLSPD, la commune de Chatou
organise à l’Hôtel de Ville des sessions d’information aidant les personnes âgées à appréhender
le risque routier.
Les séances comprendront l’analyse du vécu de
l’utilisation d’un véhicule, un rappel sur les risques
routiers et la remise de documents sur les points
abordés.
Si vous souhaitez participer à une session d’information, retournez le coupon ci-contre.
24
chatou / N°18 / octobre 2010
Monoxyde de carbone :
attention danger !
Le monoxyde de carbone est un gaz
toxique qui touche chaque année plus
d’un millier de foyers, causant une centaine de décès.
Les appareils de chauffage mal entretenus,
les fumées mal évacuées, une mauvaise
aération produisent du monoxyde de carbone.
Ce gaz mortel, inodore et invisible provoque
des maux de tête, des vertiges, une perte
de connaissance, un coma, voire un décès.
Comment se protéger ?
• Faire entretenir ses appareils (chaudières, chauffe-eau...) par un professionnel
tous les ans ;
• Ramoner conduits et cheminées au
moins une fois par an ;
• Ne pas boucher les aérations de son logement ;
• Aérer tous les jours au moins dix minutes ;
• Respecter les consignes d’utilisation
des appareils.
DR
DR
ii Bienvenue
En cas d’accident ?
Le premier réflexe : aérer, évacuer les lieux et appeler les pompiers (18) ou le samu (15).
➥➥ www.inpes.sante.fr
✁
Sessions d’information pour les seniors
Nom : ...................................... Prénom : . ..................................................................................................
Adresse :.....................................................................................................................................................
.....................................................................................................................................................................
Tél. domicile :.........................................................Tél. portable : ...........................................................
 Souhaite participer à une séance à l’Hôtel de Ville
Nombre de personnes : Dates proposées de 13h30 à 16h :
 22/11/2010
 29/11/2010
Cochez une ou plusieurs dates selon vos disponibilités
➥➥ Coupon à retourner à la mairie de Chatou
Police Municipale − Place du Général de Gaulle − 78400 Chatou
c h aTou pr atiqu e
iiViolences conjugales
Naissances
Youcef AIT MAAMAR / Noa AL RUBAEE / Ambre ALIX / Maël ALLARY / Chloé
BAIGET / Gabriel BANON / Clément BERANGER / Lyséa BERNARD / Emeline
BONNEAU / Eric CATARINA / Rihana de ABREU / Hugo DENNIEL / LucaAlejandro DI MARIA / Madjid DJENCIC / Omar EISSA / Elouan FISCH / Chloé
FRANCILLETTE / Théo FREMONT / Emma GAUBERT / Maxime HAMON /
Jade HAN--BERTRAND / Taïs JONGERLYNCK--REZZI / Thomas KIEFFER /
Anyssa KLAMM / Ethan KLEIN / Julia LAZZAROLI / Benjamin LEGRAND /
Clément MARTIN / Olivia MAUGÉE / Vadim MEGGLÉ / Jade MORIN / Rafael
NEVES / Aurore PAYKOV VESSELOVA / Inès PORTRAT / Hanaé QUERCY
/ Inès REMAS / Hanna ROUSSIES / Maël SCHMITT / Hugo SCHVARTZ
LEPARGNEUR / Mélisande SELEZNEFF / Jules SIERADZ / Mathis SISAKYAN
FLAHAUT / Sophie VINATIER
i Félicitations
Mariages célébrés
• Le 6 août
Joël GREBIL et Dominique GERMAIN
• Le 21 août
Stéphane NORTES et Evgeniya BONDAREVA
• Le 28 août
Didier JALADE et Ingrid FOSSARD
George MOROSAN et Anna MOISEY
Yohann SULTAN et Aurélie LAGARDE
• Le 2 septembre
Borey SENG et Laura OLIVEIRA
• Le 4 septembre
Emmanuel LE BOURGEOIS et Laurence LE BOURBOUAC’H
Sylvain BIDET et Isabelle ELLUARD
i Ils nous ont quittés
Décès
• Juillet
Gérard METTA, 82 ans, le 1er
Louisette BRICOUT, 83 ans,
née COUSDIKIAN, le 2
Fabrice VALLIER, 52 ans, le 10
Christiane SAUTON, 89 ans,
née BLANCHARD, le 13
Paulette MENDEL, 82 ans,
née CHARRON, le 15
Christiane LALANDE, 72 ans,
née DEPOORTER, le 15
Béatrice WIBAUX, 73 ans,
née CORPET, le 19
Lucienne HUEL, 91 ans, le 21
Danielle MOREAU, 61 ans,
née COGNY, le 23
Thi Thuan NGUYEN HOAI NHAN,
85 ans, née VU, le 29
Pierre MARIETTE, 59 ans, le 29
• Août
Odette CAUDRILLIER, 93 ans,
née COLAS, le 1er
Simone HERVÉ, 88 ans,
née PAUREAU, le 5
Jeannine MERLIER, 77 ans,
née WILBERT, le 20
David GUÉROUT, 38 ans, le 22
Hélénio CLEMENTE, 52 ans, le 25
DR
i Nécrologie
C’est avec tristesse que nous avons appris le décès
d’Alexandre Lecœur survenu le 27 juillet 2010 à l’âge de
76 ans. Il était le porte-drapeau officiel du Comité de la FNACA
de Chatou. Membre depuis 1973 de la Fédération Nationale
des Anciens Combattants AFN, il était aussi médaillé de la
Croix du Combattant et du titre de Reconnaissance de la
Nation. Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille.
Victimes de violences
conjugales : ne plus se taire
Vous êtes victime de violences conjugales ?
Vous avez compris qu’une personne de votre
entourage, ami(e), voisin(e), collègue, subit
des violences au sein de son couple et vous
vous demandez comment l’aider.
La première chose est de lui faire comprendre, simplement, discrètement et sans
jugement, que vous avez compris. Même
si vous ne pouvez pas en faire plus parce
qu’elle ne le souhaite pas, sachez que c’est
déjà beaucoup pour la victime. Vous devez
respecter ce choix même si vous ne le comprenez pas. Si vous vous engagez
dans une discussion plus approfondie, sachez rester dans une écoute active.
Vous pouvez aider plus concrètement cette victime en lui transmettant des
informations que vous pouvez trouver vous-même, par exemple, sur le site
www.stop-violences-femmes.gouv.fr, car elle n’a peut-être pas accès librement à internet, ou en lui remettant des coordonnées d’associations :
• 3919 ;
• SOS victimes 78 (01 39 07 36 97) ;
• Centre d’information sur les droits des femmes et des familles
(01 30 74 21 01) ;
• le Rond-Point des parents (01 39 52 19 49)
Vous pouvez l’informer qu’en cas de procédure (plainte, divorce...), vous êtes
disposé à témoigner.
Si vous pensez que la personne est immédiatement en danger, contactez
la Police sans attendre (17).
DR
i Bienvenue
iiNouvelle aire de jeux,
square Réalier Dumas
La rénovation du square Réalier
Dumas s’est terminée avec l’installation d’une nouvelle aire de jeux
pour les enfants de 2 ans et demi
à 8 ans.
Les peintres impressionnistes et
la proximité de la Seine ont guidé la
thématique de ces nouveaux jeux.
Le sol souple de couleur bleue symbolise une pièce d’eau. Il est animé par des dessins
de nénuphars avec leurs fleurs, des poissons et une libellule.
L’aire comprend une structure équipée de deux tours, de deux filets à grimper et d’un
toboggan, un jeu sur ressort « poisson rouge » et un jeu sur ressort « canard ». Deux
bancs seront posés prochainement.
chatou / N°18 / octobre 2010
25
Infos Jeunes
Permis de conduire, permis d’agir
L
Le coup de pouce du Conseil général des Yvelines
DR
e permis de conduire est aujourd’hui indispensable pour avancer dans ses projets
personnels et professionnels. Pour donner un coup de pouce aux jeunes qui en ont le
plus besoin, le Conseil général des Yvelines
subventionne, à hauteur de 500 €, le coût du
permis de conduire des jeunes Yvelinois non
imposables. En contrepartie, ils s’engagent à
participer à des projets citoyens initiés par le
Département ou une association agréée.
Comment bénéficier
du « permis d’agir » ?
• vous êtes Yvelinois ;
• avez entre 18 et 26 ans ;
• avez réussi votre code (permis B) ;
• n’êtes pas en apprentissage anticipé de la
conduite (AAC) ;
• vous, ou votre famille, n’êtes pas soumis à l’impôt sur le revenu ;
• vous acceptez de vous engager dans un projet
citoyen.
➥➥ 01 39 07 84 00 ou www.yvelines.fr
Vous recevrez un dossier d’inscription et serez informé sur les différents projets citoyens proposés.
L’aide de 500 € vous sera versée une fois
votre action civique terminée.
Le dispositif prévoit de verser une aide forfaitaire
de 500 € aux jeunes non imposables, ou dont les
familles ne sont pas imposables, une fois réussi
le passage du code de conduite.
En contrepartie, une action civique de 20 à
40 heures est proposée aux jeunes dans les
services du Département ou associations
agréées.
Médiathèque – Section image et
son Coup de cœur – cinéma
DR
Le recensement
citoyen à 16 ans
L’objectif est de répondre à un besoin exprimé
par les jeunes Yvelinois, notamment ceux à la
recherche d’un emploi.
Soyez sympas, rembobinez
Depuis le 1er janvier 1999, tous les
jeunes Français, garçons et filles, doivent obligatoirement se faire recenser
à la mairie de leur domicile, dans les
trois mois qui suivent leur seizième
anniversaire.
➥➥ Vie du citoyen – 01 34 80 46 00
26 chatou / N°18 / octobre 2010
DR
de Michel Gondry
Savez-vous ce qu’est un film « suédé » ? Eh bien le dernier
film du Français Michel Gondry va vous l’apprendre !
Jerry Gerber (Jack Black) devient par erreur magnétique et va involontairement effacer toutes les cassettes du vidéoclub où son ami Mike (le rappeur Mos
Def) travaille. Afin que les clients ne se rendent compte
de rien, Jerry et Mike décident de refaire à leur façon
et avec leurs propres moyens les plus grands films
de l’histoire du cinéma et surtout du vidéoclub... Ces
remakes maison, ou films « suédés », réalisés avec
des bouts de ficelle vont changer la vie du quartier et
des deux compères apprentis réalisateurs.
Un film débordant d’imagination et d’humour à voir
absolument pour passer un bon moment.
➥➥ Médiathèque Guillaume Apollinaire – 85, boulevard de la République – 01 30 09 68 60
www.mediatheque-chatou.com
Infos Jeunes
DR
Point Information Jeunesse
DR
DR
Le PIJ organise un stage multimedia de création graphique
du 26 au 29 octobre de
10h30 à 13h.
Tu apprendras les bases
« techniques » de la composition graphique sur
PC, avec une illustratrice qui t’aidera à libérer l’esprit créatif et l’imagination qui sommeillent en toi !
Stage réservé aux 12-20 ans
• Tarif : 15 e
DR
Stage de création graphique
➥➥ PIJ – 4, rue du Général Colin – 01 30 53 04 07
[email protected]
Du mardi au vendredi de 14h à 19h, mercredi et
samedi de 10h à 13h
Quelques exemples
de compositions réalisées
lors des précédents stages.
Calendrier
des salons
étudiants
« Le Noctilien »
Un bus de nuit pour Chatou
De la gare Saint-Lazare
à Saint-Germain-en-Laye
P
rêt pour vos études ? L’Étudiant
organise plusieurs salons en région
parisienne pour vous renseigner sur
les études et formations possibles :
L
e Noctilien N153 remplace le RER A entre 1h et 5h30 du matin, entre la gare Saint-Lazare et
Saint-Germain-en-Laye (dans les deux sens).
Il dessert : la Gare Saint-Lazare, Charles de Gaulle/Étoile, porte Maillot, le pont de Neuilly, Nanterre
ville, Rueil-Malmaison, Chatou, Le Vésinet-Le Pecq et Saint-Germain-en-Laye.
À Chatou, le point d’arrêt se trouve avenue du Maréchal Foch à proximité de la mairie, au niveau
des sorties du souterrain.
Infos pratiques : les bus sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Exploitation tous les jours de l’année,
intervalle d’une heure entre chaque
départ et présence à bord d’un accompagnateur.
➥➥ Retrouvez les horaires de la ligne
sur www.noctilien.fr
• Salon Européen de l’Éducation - Salon
de l’Étudiant/L’Aventure des Métiers
Du 25 au 28 novembre
Parc des expositions – Paris
Porte de Versailles – Pavillon 7
• Salon Spécial Grandes Écoles
de Commerce et d’Ingénieurs
Du 10 au 12 décembre
Espace Champerret – Hall A
rue Jean Oestreicher – Paris
DR
DR
• Salon Spécial Santé,
Social et Paramédical
Du 11 au 12 décembre
Espace Champerret Pavillon C et Galerie
rue Jean Oestreicher – Paris
➥➥ Plus d’informations sur www.letudiant.fr
chatou / N°18 / octobre 2010
27
Portrait
Jacques
Marchand
L’épopée du sport
en toutes lettres
L
e xxe siècle aura été marqué par l’éclosion du sport en
tant qu’événement. Le journalisme a contribué à en
faire une grande et belle aventure. Mémoire et plume du
cyclisme, témoin de nombreux exploits sportifs et des grandes
heures du Tour de France, Jacques Marchand est de ceux qui
savent conter et raconter ces instants légendaires avec talent.
Au cours de sa longue carrière de journaliste, Jacques Marchand a vécu au cœur de cette épopée du Tour, qui résonne
toujours avec un son particulier dans le cœur des Français.
Ancien responsable des pages cyclisme et rédacteur en chef
du journal L’Équipe, il a suivi quarante-cinq Tours de France, côtoyé les plus grands coureurs, assisté à leurs exploits, à leurs
défaites et à leurs souffrances.
Pourquoi s’est-il engagé dans cette voie ? La passion pour le
sport y est sans doute pour beaucoup. Enfant, dès les années 30, il assistait avec ferveur aux départs du Tour, près de
l’école communale du Vésinet. Il connaissait les coureurs et
s’intéressait déjà aux grands journalistes de l’époque comme
Henri Desgrange ou Jacques Goddet. Le sport était aussi fortement ancré dans la tradition familiale. Formé très jeune au
sport, Jacques Marchand a fait ses armes
au sein de l’équipe de basket du Vésinet.
Un attachement qui perdure aujourd’hui :
« J’ai gardé des liens très forts avec d’anciens collègues de basket. »
La Boucle de Seine est une terre familière à Jacques Marchand. « J’y ai passé
plus des trois quarts de ma vie ! ». Il a
10 ans lorsque sa famille s’installe au
Vésinet. Il y restera jusqu’à la Libération. Il vivra ensuite à Saint-Germain-en-Laye, puis à Chatou, où il habite avec sa femme depuis vingt ans. Jacques
Marchand est très heureux à Chatou, qu’il apprécie pour sa
valeur historique et son environnement privilégié.
Au début des années 40, Jacques Marchand va forcer la main
au destin. Alors qu’il s’apprête à embrasser la même carrière
que son père en se lançant dans des études de chirurgie dentaire, il décide, sur un coup de tête, de changer littéralement de
cap. Il se présente au journal L’Auto, « l’ancêtre » de L’Équipe,
pour y proposer ses services. Le journal ayant déjà fait le plein
de journalistes, ce sera finalement l’hebdomadaire d’en face,
L’Écho des sports, qui lui donnera sa chance, et le jour même !
C’est ainsi qu’il commencera à se forger une notoriété, en
couvrant les matches de basket et de boxe.
La guerre étant passée par là, Jacques Marchand va connaître
ensuite une période plus douloureuse : le STO en Allemagne,
l’évasion, puis la clandestinité, jusqu’à son retour en France
à la Libération. Après la guerre, il est engagé par le quotidien
Sports, puis entre à L’Équipe, dans les années 50.
Au début des années 60, il fonde une nouvelle épreuve, le Tour
de l’Avenir. L’objectif était de créer l’unité du sport cycliste en
faisant participer des amateurs et des professionnels des
deux blocs de l’Ouest et de l’Est européen. Une course de
renom qui a formé et révélé bon nombre de talents.
Jacques Marchand a aussi œuvré bien au-delà du cyclisme.
En 1987, il crée « Sportcom », une formation destinée aux
athlètes de haut niveau. Il fallait leur permettre d’anticiper leur
reconversion dans le journalisme ou la communication, tout
en leur laissant du temps pour l’entraînement. Chaque année,
une dizaine de sportifs
sont accueillis dans
cette filière.
Aujourd’hui, la ferveur
et l’attachement de
Jacques
Marchand
pour le sport n’ont pas
faibli, malgré quelques
regrets : la logique
mercantile qui a changé la donne et véritablement gangrené le sport de haut niveau. « On oublie les grandes valeurs morales véhiculées par
le sport, qui ont été les nôtres dans les clubs et qui nous ont
beaucoup appris dans la vie. »
Le journalisme sportif aussi, Jacques Marchand l’a vu évoluer
au fil des années. « Notre métier n’avait aucun rapport avec
celui d’aujourd’hui ! » constate-t-il. L’accès aux grands sportifs était très facile à l’époque. Des moments privilégiés, il en
a connus, notamment avec Marcel Cerdan, « LA » vedette de
l’après-guerre. Pour le quotidien Sports, Jacques Marchand,
alors tout jeune journaliste, doit suivre le champion. Très vite,
il est devenu un ami et même un confident. Il y a quelques
années, il a voulu raconter ces souvenirs exceptionnels dans
un livre qui lui est dédié.
Elodie d’Athis
Jacques Marchand
apprécie Chatou pour
sa valeur historique
et son environnement
privilégié.
Bio express
☉ 1942
Fait ses débuts
à L’Écho des sports.
☉ 1946
Entre au quotidien Sports,
où il suit l’ascension
de Marcel Cerdan.
☉ 1955
Devient chef de la rubrique
cyclisme de L’Équipe, puis
rédacteur en chef.
☉ 1961
Lance le Tour de l’Avenir
☉ 1977
Entre au Matin de Paris
☉ 2006
Marcel Cerdan
(éditions Prolongations)
☉ 2008
Vélodrame (Calmann-Lévy)

Podobne dokumenty