L'EXPRES

Komentarze

Transkrypt

L'EXPRES
ÉDITION DE TOULOUSE
L'EXPRES
ABONNBMBNIS
4
42* ANNEE
-
Une
N° 14.566
Prise
KtU
i Itb
ÛÏREC110N » 25, Rue Roquelaine, TOULOUSE - lélêpfcone 2-12. Chèque Posta» 4 93b
j a
Kna» et Coloaiet
22(r 43V 820
£'>..__ 5 demi-Lrif portai 33 fr TOfr »4CMr
^-""^ > plein l.ri(peit.l 6Qfr ÎOO f, 200 Cf
d'Armes
i
<> *4ge«c* /M MA. 62. me Kicteueu. 6 Pans. Pan, toute, set Succursale* e>. cfiez tout nos Corresoonaams.
LA GABEGIE FINANCIERE!^
Une décision d une extrême gravité
fadeur
a Rome
i&
Au
centimes
Salon
JEUDI
26 JANVIER 1933
de la Machine Agricole
M. HENRY DE JOUVENEL
tandis que des tracts sont distribués
PRÉSENTE SES LETTRES
pour préciser le sens et la portée de
DE CREANCE
cet événement.
Ajoutons que les agents de change
—
Home, •£> janvier.
ln
et les banquiers ne participent pas à
- ^ 10 h - 45 ' M. Henry de
la grève de leurs employés ; iis ont Jonve^f
Môlntà' ambas sadeur de France, a
coté eux-mêmes un certain nombre de présente au roi d'Italie, avec 1« cêrê
accoutuIne
grosses valeurs, surtout au Parquet.
A
a%
Quant aux Changes, ils ont fonc- Séance
tionné dans la matinée dans les échan- rt«viîf,* f? UlS f 10mb reuse s'était massée
Paris, 25 janvier.
ges de banque à banque.
H aiS f arné,se ' attendant la
Le projet financier, véritable monstre
Interrogé sur les conséquences de la sortti il,u n'
nouvel ambassadeur, que
qui est sorli des délibérations de w. grève, M. Henrv Chéron a fait la dé- °™f ,? herGher
le
rince
lc
P
irabia mai
commission des finances, a soulevé, a claration suivante ;
tre des cérémonies de la Cour
la Bourse, une vague (le protestations.
e C0 eye, c mpusé de
•
Le
mouvement
de
grève
déclanché
'inp
/i
.
?
Plusieurs
bero
Pour bien marquer son opposition
de Paris pour la séance unes, est précédé d'un piqueur a che
aux mesures révolutionnaires adoptées àdelaceBourse
val
et
du
battistrada,
vêtu
Z
?mU
et
matin est sans excuse aucune. coiffe du tricorne
au Palais-Bourbon, le Syndicat des
"
En
principe,
toutes
les
manifestations
commis des agents de change et le Syn- organisées contre l'indépendance des
Dans la première voiture a pris place
dicat des commis du marche en ban- discussions parlementaires sont inad
que ont décrète aujourd'hui une grève missibles dans un régime de liberté.
nampieire : dans la seconde, M de
générale des cotations en Bourse.
.< C'est au gouvernement de prendre roSil le prlnce Trabia s
Aucune cotation officielle de valeur position,
troisième,
les membres de l'ambassade
devant le Parlement, contre
n'a donc pu être faite.
UV(î "ei a a< été introduit seui
les propositions qui ne lui paraissent a „ r deJ °Jouvenel
les
Le général goukauu, a V tm avoir rem m, tiares la cour de la caserne
du s
A i'eatree du palais de la Bourse, de pas acceptables II l'a fait hier avec la I
Il a été Inauguré par le ministre de l'Agriculture, M. QUEUILLE, qui
°uveram,
avec lequel il
+ . IlTlû
des Gélestins, la croix de la Légt n d'honneur au colonel CIBAUD, comentretenu
«„ n r,r)n .,«*.-~*A
*, i ;
^ C3t entretenu
"une
nombreuses petites affiches blanches ,.!ne
plus grande
nettîté (sic) J'ai
invité,
s'est ensuite longuement a crête devant chaque stand.
vingtaine de miont été placardées , elles font connal dès que j'ai connu ses incidents M. le nutes
mandant la Garde Républicaine, lui donné l'accolade.
iCliche Record.)
tre que la grève d'aujourd'hui est une syndic des agents de change à user de H.A ?.res J a Présentation du personne,
Photo Wide World.)
protestation contre les mesures draco- l'autorité morale dont il dispose nour de 1 ambassade, le cortège s'est reforniennes prises par la commission des y mettre fin.
me et a rega.gné le Palais Farnèse
finances de la Chambre des députés,
«
Nous
allons
d'ailleurs
rechercher
Un y lit notamment :
quels sont les auteurs de ce mouvement
 l'Union du Commerce
« Conscients que ses amendements et, s'il y a lieu, les sanctions nécessaidémagogiques n'auront comme résul- res ne feront pas défaut ».
tats certains que la spoliation de l'éparLe Voyagi
et de l'industrie
Une délégation du conseil syndical
gne, la ruine des porteurs de valeurs
et la question desOsttes
mobilières, la fuite des capitaux et des des commis d'agents de change avait
fortunes à l'étranger, l'arrêt des tran- été reçue, au début de la matinée, à
Se r « ftfc-BB-ûitl »
sactions boursières et, pour conséquen- la présidence du Conseil.
M PAUL REYNAUD
RÉUNION D'UNION RÉGIONALE
ce inéluctable, le licenciement d'un
Les délégués ont exposé les troubles
UN DISCOURS
CONDAMNE CERTAINES FORMES
grand nombre de nos camarades : per- graves qui risqueraient d'amener, sur
Paris, 25 janvier.
Montevideo, 25 janvier.
277 millions ! Hier matin a eu lieu la réunion des suadés, en outre, que, loin d'éviter le.' le marché des valeurs de Paris et des LMrc-en-Cieî, parti de Buenos-Aires,
DE L'ECONOMIE DIRIGEE
DE M. NE VILLE-CHAMBERLAIN
fraudes fiscales, ils ne font que les aug- places françaises, l'adoption définitive pour Montevideo, a 10 h. 16 (heure lodirigeants d'Union régionale.
M. le marquis de Vogue, qui la pré- menter et porter atteinte au crédit de des décisions de la commission des Fi- cale), a atterri dans cette dernière ville
La doctrine radicale ? écrit L'Ere NouLondres, 25 janvier.
Paris, 25 janvier.
M NeviUe-Cliamber.ain a prononce
velle, « elie est très nette : il n'y a pas de sidait, l'ouvrit par une brève allocu- l'Etat, vos syndicats ont décidé de faire nances de la Chambre relatives notam- à 11 h. 30 (heure locale).
A
l'issue
du
déjeuner
de
l'Union
du
démonstration de protesiation en ment à la substitution aux titres au porredressement financier possible sans dé- tion de bienvenue, où il insista sur la une
Commerce et de l'Industrie, M. Paul un discours, hier soir, à Leeiîs.
surtout à l'heure présente ne cotant aucun cours aujourd'hui. »
teur de titres à endos. Cette mesure
flation Budgétaire ». Et c'est, en eftet, ce nécessité,
Rejnaud a fait une conférence sur
L'orateur a commence par un rappel
D'autres,
affiches
sur
papier
jaune
pour les Associations agricoles, d'unir
aurait en particulier pour effet, suivant
l'évolution de l'économie dirigée.
qu a proclamé Herriot avant les élections. étroitement leurs efforts dans le res- invitent les grévistes au calme et à se l'avis de la délégation, de désorganiser
des principes généraux de la question,
M.
Paul
Reynaud
a
souligné
que
le
des dettes, telle que la comprend te
Maintenant que le parti radical est au ! pect des indépendances légitimes pour masser à. l'intérieur de la Bourse sans le marché, de restreindre encore le voprincipe de l'économie dirigée était gouvernement britannique. L a soulipouvoir voyons ce que deviennent cette aa défense des intérêts dont elles ont manifester ; le conseil a été suivi.
lume des transactions, ce qui aurait
vieux
tominH
le
monde
et
que
les
nagné la nécessité d'un changement «le
A l'intérieur du palais de Rrngmard, pour conséquence logique un accroissedoctrine et cette déflation ; M. Chéron la charge.
tions contemporaines n'avaient rien politique de la paît des Etats-Unis,
Puis, on entendit plusieurs prési- autour des corbeilles, aucun incident ment du cliômaee parmi les commis
a chiffré, mardi soir, ce que représente
innové en cette matière :
dont la situation ne saurait qu'empil'ensemble de l'œuvre de la Commission dents d'union : MM. de Guébriant, pré- ne se produit. Des groupes discutent, d'agents de change.
« En face de la catastrophe qu'est ia rer si les tarifs étaient maintenus à
sident,
dp
l'Union
du
Finistère
et
des
M.
MUSSOLINI
REÇOIT
des finances : 2 milliards et demi d'amé- Côtes-du-Nord ; Toussaint, président
crise mondiale, a dit l'ancien ministre, leur niveau prohibitif actuel.
UN ANCIEN MINISTRE FRANÇAIS
nagements fiscaux, c'est-à-dire d'augmen- de l'Union du Centre-Est ; Gavoty, préce sont les peuples qui ont impose aux
Pour le chancelier de l'Echiquier,
tation d'impôts ; 915 millions seulement sident de l'Union des Alpes et de ProEtats le retoui à l'économie dirigée, tant que l'Amérique ne consentira pas
Rome. 25 janvier.
I A POLIÏIQUÊJÊTRANGÇRF
M. Yves Le Trocquer, sénateur an- dont ils ne s'étaient pas> entièrement des prêts aux puissances qui en ont
d'économies, c'est-à-dire de déflation bud- vence, etc., évoquer l'activité des grouaprès v avoir été contraints besoin, elle ne saura que faire de tout
cien ministre et président du Comité évadés
gétaire, dont , 638 millions prélevés sur pements syndicaux et annexes rattafrançais d'Union douanière européenne pendan» la guerre
son or inutile
, les budgets de la Défense nationale ; il chés aux agriculteurs de France dans
est actuellement à Rome Après avoir
« La grande erreur de l'économie di
LA SÉANCE DE CLOTURE
apparaît donc que sur l'ensemble des au- leur région. Us constatèrent, en géné« Nous croyons, a poursuivi le miobtenu une audience particulière du rigée, telle qu'elle est pratiquée dans
ral,
des
progrès
nouveaux
dans
l'ordre
tres budgets on n'a voulu réaliser que mutualiste au point de vue des cours
Genève, 25 janvier.
Saint-Père, M Le Trocquer a eu une le monde. depuis quelques années, c'est nistre, que l'annulation comp.-ète des
dettes de guerre et des réparations se277 millions d'économies.
La Conférence pour la réduction des
longue entrevur avec M. Mussolini
car correspondance, voire dans le chifd'être faite sous la pression des iiité
Eh bien, messieurs ! Il y en a assez. fre d'affaires, de nombreuses coopéra- heures de travail, a terminé ses traIl a entretenu le chef du gouverne- rèts de tous et non pour le bien de rait la chose la plus heureuse qui puisse arriver au monde Cependant, si une
ment italien du programme d'action l Etat.
Hvpnotisés par les sommations de M. Lau- tives de vente: mais iis marquèrent vaux aujourd'hui.
telle vue d passe -,e que l'opinion améLa dernière séance a été consacrée
poursuivi nar les divers comités natiorent, dont on a toléré qu'il surveille, à îa plus vive préoccupation d'une situa« Ce n'est donc pas un retour en a,r ricaine est disposée à accepter, nous
naux d't'nion douanière européenne en
l'intérieur même du Palais-Bourbon, les tion générale agricole qui ne fait tout entière à l'examen du rapport que
serons toujours heureux de 'chercher
rière
pur
et
simple,
ce
n'est
pas
un
Conférence devait soumettre au
Nous sommes dans la tragi-comé- VU"! d'assurer, en Europe le rétablisse,
délibérations de la Commission des finan- qu'empirer et du mécontentement de cette
conseil d'administration .du B.I.T et die avant d'être dans ie drame, U y ment de la confiance- et de la vie èco- mouvement exclusivement réactionnai- avec l'Amérique, dès qu'elle sera déciplus
en
plus
grave
qui
sévit
dans
les
ces, vous n'entendez donc pas les manire auquel nous assistons, c'est pire a dée à recevoir nos représentants. la
à la prochaine Conférence mternatiomique.
milieux ruraux.
meilleure méthode possible pour arrifestations de la colère populaire !
Une politique concertée d'abaissement certains égards.
Enfin, M. de Lestapis, directeur gé- rale du travail qui s'ouvrira à Genève a une conférence du désarmement à
Aujourd'hui ce sont les commis d'agents néral de la Société et de l'Union cen- le 31 mai.
Genève. Elle vient même de repren- des baineres douanières et l'exécution
« Une- certaine intervention de l'Etat ver à un accord.
Ce rapport -qui résume les diverses dre ses travaux. Vidée qui la domine en commun de errands travaux publics est, nécessaire dans la vie économique
de change et du marché en banque qui trale des syndicats, sans diss'tnuler
< Il 'faudra cependant' ne pas perdre
se sont refusés à coter la presque totalité les difficultés qui ont causé en 1932 de décisions prises, a été adopté à 1 una- toujours, idée qui est celle de son pré- internationaux constituent 'les parties si complexe d'aujourd'hui : eHe.ne se- de vue deux points qui nous paraisra saine que si elle émane d'un Etat sent essentiels tout d '.abord, c'est que
de s valeurs à la Bourse de Paris. M. Ché- sérieux soucis aux dirigeants des deux nimité, après un débat assez vif soule- sident socialiste Henderson, idée que essentielles de ce programme.
par une déclaration que le groupe
Sans entrer dans les détails de cet fort. Cette condition est, aussi néreis le. règlement sera définitif, et ensuite
ron trouve cette manifestation sans excu- organisations, montra que néanmoins vé
ouvrier
tenait
à
faire
introduire
dans
M. Léon Dlum fait pénetier dans les entretien M. Le Trocquer a dit com- saire au ledressement' économique qu'il ne doit -pas être de nnture à enses et parle de prendre des sanctions ! ils ont fait porter leurs efforts sur
traîner la reprise des paiements de
redressement financier
divers
terrains,
où
les
intérêts
agricoles
le
rapport.
.
.
commissions de la Chambre, idée â bien il se félicitait du très sympathi- qu'au
Eh ! ne l'a-t-il pas provoquée? L'exemple leur paraissaient devoir être plus par« Qui oserait dire qu'elle soit aujour- ^Allemagne au titre des réparations de
Cette déclaration ouvrière est une inque accueil qui lui a été réservé par
des fonctionnaires avec lesquels le cabinet ticulièrement défendus, soutenus, en- solente réquisition contre l'attitude des laquelle cède peu à peu M. Paul-Bon- le duce.
Lausanne. »
d'hui remplie ? »
délégués patronaux. Le groupe patro- cour, c'est qu'au lieu de subordona traité d'égal à égal, sans même se préoc- couragés.
11 rappela, en particulier, le Congrès nal et le représentant du groupe bri- ner le désarmement â la sécurité, on
cuper du degré d'autorité de ses interlocuteurs, n'est-il pas là pour démontrer récent de l'industrie et de l'agriculture tannique se sont d'abord opposes à 1 in- obtiendra la sécurité par le désarmedans le
qu'il faut orier pour avoir raison et ne française qui préconise, notamment, le sertion de cette déclaration
maintien de la formule des contingen- rapport sur les travaux de la conîeren- ment. Pendant ce temps, que se pasva t-il pas servir d'excuse à toutes les tements,
la participation des représen- ce - mais la Conférence, sur la proposi.
révoltes ? Dans l'Ouest, ce sont les . pay- tants de l'union aux travaux de la tton de M. Picquenard, représentant du se-t-il ? '
La Conférence, pour sa rentrée, est
sans qui s'agitent ; à Nîmes, les automo- commission des licences, de la com- gouvernement français,
étant donne
bilistes manifestent ; et partout les con- mission des calamités agricoles, 3e que le rapport contenait deia une dé- saisie d'un gros incident. Tandis
tribuables commencent à s'organiser.
nombreuses commissions consultatives claration du groupe patronal a accep- qu'elle siégeait encore, avant ses va. Attention ! La coupe est déjà pleine et de la Confédération nationale des te par 41 voix contre 16, dy inclure cances de Noël et du premier janvier,
également la déclaration ouvrière
il ne faudrait pas être surpris si un iour Associations agricoles, etc.
Il a été seulement spécifié que 1 une des wagons d'armes, des trains enIl signala les initiatives prises en
ou l'autre vos records recueillaient, ici
v
faveur de la production et du com- et ''autre des deux déclarations patro- tiers, 65.000 fusils et 200 mitrailleuou là, une balle dans la peau !
merce, des œufs, sur . la question des nale et ouvrière étaient faites sous la ses, de quoi équiper loute une armée,
baux ruraux et à l'intérieur même des seule responsabilité de leurs auteurs, se promenaient dans des régions où
Les moyens
d'accès et de ravitaillement
services de la rue d'Athènes. Il nota, et que la Conférence se bornerait à en
ce voyages sont particulièrement in200 francs ! enfin, le très beau développement au- D
L'ensemble du rapport ainsi amendé terdits et particulièrement dantjequel ont atteint, sous le contrôle de
Vous aussi, du reste, Messieurs du Par- l'Office central de la Munalité agricole, a été ensuite voté à l'unanimité.
Des travaux entrepris à des altitu- traie d'Oo pouvait alors bénéficier nécessaire aux heures de pointe. Il
reux. Admirable commentaire au prolement ; car, alors que vous proclamez la les mutualistes d'assurance contre les
des
variant de 1.100 à 2.600 mètres, chaque hiver do toute ia réserve du fallut donc créi-r un réservoir supplégramme genevois ! Ce n'est d'ailleurs
nécessité pour chacun d'accepter un sacri- divers nsiues inhérents à la professur un parcours total de 8 kilomè- lac, et ce pendant toute la durée des mentaire pou» accumuler 1 eau nécespce;
la
première
fois
que
pareil
délit
fice, vous réduisez le vôtre au minimum. sion agricole, et il conclut par des
travaux, jusqu'à la mise ci marche saire ; c'est le réservoir d'Arbesest constaté. On n'a pas tout à fait tes, devaient nécessiter la création
Il s'est passé, en effet, à la Commission paroles de confiance.
Les
Elections
en
Irlande
de l'usine du Portillon, c'est-à dire quens, construit à 1.450 mètres d'alde
plusieurs
chantiers,
assurés
chades finances cet incident scandaleux ; en
oublié l'affaire du Saint- iothard,
titude, dans les pentes Nord de Su.
vertu de l'amendement déposé par M.
qui a d'ailleurs été « classée » il y a cun de leurs moyens d'accès et de pendant au moins cinq ans. Le percement
du
lac
Glacé
venant
s
'aji uter perbagnères. Adjoint à la troisième
Borel, l'indemnité parlementaire ne sera
ravitaillement.
UE SCRUTIN NE SERA DÉPOUILLÉ quatre ou cinq ans.
frappée que d'un impôt exceptionnel de
à celui du lac du Portillon, la réser- conduite, ce réservoir de 50.000 maD'où venaient tous ces fusils et touLe chantier du Portillon est éloiQU'AUJOURD'HUI
2 % pour la partie supérieure à 50 000 fr.
ires euhes a permis de faire passer
tes ces mitrailleuses ? D'Italie. Quelle gné des auties et séparé d'eux par ve de ce dernier pouvait alors se reDublin, 25 janvier.
Cela représente, pour chaque député, l'aconstituer intégralement au cours de de 26.000 HP à 50 000 HP l'érergie
Atorès
la
clôture
du
scrutin,
des
scèen
était
la
destination
?
La
Hongrie.
des
crêtes
abruptes.
On
aurai,
pu
le
bandon de 200 francs sur 60.000 francs
de pointe journalière le la centrale
nefalumees et pittoresques ^.P^^ Le lieu de passage ? V Autriche. C'est ravitailler par la même voie que les l'été.
de traitement ! En vain, M. Mande! a-t-il
d'Oo.
sirent particulièrement au nota de la
Oans
ces
dernières
années,
l'équien Autriche que le pot aux roses a autres chantiers, et par la grande
demandé à la commission d'accepter la
V1
proposition Xavier Vallat, qui comportait
L'augmentation de la production
Un cortège se forma devant la mai- été découvert et dénoncé par les mê- galerie Lys-Portillon, si l'on avait pement de la centrale d'Oo a même
pour chaque député un sacrifice de
son du tùiima Fâii. Acclame sur >om mes journaux socialistes qui deman- poussé auparavant le percement de été renforcé ; une troisième conduite d'hiver de la centrale ifOo pendant
Assomption, 25 janvier.
3.000 francs ; il y a eu, pour la voter,
Le régiment de cavalerie d'Araveri son parcours, il se dirigea vers les eco- dent que la France et quelques au- cette galerie ; il aurait suffi d'un De- forcée a été ajoutée aux deux autres, cinq ans ou plus permettait de rattrois commissaires seulement : MM. Geor- a détruit un régiment d'infanterie bo- les techniques de la vide, ou ie scru- tres pays se reposent pour leur sécucauville à tracteur circulant dans la pour permettre à l'usine r.e produire traper largement la dépense résulges Mande!, Joseph Denais et de Ramel ! livien, dont cenr, hommes ont été tués. tin sera dépouille aujourd'hui
Bous la protection d'une imposante ri! sur leur propre désarmement. galerie, moyen de transport fort éco- davantage à certains moments , mais tant d'un ravitaillement indépendant
Vous n'êtes bons à rien ; pas même à
garde de police les urnes arrivèrent les Cependant, le gouvernement italien, nomique.
de ce fait, la galerie longue de 13 ki- pour les chantiers du Portillon.
donner l'exemple ; et vous ne voudriez
unes ap.ês ie s autres au milieu d'une pourra dire que ces livraisons d'enMais il était utile d'assurer d'abord lomètres, qui relie le lac d'Oo aux
pas que' de toutes parts se multipliât le
joule considérable. Dans ce quartier poLe chantier du Portillon ainsi étacri : o; Qu'ils s'en aillent 1»
puleux le t'ianna Fail semblait déjà cé- gins de guerre sont du commerce et le percement du lac du Portillon et conduites, se trouvait de section trop
lébrer la victoire. Des hourrahs éclatè- que sa responsabilité n'est pas en- la petite galerie de vidange. Lt» cen-| faible pour laisser passer le débit bli dès le début des travaux p>. metrent â chaque instant et les enfants gagée. Le gouvernement hongrois alA la porte
Le journal polonais Wieczoï allumèrent de grands feux pour s'asso- léguera n'importe quoi, peut-être
Waszawski annonce due M. Herriot se cier â la joie générale.
Le plus fort, c'est que ministres ni par- rendrait, prochainement en Pologne, à
M. de Valera a passé la journée dans l'égalité de droits. Mais le gouvernelementaires ne songent à s'en aller. Au i titre privé, en vue d'y effectuer une le comté de Clare. M. Cosgrave. au co.v ment autrichien ?
diable la doctrine radicale sur la déflation, ' étude sur Chopin, ainsi que sur la crise tratre, est arrivé dans la capitale au
Celui-là est inexcusable. Il est comcours de la soirée.
que rappelle L'Ere Nouvelle ; ce n'est pas I économique.
plice. Le matériel qui a été reçu â
une doctrine socialiste ! Les commissaires
Hirtenberg pour être réexpédié en
radicaux se sont résignés au rôle de SgaHongrie a eu des « lettres de voitunarelle ; il s l'auraient tenu jusqu'au bout
re » et des permis de voyage accor*ans un sursaut venu de l'extérieur.
Etrange accident d'automobile
dés par les autorités. Quarante-sept
Aujourd'hui, devant le néant de leur
wagons chargés d'armes ne se proœuvre, La Volonté essaie de les sauver
611 demandant : « Quand comprendra-t-on
mènent pas, surtout en temps de crise où le trafic est rare, sans attirer
est absurde de mettre du définitif
«tons un douzième provisoire ?» La coml'attention. La preuve, c'est que la
miss,on prétend cependant y mettre, en
dénonciation est venue. Le gouvernede définitif, le titre à endos et la
ment autrichien, en violation des
restriction de l'héritage ! C'est seulement
traités, s'est donc fait recèleur pour
ae
n fait
redressement qu'elle ne veut
le compte de la Hongrie. Et l'on voune " faire de définitif.
drait lui donner, en plus, de notre
.Muant a u Gouvernement, il semble vou
argent ?
° lr a ««Pter ça. Sans doute, M. Chéron
Les pays de la Petite-Entente, jus" .1 «éclairé qu'il entendait reprendre son
Proiet devant la Chambre et le défendre ;
tement alarmés de ces préparatifs de
"™ s dans quelles conditions ? M. Chauguerre, portent l'affaire devant la
Ch\ ex P»quait dans les couloirs de la
Conférence di Genève qui, sans dou.
""ambre : « L « choses se passeront
te, la noiera. Sinon, la Conférence
comme elles se passent toujours : le Gou
n'a qu'à reconnaître qu'elle a agi
vernement défendra son point de vue et
jusqu'à présent au rebours du sens
'i commission le sien. La Chambre votera
commun. Les clauses militaires des
""âmes
choses,
le
Sénat
en
votera
d'au
to « ou les m ê mes . „
traités de 1919 ne sont même pas respectées et l'on se propose de les déce
•
'
Gouvernement acceptera
molir pour les remplacer par l'égalité
e qu on lui donnera ; pour le reste, le
oéf.cit continuera on verra ce qu'on peut
de droits au profit de ceux qui ont
faire P ( ur ,e tro
A
'sième douzième, en atten
dej raisons de souhaiter une revanJ3
QaZI
m
. d aborder le budget.
che ? Ce n'est pas seulement à notre
j,e a MCc continuera ! Jusqu'au Jour où
commission des finances que souffle
A gauche e t plus bas, la forg«. — Entrée de la ga ler-îe de vidange et de la galerie
SCra p,us le
Zr'ès
avoir
défoncé
la
devanture
d'une
boutique
de
Poluthurn
(Suisse)
Cantine de Portillon,
spr-T
ministère seulement qui
le vent de la folie.
Apres ovbii uo
„,,b .~„ sur
«ur la
comutoir.
Portillon. Lys,
"a en cause, mais le régime !
cette voiture s'est arrêtée
l e comptoir
Jacques
BAINVILLE,
Ififtoto Wiie-World:,
Gaston GUËZE.
POUR PROTESTER CONTRE LES
DÉCISIONS DE LA COMMISSION
DES FINANCES, LES COMMIS
DES AGENTS DE CHANGE ET
LES COMMIS DU MARCHÉ EN
BOURSE ONT DECIDE UNIE GREVE GENERALE
L'AXGLEfEBSE
LA SESSION
Les Idées
et les Faits des Agriculteurs de France
La Vie Econanrque
La Semaine de 49 heures
Un vent de folie
souffle partout
Les Enquêtes de 1' " Express du Midi "
L'Equipement électrique el industriel des Pyrénées Centrales
I e Conflit
Bo'.îvo-Paraguayen
Mouveiies tLxprem
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
JEUDI 26 JANVIER 1933
Platon et Poux
tait l'attaque Ce la grande galerie |
Il jette sa canne
par os deux exrémités,
On dit <l"c Platon est mort dévore
par les Poux Ah ! si la « Mario-Rose »
Restait à voir quel serait le mode
avait existé' Liquide végétal pat fumé
et
de ravitaillement employé.
la « Marie- Rose » tue Poux et Lente.»
La route finit au plan d'Astau, à
dans toutes chevelures. 3 fr. 75 le flacon
UNE SOCIETE FICTIVE
Le croiseur et, les deux remorqueurs
Pharmacies Herboristeries
1.100 mètres d'altitude. Tl existait un
à
sa
sciatique
ont
été
surpris
par
la
tempête,
aux
enESCROQUE 400,000 FRANCS
virons du cap Ortegal.
transporteur par câble aérie* qui
Parts, 25 janvier.
Un troisième remorqueur est sorti do
Pas une journée de travail perdue
avait été créé pour les travaux du lac
(Vandenberg), 181. Fleur-de-Serpollet
A l'aide d'annonces, la Société Finan- La Corogne pour venir en aide aux
depuis quatre ans
(Butti), 182. Fleur-d'Amriur-11 (Carré),
d 'Oo. Ce transporteur s'arrête à cière d'Etudes avait réussi à recruter deux premiers, qui avaient d'ailleurs
183 Egyptus (Gras), 185. Feu-riu-Scir
1.400 mètres d'altitude. Restai! donc des hommes célibataires ou mariés déjà commencé à se rapprocher de la Il est certain que cet homme n'aura
(Gypteau; 186 Eve-II (Ed. Picard). 187.
de gérer des fonds de côte afin de chercher un abri.
a, assurer la suite du ravitaillement scusceptibles
9trctat (BKnch). 189 Estimbua (Pente
plus besoin d'une canne pour marcher,
commerce. Les candidats gérants, en
Devant,
la
violence,
de
la
tempête
et
côte
père), 190 Fontanes (H. Masson), o
a
. depuis cette cote 1.400 iusqu'* 2.520 majorité des chômeurs possédant Quel- le danger de perdre les trois bateaux car voilà quatre ans qu'il l'a abandon'«aniiBiaiiiDiiaiBiniiiiiaKisBiii
191 Espiègle (X)
mètres, cote à laquelle se trouvent les ques économies, devaient verser un corps et biens, les capitaines des re- née.
Parlants douteux • 184. Faveur (For« Pendant 18 mois, écrit-il, j'ai soufcautionnement de 5.000 a 30.000 francs, morqueurs ont finalement, coupé les
A ?HSE
LE RALLYE DE MONTE-CARLO
cantines du Portillon.
tirn 188. Fidus-Achates (R. Céran-Mailfert d'une sciatique et, de rhumatismes
suivant
l'importance
du
fonds.
amarres
et
le
vieux
croiseur
est
parti
L'arrivée
lard).
Le profil de la pente entre ces deux
chroniques
et
fl
m'était
impossible
de
Nice, 25 janvier,
So trouvant riches de 400-000 francs, à la dérive.
PRIX DE SA1NT-BKIEUC
Pau, 25 janvier.
sans l'aide d'une canne. Mais,
cotes comporte un long paliei. eelui les deux directeurs ont pris la fuite.
On craint qu'il n'aille s'écraser con- marcher
A partir de 10 heures, en une heure.
PRIX DES LAURIERS
Vingt plaintes ayant été déposées, la tre la côte. Un nouvel essai de le pren- après avoir pris des Sels Kruschen
200.
Email-II
(Expert
tils);
201.
Frnnde Spingo, Ce sorte que la distance
concurrents s'étalent fait contrôler
put arrêter deux comparses, Jean dre en remorque sera tenté incesam- pendant très peu de temps, j'ai pu
che-Pile (A. Forcinal); 203. Fanchon Cl
'(steeple-chase, à réclamer)
à franchir est assez longue et que police
jeter ma canne. Il y a maintenant
éu iur et à mesure de ieur arrivée,
Fohrer, 24 ans, né à Bordeaux, et Fer- ment.
(Leroux); 206. Fulvie (F. Cougeon); 208. ei
10.000
francs
;
3.400
mètres;
quatre
ans
de
cela
et
je
n'ai
pas
eu
de
coijunencerent
tes épreuves d'accéléral'établissement de câbles eût été une nand Marchand, 28 ans, originaire de
(LibeerU; 209. Georgotte-Gâtéo tion et de treinage
devant servir à de-,
récidive, je n'ai perdu aucune journée 1. Le Balancier (M. Dairé,-., G 9 50 Glaive
UN PEU PARTOUT
Paris. Ils avaient pour mission de faire
(R.-C.
Simonard)210.
Erica
(X...);
m
opération très onéreuse.
de travail. Je ne me passerai jamais
à M. R. Guittet
P 6 » Ebène-H (Chrétien); 212. Fleur-do-Miettc pailagcr tes non pénalisés.
patienter
les
dupes
lu&qu'au
26
janvier.
La solution qui a prévalu e. été
Paris, 25 janvier.
des Sels Kruschen, car ils valent leur 2. Réséda (M. Pérbn), à M.
Itinéraire de Tallinn : G. Dslavalette
Les deux directeurs en fuite sont le
et 213. Etendard (Neveux); 210. GosseCF.
En Limousin, l'offensive du froid pesant d'or. »
celle du ravitaillement par mulets ; frère de Fernand Marchand, Marcel
E. Brochot
P 8 » du-Vauinieel (E. Marie); 217. Esclar- (Peugeot), à 10 h. ; Mme Mareuse (PeuNotre
organisme
fabrique
continuelcontinue,
les'
rivières
sont
prises
par
monde-Il (Saint fils); 218. Espoir-de- geot), à 10 h 02 ; puis M. Drouaulté,
cette solution a entraîné la nécessité Marchand, né en 1904, à Paris, et le la glace. On note —12° en Bas-Limou- lement des déchets, exactement comme 3. Le Maquis (G. Davâze), a
M. Quinlin, M. L. Braillard, p. Pousse,
M. P. Lorie
P 7 50 Verfay (Carré fils).
de créer et d'entretenir un chemin nommé Jean Laffttte, née en 1899, a sin.
un
feu
de
cî.arbon
ou
de
bois
produit
H Schreiber. Prince Narischkine et M,
Saint-Justin (Landes), demeurant 44, rue
Le
Matador,
arrêté
;
Dominicain,
Zèdes scories et de la cendre. Si les reins
Dans l'Allier, le froid persiste.
muletier depuis le lac d'Oo jusou'au de Provence, déjà titulaire de douze
Vasseile, Schell, Mme L. Schcll, H. Bat- •
brerie,
Huit
Sous
et
Fumisterie,
tomPronostics
:
A Saint-Brieuc. on enregistre cinq et le foie — dont c'est la mission —
tu, R. Guyot, R. Bravard.
condamnations pour escroqueries au
Portillon.
bés.
ne
nous
débarrassent
pas
de
ces
démorts
de
froid
en
deux
jours.
Itinéraire de Lvvow : R. Stoctet (LanNon placés : Fumisterie, Le Matador,
Paris-Sport (Lynx) : Hérode et Herr- cia), à 10 h 06.
Les écuries ont été placées au ni- cautionnement.
Dans le Gard, un domestique de fer- chets, ceux-ci s'accumulent et empoiDominicain, Zèbrerie, Huit Sous. ,
Gott
—
Galathée-V
et
Gavroche-ll
—
sonnent
notre
sang
et
nos
organes.
me,
pris
par
la
tempête
de
neige,
meurt
i veau de la station supérieure fii câItinéraire d 'Uméa : De Cortanze (Peu.
DES CAMBRIOLEURS EMPORTENT
L'acide urique — un de ces dangereux
Le Balancier (Martial HI-Balance), Hoche-S et Hurluberlu-0 — Héloup et geot), 1.001 km. Dennison, 1.002 km. ; !
iible (à la « régulatrice »). Chaque 150.000 FRANCS CHEZ UN DENTISTE de froid.
Hiérarchie
—
Plucky
et
Heinricli
—
Dans la région des Cêvennes, la cou- résidus — se dépose en petits cristaux entraîné par R. Guittet.
puis G. Gough, Mlle Stukelberg, Blow,
! woyage — les voyages sont quotiFranc-Picard-II et, Fidus-Achates — Ctevan,
aux arêtes coupantes dans les tissus,
che de neige atteint 50 centimètres.
Heiden, N, Black.
Paris, 25 janvier.
Etendard et Glaive.
dans
les
muscles
et
les
articulations,
i diens — comporte une nie de mulets
PRIX
DE
LA
VALROSE
Itinéraire de Stavanger : J. W. WhalUn important cambriolage a été comMarseille, 25 janvier.
dans
les
nerfs,
causant,
selon
le
cas,
La
Veine
(Augure)
;
Hérode
et
Herrj (de cinq à vingt têtes), accompagnés mis, au cours de la nuit dernière, dans
ley (Ford), 1.003 km ; Bryde Jun, 1.007
(haies, handicapl
Le thermomètre a marqué 6 degrés les torturantes douleurs de la sciatiGott - Galathée-V et Foggia - Hallu- km ; fer Bnrgan Austin, 1.009 km.
15.000 francs ; 2.800 mètres.
j par deux hommes. Chaque mulet un cabinet dentaire situé au rez-de- au-dessous de zéro.
que,
des
rhumatismes,
ds
la
goutte,
des
cinée
et
Hussard
—
Héloup
et
HyméItinéraire de Riga : M. Klinke (N.A.G.jjj
chaussée de l'immeuble n° 2, bouleMarseille, sous la neige, constitue maux de reins névralgies, etc..
L L'Abbé Constantin (M. Boi porte à peu près 100 kilos. La dé- vard
née-II - Net-Worth et Fool-Flyer heures.
Beaumarchais. Les malfaiteurs
un spectacle qui vaut le dénaventure) ..;
G 20 50 Franc-Picard-II et Excellence — Fan- 10 Itinéraire
Kruschen, avec ses différents sels,
ipenrj est voisine de 1 franc par kilo ont emporté pour iplu s de 150.000 francs d'ailleurs
de Berlin : J. Brcere (NîshV
placement.
à
M.
L-E.
Widener
P
7
50
attaque
le
mal
à
son
origine.
Il
réveille
ciion et Erica.
10 h. ; C. Graf (Steyr), 1.001 km.
jde marchandise transportée: c'est de marchandises (lingots d'or, appaComme on n'en a pas l'habitude et les reins, le foie, les intestins pares- 2. Red Gauntied (R. Lock).
Itinéraire d'Amsterdam : P. M. K. 1*0en or et instruments dentaires) que rien ne faisait prévoir cette chute
L'intransigeant .- Herr-Gott et Ecurie
ainsi que le sac de ciment rer-du au reils
à M. L. Renier
P 7 50
seux ; il les oblige à une activité réguC'est le propriétaire, M. Fernand
Choffin — Gavroche-ll et Goutroune — vel (Fiat), 10 heures
Portillon coûte une centaine de Buscail. qui, en venant ce matin ouvrir invraisemblable, on se demanda un lière. Tous les résidus sont alors expul- 3. Livre des Rois (E. Man?
Itinéraire de Harrogate - E. M. Lidinstant ce qu'il fallait faire. On sugtolet), à M. E. Brochet... P 9 50 Hoche-S et Héraut-II — Hétaïre et dell
son '••abinet, s'est aperçu du cambrio- géra diverses solutions, entre autres sés et lès dépôts d'acide urique n'ont
(H.C.), 10 h. ; J,-B. Bainbridge, 10
: francs.
Héloup — Pluckv et Heinrich — Faveur
plus aucune possibilité de se reformer. 4. Suzerain (H. Howes)
lage.
lî6Ul'6S
et Franc-Picard-II — Fleur-de-Miette et
celle-ci : on arrosa la chaussée «vec Voilà pourquoi tant de cures étonnantes
On ne peut dire que ce mode de
Distances : 5 long. ; 4 long. ; 1 long, Farceur.
La concierge n'a vu ni entendu per- de l 'eau salée ; il en résulta un gâchis
' Itinéraire de John O'Groats : H T.
peuvent être portées à l'actif des et demie.
: transport soit bon marché, mais tout sonne.
Van Morken (Chrysler), 10 h. ; H. h,
invraisemblable : la neige fondit en Sels Kruschen,
Auleuil-Long
champ
:
Ecurie
P.
Chof; est question de chiffres.
Non placés : Lattosio, Golden End,
M Rossi, commissaire du quartier de une sorte de boue noirâtre et l'on oaCremetti (Riley), 1.003 km. : puis D.
fin et, Hérode — Galathée-V et Gavro- Maltby, P. Bunciman, J. Vanahre,, H. C„
Prenez votre « petite dose » quotiIl va sans dire qu'un tel mode de la Roquette, procède à une encruête.
taugea plus que jamais.
dienne dès demain et bientôt vous Gratte-Ciel, Parie-New-York, Nejra.
che-ll - Ecurie Vidal et Hippocrate — Hobson, L Martin, W. T .Platt, R. H,
L'AtjSé Constantin (Le Capucin-Mar- Hyménée-ll et Héloup — DicUy et
| ravitaillement oblige à fermer le
aussi vous direz adieu & vos douleurs.
UNE IMPRUDENCE MORTELLE
Jacques C. A. L. Loughborough, f.
Sels Kruschen, toutes pharmacies : che Royale), entraîné par J. Welsh.
Locke-Bunter — Faveur et Franc- W.
: chantier à peu près de novembre à
C. Mann, J. V. Crisp. F. S. Barnés, H.
9 fr. 75 le flacon, 16 fr. 80 le grand
Varsovie,
25
janvier.
Picard-Il
—
Etendard
et
Glaive.
MORT
DE
FROID
S Aldington, S. P. Richardson, .Tous juin. Si l'on veut rouvrir le chantier
PRIX HONORÉ SAUVAM
flacon (suffisant pour 120 jours).
M. Grall, ingénieur français, qui, de
Le Jockey (Vigilant) : Hérode et Ecu- nend F, Lightfot, Vap Budge, J. S. Coulun peu plus tôt au printemps, il est Radomsk, se- rendait en France avec
(Haies)
30.000
fr.;
3.000
mètres.
rie Chotfin — Galathée-V et Foggia — drey.
De notre correspondant particulier
nécessaire de dégager le chemin sur sa femme, est tombé d'un train en
1. Zénobie (P. Picçh), à M. G. 6 n Harragoise et Heurte-Loup — Héloup
Itinéraire de Valence : C. Schade
et Hyménée-II — Dompaire et Heinrich (Mercédès-Benz), 1.000 km. ; J. A de
la barre rocheuse qu'une couche de marche sur le parcours Cracovie-VarV.
corbella
.'.
P.
5
50
Albi. 25 janvier.
sovie.
—
Farceur-VHI
et
Fils-dé-la-Liine-T
—Ribeiro
Ferreira (Delage), 1.001 km. ;
2.
Canterbury
Bell
(M.
Bonaneige épaisse de plusieurs mètres reIl a été grièvement blessé et est mort- Le sieur Emile Medale, 60 ans, qui
Espoir-de-Verfav et Esclarmonde-II.
venture, à M. J.-E Widepuis de Cabrai, J. "'"anabbe, Despo'Jïsj
couvre jusqu'à la mi-juin. A cette au cours de son transport à l'hôpital. vagabondait depuis quelques années a
ner
P. 6 50
Mme. Leblanc, Mlle F. Hunstlnx, F Ei-V
Albi et dans les environs a été trouvé
La Liberté .- Hérode et Hortensia III. lena, de Buriane, Dr M J.aniot, M. Diat- époque, elle commence à fondre et,
3. Timbre-Poste (M. pêron),
SERGE DE LENZ SERA-T-IL INTERNÉ? sur la voie publique transi de' froid et
—
Gezaincourt
et
Gabelle.
—
Harragoise
LA
TEMPERATURE
Gellveiller, J. M. Tall, G. Dvf.'
à M A. Monnat
en .ôalitè ,le dégagement du cbemin
trnsporté à l'hôpital.
et Hallucinée. — Heloup et. Hymé- costa,
champs
4. Checkjtat'oaî (A. Howes)
Il a succombé à une congestion.
Dieppe, 25 janvier.
DU 25 JANVIER 1933
n'est guère possible auparavant ; il
née II. — Plucky et Dompaire. — FaOn
signale
l'abandon du Norvégien
M. Levesque, juge d'instruction, a
Neuf partants.
IL A NEIGE AU SAHARA
veur et Excellence. — Espoir de Ver- Schencke, venant
Une perturbation s'est approché du
faudra jusque-là, les mulets pouvant communiqué
de Stavanger.
à M e Henri Géraud. déNon
placé
:
Massinette.
fay
et
Etendard.
voisinage des Açores, une autre perAlger, 25 janvier.
toujours atteindr. le plan de Spingo, fenseur de Serge de Lenz, en présence
siste
dans
l'extrême
nord
du
contia
ttiKHafiiiiiBiiiiiBiigii
On signale dans le Sahara des tourZénobie (Monarch. et Joyeuse XI) :
Les Débals .- Herr Gott et Houat. —
que des hommes aux épaules robus- de celui-ci, le rapport du docteur Gasnent et une troisième sur la Méditer- entraîné par V. Corbella.
Gezaincourt et Galathée V. — Héraut II
médecin chef de la maison- de mentes de pluie et de neige,
tes, an cœur solide, assur nt lr- suite siot
ranée.
La
pression
atmosphérique
reste
et
Hoche S — Heloup et Hypso. —
santé départementale, chargé, il y a
A L'ETRANGER
toujours élevée sur le centre de l'EuPRIX CAMILLE-BLANC
du transport, ce qui ne permet prati- deux mois, de l'examen mental du
Net" Worth et Locke Bunter. — ExcelValence (Espagne), 25 janvier.
rope.
lence et Fontanes. — Etendard et Frisquement qu'un ravitaillement limité cambrioleur mondain.
(Steaple-chase)
La température est toujours basse
La neige a fait son apparition, pour
S KtMflBBJSffBff BBBSBBSBBSUSSflfl jr
son III.
Les conduisions du spécialiste éta25.000
francs.
—
3.500
mètres.
jet un chantier d'activité réduite
sur
la
France,
principalement
dans
le
blissent oue Serge de Lenz est atteint la première fois depuis quinze ans.
L'Ami du Peuple .- Hades, Herr Gott.
16
50
Eucas
(J.
Léger)
Midi.
1.
Jusqu'en juin ou même juillet, la de déséquilibre mental et qu'il y a lieu
DLMANDE DE MATCH
Berlin, 25 janvier.
9 »» — Gavroche II et Goutrorne. — Hnclie
On relève : —12' au Puy, Lyon ;
à M. J.-B. Bourdalé..
neige. En octobre, la glace ; le trans- de l'interner.
On a relevé une température de 22°. —IV
S. et Héraut II. — Hamlet III et HyméL'équipe première d 'association du
à
Bordeaux
;
—9°
à
Pau,
Sète
;
2.
Deucallion
(H
Howes)
Les îles de la Baltique sont entière- *-8° à Paris ; —7° h Nantes, Biarritz ;
port par mulets en haute altitude ne
P 10 M née II. — Pluckv et Net Worth. — C.A. Castelsarrasinois demande match
à M. E. Schestyen-...
ASPHYXIÉS
ment isolées par les glaces.
Fleur de miette et Glaive,
pour les dates ci-après :
1" à Brest.
va pas tout seul.
3
Machi-Mia
R.
Lock)..
PAR L'ACIDE CARBONIQUE
29 janvier ; 5, 12 et 19 février
Sofia, 25 janvier.
A Toulouse, temps brumeux et froid.
a M. L. Rénier.
Une ligne électrique (10.000 volts)
Ecrire à M. Capgras, coiffeur, rue de
La neige est, tombée en Bulgarie penPression barométrique : 767.
Non placés
Spoleto, Bacbouk.
mimsintiBiiiiiimiiHi
la République. Téléphone : 58, Casteldant plusieurs heures. Un train a été
assure au chantier le courant nécesTarbes, 25 janvier.
Température minima : —9° 9.
Eucas (Clarissimus-Erynnie). EntraîMardi, les époux Mercadier, âgés de bloqué.
sarrasin (Tarn-etGaronne).
—
maxima ; —2°.
saire pour l'éclairage, e chauffage et
né par J.-B Bourdalé.
Rome, 25 janvier.
27 ans, qui étaient venus avec leur maVent : nord-ouest très faible.
CHAMPIONNAT DE FRANCE
lia cuisine (électrique) de la cantine, nège pour la fête locale d'Azereix, ont
Soleil, lever : 7 h. 15; coucher, 16 h. 52;
La vague de froid qui sévit en ce
MILITAIRE
PRIX
DE
LA
BAIE
DES
ANGES
pour la marche des compresseurs, été trouvés dans leur roulotte as- moment dans la plus grande partie de
Lune : Premier quartier.
Base
aérienne
de Lyon et la 363» R.A.T,
phyxiés
par
l'acide
carbonique
qui
s'éProbabilités
.:
Temps
nuageux,
brul'Europe
s'est
étendue
à
l'Italie.
(haies, mixte)
des ventilateurs et de 'a machine à
de Draguignsn font match nul
dégagé dans la nuit d'un fourneau.
La neige est tombée pour la troisiè- meux et froid. Vent des régions est.
15.000 francs, 2.800 mètre".
EN
L'HONNEUR
DE
L'ÉQUIPAGE
! reforger les burins, dont le tranchant tait
3 buts à 3,
M. Georges Mercadier ne donnait me fois à Milan ; elle a atteint, à Mo*
BULLETIN AGRICOLE
1. Ilario (G. Emmery)
G 14 »'»
; s'émousse ou s'écaille rapidement plus signe de vie. Mme Mercadier res- dene, 15 centimètres d'épaisseur.
DE a L'AHO-EN-SIEL »
Marseille, 25 janvier, g
à
M.
G.
Lorenzini
P
5
50
DE
LA
TOUR
EIFFEL
Dans le Haut-Adige, la température
; dans le granit. Chacun des chantiers pirait encore faiblement. Elle a reçu
Hier, après midi, au Stade Fernand* :
Buenos-Aîres,
25
janvier
2.
Forli
(P.
Pioch),
des
soins
énergiques
de
M.
le
docteur
Massif Central et régions Sud et Sudaérostiers de Lyon, chamest muni d'une forge qui constitue à Lamolinairie, d Ossun, et on espère la s'est, considérablement abaissée. On a
Le colonel Zuloaga, chef de l'Aéro- Bouisson, les
à M. P. Fortanini
P 5 50
e
enregistré dans la région de la Haute- Ouest. — Sans grand changement. Ciel
dra- nautique militaire a offert à l'aéro- pions du 14 corps et les artilleurs
peu près tout l'atelier d'entretien ; sauver.
PusterJa —25° pendant le jour et jus- brumeux, demi à troi.s-quart couvert, 3. Tortoise-Shell (M. Pêron),
cenois champions de la 15e région sa
à M. E.- Brochot
P 550 drome d'El Palomar, en l'honneur
les pièces nécessitant un usinage
avec quelques chutes éparses de neige.
qu'à —29° pendant la nuit.
Arc-en-Ciel, un banquet auquel assis- rencontraient en match comptant pour
Non placés : Nuée-d'Or, Petit-Condor- V
A Turvis, le thermomètre est descen- Vents du secteur nord-est, modérés. Le
sont envoyées à Luchon, aux ateliers
taient le consul de France et diverses le championnat de France militaire. A
minimum de température sera en baisse cet, Corneliade. Mesca, Dénia.
du
jusqu'à
—17°.
persormilités françaises et argentines. la fin, de la première mi-temps, Lyon
| de la C. E. I.
A Trieste, le n bora » souffle avec une sur Ta veille.
menait par 1 but à zéro.
Hario, par Androctus et Régina Rom.
violence inouie. Des cordes ont été tenEn deuxième mi-temps, les deux
L'impossibilité d'assurer un raviEntraîneur ; G. Lorenzini.
Les prochaines Fêtes
dues le long des rues, comme de cou««aaBft équipes dominent tour à tour. Draguitaillement en hiver oblige à laisser
et la
tume, pour permettre aux passants de
K
| gnan mène Lyon qui a l'avantage, pair:
de Lourdes
A VINGEfiHES
| le chantier désert au moins de dérésister à la force du vent.
3 à 2 et à la fin du temps réglemens
taire, les deux équipes sont à égalité,
cembre à avril. Les tempêtes d'hiver
Comme on le sait. Son Exc. Mgr Ger- ;
Bruxelles, 25 janvier.
3 à 3.
Paris, 25 janvier,
Un froid intense sévit en ce moment lier, évêque de Tarbes et Lourdes, a
sont parfois d'une extrême violence.
dieElBIlDIIiaUlHMUUlU
inaifi, courses à Vincennes ; parLes prolongations sont jouées sans
clans toute la Belgique, où l'on constate obtenu des grands réseaux de chemins
Il n'est pas rare que l'on retrouve
que rien soit marqué de part et d'autre
de nombreux décès provoqués par la de fer français la délivrance de billets , ;.its et montes probables ;
et
la partie se termine sur le score nul
des poteaux arrachés, tordus ou britempérature rigoureuse. Les victimes collectifs, avec réduction de 30 %, en
UN CROISEUR
LE CHAMPIONNAT DE SKI
:
PRIX DE COMMERCY
cité ci-dessus.
faveur
des
groupes
d'au
moins
quinze
sés, une toiture enlevée ave les hau.
de
la
grippe
ne
se
comptent
plus
dans
ET DEUX REMORQUEURS
Bon arbitrage du sergent-major Du*
DES PYRÉNÉES
1. Hébécourt II (I.efèvre), 2. Hérode
les services publics et les administra- personnes, qui voyageront ensemble
\ixn& coupés et les chevrons cessés.
quiiar, du 7e génie. — GANDOLFE.
EN DETRESSE
pour se rendre aux prochaines fêtes (Tamberi,, 3. Houat (Masson), 4. Hations.
Les épreuves de fond, grand fond et
Certains tourbillons ont une puisjubilaires de Lourdes des 9, 10 et n fé-, rold III (Gypteauj, 5. Héritier II (VerBucarest, 25 janvier.
La Corogne, 25 janvier.
de la Fédération pyrénéenne de
sance d'aspiration étonnante. Sur
D'abondantes chutes de neige ont vrier, 24 et 25 mars, et effectueront à zèle), 7. Herr Gott (Tournié), 8. Halte-là saut
Un violent ouragan rend toute naviski
a participation internationale, se
cet effet, sur les grands réseaux fran- (Pentecôte père), 9. Hedjaz (Prunier),
leur passage, ils soulèvent et enlè- gation impossible sur la côte nord-ouest presque totalement arrêté le trafic fer çais,
disputeront
samedi et dimanche proun parcours total (retour compris) 10. Harlay III (Cheval), 12. Hortensia
toviaire. On signale que plusieurs
vent des pierres, arrachent des gené- de l'Espagne. Tous les bateaux de Pè- trains
III (!. Aboucher), 14. Hœmus (Ceran- chain à Barèges, avec l'horaire suisont bloqués par la neige et que d'au moins. 300 kilomètres.
che
ont,
que'ques-uns
au
prix
de
granVoici quelques précisions :
vriers ou des rhododendrons et les des difficultés, regagné leur port d'at- quelques villes, surtout dans la région
Maillard), 13. Halifax II (Neveux), 16. vant :
Deux billets collectifs — l'un pour Haricot, 'Vigneaux), 17. Hacquevillo
Samedi 28 janvier (10 h. 30) : course
toitures aussi. Pendant l'été, ce sera tache et attendent, amarrés aux quais, de la Moldavie, sont complètement iso
LE CHAMPIONNAT DE FRANCE
l'aller, l'autre pour le retour — seront, IDessauze), 18. Heola (Gouin), 19 Hain- do, fond, 18 km. ; première épreuve du
lées
l'orage très fréquent qui déterminera la fin de la tempête.
Paris, 25 janvier..
pour
chaque
groupe,
délivrés
à son let IV (Boudeau),
20.
Hercule
Manchampionnat
des
Pyrénées
;
première
En
raison
de
l'impossibilité
pour
le«
Deux remorqueurs de Bilbao étaient
Composition des matches comptant
par la gare initiale de dé- ceau lAmar), 21. Huis Clos et 22. Hé- épreuve de la Coupe Fabien Artigues
souvent des pannes malgré toutes les sortis,
il y a quelques jours, du Ferrol, parlementaires d'arriver dans la capi- organisateur,
pour
le
Championnat
de France qui sa.
ric.y H (Bégou), 23. Hardi Bouquet (R. II Coupe des CH. M. Première Coupe
précautions prises à cet effet.
pour remorquer le vieux croiseur Ca- tale, il est probable que les Chambres, part.
dérouleront dimanche 29 janvier, eni
FAIT
HIPPISME
s AUTOMOBILISME
Bulletin irii
l
ASSOCIATION
î
I AÉRONAUTIQUE I
Le Froid
SPORTS D'HIVER
Tempête
RUOBYj
Ils auront une durée de validité de
taluna jusqu'au port de Pasajes, où il qui reprennent, aujourd'hui leurs tra- 33 jours et le voyage de retour pourra Simonard), 24. Hortentius (Bernardin), Jean Hublin.
25. Hades (Netter), 27. Hans III (R.-C.
Dimanche 29 janvier (7 h. 30) : Cour- France :
vaux, s'ajourneront à demain.
devait être désarmé.
Lyon contre Football-Club de Gre*
s'effectuer par un itinéraire différent de Simonard). 28. Hoche (Gayet), 29, Ham- se de grand fond ,35 km.) Coupe Thanoble- Cavaillon contre Rugby-Club
celui de l'aller ; mais, dans ce cas, tous let- VI (Duvaî). Partant douteux : 13. déd Zuckiewiez.
les membres du groupe devront inter- Hardi Petit II (Bouley).
Toulonais.
A. S. M. Montferrandaisei
13 heures : Coueours de saut (deuxièrompre et reprendre ensemble leur
me épreuve du championnat des Pyré- contre le Berry. Stade Aurillacois convoyage.
nées et de la 'euxiéme Coupe Fabien tre S. A. U Limoges. Stade Toulousain;,
PRIX DE POISSY
La demande des deux billets collectifs
Artigues. Ilte Coupe Fabien Artigues. contre A S. Carcassonnaise. A S. do
devra être adressée, par l'organisateur
40. Galathée V (Crèze). 41 Gabelle
15 h. 30 : Distribution des prix à Ba- Eéziers contre Roussillon. F. C. de
du groupe, au chef de l'exploitation du (X;). 42. Goutroune (Picard). 43. Gouvll- règes.
Lourdes contre Olvmpique de Ton*
réseau auquel appartient la gare de le (Riaud,. 45. Ferrières (G. Pentsuôte),
La Journée Parlementaire
En outre, des challenges, toutes les louse. Stadoceste Tarbais contre Sec«
départ
(1).
cinq
jours
au
moins
avant
;
Farfadet
II
(Manson).
48.
Gisla
(NeMARIAGES
courses sont dotées de prix individuels. tion Paloise- Côte Basque contre AviSalamanque, 25 janvier.
la date fixée pour le commencement du . VË ux) 49. Fabiola VI (Cansi). 50. Faron Bayonnais. Bordeaux contre Cha*
Le docteur Francisco Frutes Vallente,
Les inscriptions sont reçues jusqu'au rente. U. S. Tours contre S. C. Nazai'« '
voyase et devra — outre le nom et j we jj et 51 Francisque (Reneaud), 52.
évêque de Salamanque, est décédé des
vendredi
soir
au
siège
de
la
société
rien. Stade Français contre Le Havre.-,
Mardi, 24 janvier, a eu lieu à l'église l'adresse de l'organisateur — comporter j Genêt-d'Or (Expert fils), 53. Fantôme
PÂLÂÏS BOURBON
suites d'une affection pulmonaire.
(Libeert). 55 Gournav II (Dumontier), l'Avalanche chargées de l'organisation Nord centre Picardie. R. C. Toulon con«
dp. la Dalbaue, le mariage de Mile Hé- les renseignements suivants :
de
ce
concours.
tre
Alsace-Lorraine. C. O. Creusot con«
1°
Le
nombre
des
personnes
à
trans^
Gi
ff
ée
'Lefèvre),
58
c,ood-Bve
(E.
Les obsèques auront lieu jeudi.
VO
lène Burei. fille du colonel d'AéronauLE CONSEIL NATIONAL ÉCONOMIQUE
porter et la classe dans laquelle elles pj Cav d] 60. Fanfan II (Trussart f-is\
Pour prendre part à ces épreuves les tre Franche-Comté.
Le chacitre de Salamanque a de- tique Boret, détaché au Service histo- se proposent de voyager ;
\ g] Félicien et 65. Gavroche II (Roudet), concurrents devront être munis de la
Paris, 25 janvier.
mandé par télégramme au ministre de rique de l'Année, officier de la Légion
Les gares de départ, ainsi que les |
Gouverneur II (Hanse) 63 Gérôme
nationale. Les courses de fond IIIIIIIIIIIIIIIIIIHHII
A la suite de la décision prise en la Justice l'autorisation d'ensevelir d'honneur. Croix de guerre, et de Mme gares d'arrêt éventuel, soit en allant à (Monclin), 64. Georgina (Bastien), 67. licence
et
grand
*ond sont réservées aux sePaul
Boret,
avec
M.
Edouard
Timbal,
conseil des ministres, le gouvernement l'évêque dans une chapelle de la cathéGezaincourt, (Vitoz). 69. Garcia (L. Va- niors respectivement âgés de 20 et 23
avocat, à la Cour d'Appel, fils de notre Lourdes, soit en en revenant ;
a dépose sur le bureau de Ja Chambre drale.
cher,,
70
Fine-Champagne
(Delaroche
3'
L'itinéraire
désiré
;
ans au moins.
excellent smi M. Gabriel Timbal,. égale projet de loi concernant le Conseil
B
Le jurv désigné par le Comité tech- B
4° La date de départ du groupe et fils). — Douteux : 54. Fosgia (Biache\
lement avocat à la Cour d'Appel, annational économique.
nique dé la Fédération sera composé "«amiiiiiiiii*
66. Gtane XII (X.),
cien bâtonnier, et de Mme Gabriel Tim- les trains à emprunter.
Le nouveau projet de loi, tenant
Chacun do ces voyageurs devra être
de la façon suivante :
bal.
EXAMENS D'ARBITRES REGIONAUX
compte de l'expérience des sept années
en outre, d'une carte nominative,
PRIX DE MIRECOURT
Arbitre • M. Sallenave ; jury de fond
La messe a été célébrée par M. l'abbé muni,
Le Comité des Pyrénées fait connaîde ronctionnement du Conseil national
délivrée par l'organisateur du groupe
et de grand fond : MM. Bosviel. Saut,
Cabaussel, docteur en théologie, direc- et constatant que son titulaire fait parqu'un examen d'arbitre régional de
économique, a porté quelques modifi81. Hippocrate (Frestel); 82. Hennit Scsruy ; jurv de saut . Docteur Lacq ; tre
teur
du
Grand
Séminaire
de
Rudez.
ami
baskr-t-ball
aura lieu dans quelques
tie de la caravane jouissant, pour se (Céran-Maiilard); 83. Hankeou (Koen);
cations à sa constitution initiale.
MM «rtigàla et Saut. Chef des mesu- iours. L'examen oral sera passé le
personnel de la famille Timbal. Elle a rendre à Lourdes et en revenir, d'une
àî.
Hérode
.
(Tambéri);
85.
Hurluberlu
Le Conseil national économique sera
reurs : M. de la Chapelle : chef de pis- mercredi 1« février 1933, au siège du
été précédée de la bénédiction par M. le
de 30 %
O. (Capovilla); 80; Hades II (NetterV : te : M, Urbain Cazaux.
appelé à jouer un rôle plus important
chanoine Contraiity, pro-curé de la Dal- réduction
Comité, 81, boulevard-Carnot, à TouLes bagages pourront être enregistrés 87. Harragoise (Vandebinste) ; 88. Heur,
que jusqu'à présent dans l'étude, la
bsde qui, dans une allocution éloquente pour les gares d'arrêt.
louse, à 21 heures.
Prague, 25 janvier
teloup (Gvpteau); 89, Harlay (Gouin);
préparation et le règlement des proet
d'une
haute
pensée
a
rappelé
les
Les candidatures devront parvenir afl
Quant ail nombre maximum de voya- 90. Helenà (G Pentecôte); 93. Hammacorrespondant de la Prager Presse mérites des deux familles et exalté la
ETAT D'ENNEIGEMENT
blèmes intéressant la profession. A cet à Le
Comité avant cette date.
geurs bénéficiant de billets collectifs marna (Verzèle); 94. Hallucinée 'Pen
Moscou, télégraphie à ce journal :
effet, ia base professionnelle du ConSainteté du mariage chrétien.
avec réduction et, devant suivre le tecôte père): 96. Hoggar II (Prunier;,
« D'après des informations venan' de
LCÛHON-SUPERBAGNERES (altitude (1.80O
seil a été renfottêe et sa compétence
Les témoins d« la mariée étaient •
itinéraire, le même jour, il ne 99. Hoche (S Sourrouhille); 100. Halin
Sibérie, les paysans et les ouvriers de Mme Peignian. sa tante, et l'intendant même
m.). — Température maxima, —6°; miniaccrue.
TRANSPORTS AERtEKS
la région de Novcsibirsk se sont in- Le Loarer, son oncle ; et ceux du ma- peut, suivant les règlements des Com- de (Simonard R.): 102. Hypres iR. C. ma, —13° ; épaisseur de la neige, O m. 80;
La présidence du conseil pourra dé- surgés contre les autorités soviétiques.
pagnies de chemin de fer — quel que Simonard); 103. Histoire de Rire VII
état
do
l'
atmosphère,
beau;
état
de
la
patirié : le docteur Timbal. son oncle, et ! soit le nombre des groupes constitués — ,P. Forcinal).
MOUVEMENTS DES PORTS AERIENS
sormais s'appuyer sur deux principaux
noire, bonne.
» La situation est manifestement très M- Arnal, bâtonnier de l'Ordre des ' dépasser 40 en l ro classe, 60 en SP classe
organismes qui lui sont propres : le
Partant douteux : 96. Hirondelle 111
DE
LA Cia GENERALE AEROPOSTAL*
Conseil national économique, pour tout .érieusa. Pour reprimer cette insurec- avocats.
et 100 en 3° classe.
(Bouley).
TONT-ROMEU (altitude 1.800 mètres). ,—
Ligne Toulouse Casablanca. — Départ de,
Il pourra, enfin, être utile à l'un ou
ce qui concerne la vie économique, et tion, 20.000 hommes, dit-on, auraient
Le service d'honneur était assuré par
Température maxima,- +5' ; .minima, —.20°; Toulouse lo 25 janvier à 5 h. 45.
Pilotele Conseil supérieur de U défense ua- été prélevés sur les unités les plus Mlles Jacqueline Catala. Madeleine et. à l'autre des organisateurs de groupes
épaisseur de la neise, O m, 6i; état de Pat- Chansel. Radio, Thomas. ; '> possag-ers, lîiPRIX DE VALENCIENNES
! tionale, pour tout ce qui concerne la sures de l'armée d'Extrême Orient et Simone Malgnial, Françoise Peignian, de savoir oue si l'itinéraire du voyage
inosphÊre, très beau; état de la patinoire, hilogs -de posta et , 135 .de messageries—
expédiées pur «fceinin de fer à Novosl- accompagnées par MM. Henry Timbal, sur les réseaux français (retour com- 110. Hilote II (Morel), 111. Hiérarchie bonue.
défense du pays.
Arrivée probable à Casablanca lo 25 Janbirsk.
Jean Martre, Maurice Boret et le lieu- pris) no devait pas comporter do solu- (R.-C. Simonard) , 112. Haute Ecole
Le nouveau texte souligne l'intention
vier
ii
17
h;
30.
tion de continuité par chemin de fer (Export fils), 113. Hétaïre (Libeert), 115.
tenant Pierre TimbaL
MOXTLOU1S (altitude, 1 .610 métrés). —
' du gouvernement de trouver, à la veille
Au cours de la cérémonie on a enten- et si l'importance du groupe formé par L'Abbave (X.V 116. Hyménée II (Va- Température maxima, —4°; minima, —18';
Lionc Casablanca-Toulouse. — Départ de
des débats de la Conférence économieux était telle due les réseaux intédu
avec
un
rare
plaisir
d'art
M.
RaviCasablanca le 25 janvier i 4 h. 30 Pilote
cher),
118.
Hotspur
(X.),
119.
Hallali
II
épaisseur
do la neige, 0 m, 40; état de l'atque mondiale, d'où dépend en grande
ressés
reconnussent
utile
et
possible
de
gue. à l'orgue, et M. Balaresque, avec
Dcdieu ; 5 passagers, 92 kgs de poste et
(Gayet), 120. Hamlet III (Saint Fils),
partie la solution de la crise qui pèse
de messageries.
son prestigieux violoncelle : et on. a mettre, en marche un train spécial, la 121. Héliotrope V (Neveux), 122. Hus- mospbère, beau.
sur nous et qui nécessite le dur rétaréduction serait portée h 40 % pour les i
goûté
mieux
que
jamais
les
magnifiArrivée à Toulouse lo 25 janvier à, 1.6..U.50.
sard
IV
(Bulhion),
123,
I-luelgoaf.
(G.
COL
DE
PUTMOEENS,
desservi..
par
la
blissement, budgétaire auquel il procèques voix de M 0 Sarradet. avocat à la parcours effectués dans le train spécial' Pentecôte',, 125. Hypso (R. Céran-Mail- station de Porié (altitude 1.918 métrés). —
Ligne Marseille-Barcelone. — Départ de
de, le concours renforcé des milieux
jusqu
'à
1.000
kilomètres
(retour
comCour, et de M. Higounenc, solistes de
lardl. 126. Héloup (Forcinal), 127. Hol- Température maxima, +V ; minima, —14°; Marseille lo 25 janvier à 5 h. 50. Pilote: économiques et sociaux de la nation.
pris)) et à 50 % pour les parcours
la Société Charles Bordes.
lywood
(Ph.
Koeh).
129.
Harald
(Berépaisseur
do
la
neige,
1
m.
40;
état
dé
l'atRelland
; un passager, 38 kllogs de poste'
effectués dans Je même train en excél"i
togliati). Partant douteux : 128. Héror mosphère, beau.
Un lunch familial et charmant a réu- dent
et 102 de messageries.
des 1.000
kilomètres
(retour
ni ensuite au Grand-Hôtel les parents compris), sans que la somme à payer diude II (Reneaud).
Airivée à- Barcelone le 25 janvier à 8 h. 35.
GRIPP-ARTIGUES (altitude 1.20O mètres).
et les intimes des deux familles, si con- pour le parcours total du train spécial
Ligne Barcelone Marseille . — Départ . d»
PRIX
D'ANGLETERRE
—
Température
maxima,
—4";
minima,—
14-,
nues et si estimées à Toulouse.
puisse
être
inférieure, au
prix
de
Barcelono lo 25 janvier a- 14 h. 54. Pilote
Plusieurs toasts ont, été prononcés. 250 billets simples,
'
épaisseur
do
la
neige,
0
m.
ih;
état
de
l'atp'ace entière, de
Rolland ; trois passagers . 40 kilogs, da
141. Epaminondas (Berto). tjfei Fool- mosphère, cJair.
On a entendu avec un particulieT plai- 3° classe, calculé sur le parcours du
poste et 12s de messageries.
sir ceux de M. Maurice Boret. frère de train, avec minimum do 300 kilomètres Flyer (Capovilla), 143 FredtKerns (CaArrivée a. Marseille lo 25 janvier A il 1» fW
povilla). 144. Capucine X (Neveux). 145.
U
FRÈRES
BAREGES (altitude 1.533 mètres). — Temla. mariée ; de M. Henry Timbal. frère (retour compris).
Quenotte IX.), 146, Charley-I.eybur.i pérature maxima, —4"; minima, —19°;
du marié ; de M. Jean Martre, avocat,
fl) Pour le Réseau d'Alsace et flo Lor- (Geersen). 147 Heinrich (Raymer). 148. épaisseur de la neige, 0 m. 35; état do l'atA REVEL IH'.'CAFtONNEI
ami du nouvel époux : de M. Dupeyran.
avocat à la Cour : de M 0 Arnal, bâton- raine : ;i, boulevaid du brésilien t-\Yilson, à Dompaire (Van Landeshemî. 151. Duc- mosphère, cair.
UN DEPUTE CHERCHE FEMME
Strasbourg.
'
, . de-Normandle II (P. Vieil 152. Dumbea
nier de l'Ordre des avocats ; et de M. le
Pour le Réseau de l'Est : 13, rue d'Alsace, (Verzèle). 153. Eco II (Tamberi). 134.
CAUTERETS (altitude
932
métrés).
—
bâtonnier
Hubert.
Un journal du soir qui a, dans ses petiCapricieuse (Bouley). 155. I.oeke-Run- Températuro maxima, —10°; minima. —15;
Ce fut. comme on pense, une fête de : Paris, X".
13, rue d'Ams- ter-Sam (Caton). 156. Franklin 'Mas- épaisseur de la neige, 0 m. 10; élat do l'attes imnonces, une rubrique « mariages »
Pour
lo
Réseau
de
l'Etat
l'éloquence, do la cordialité et, de res-[
SONT
AVISES
PAR
L'ENVOI
terdam, Paris, X 5 .
• tait depuis quelque temps passer la note
son!. 157. Plucky et 158. Lucullus I7,anu mosphère, clair.
D'UN CHEQUE POSTAL, DE LA
o rLe
't.
.
boulevard boni), 159. Net-Worth (Dieffenbacher).
Pour lo Réseau du Midi
suivante, que Panurge n'a pas manqué de
diner a été suivi d'une brillante
DATE IVF.Xi'IKATlON DE LEUR
Haussmann. Paris, ix'.
EAUX-l30NNES-GOURi:TTE (altitude 1 .100
rslcver :
UNE miUE MAISON réception, !\ laquelle assistait l'élite de
Pour le Réseau du Nord
ABONNEMENT.
PRIX DE V1TTFL
mètres). — Temperlture. maxima. —5°; mila société toulousaine.
c Député cherche pour mariage jeune
NOUS LES PRIONS DE NOUS
nima. —11'; épaisseur de la neige, 0 m. 40;
Le mariage civil avait, élé célébré la kerenio, Paris, X".
fille belle, grande, riche...! »
170.
Floréal
(E.
Visa),
171.
Fativa
1. pla:
Pour le Hi^eait fi Orléans
Val
UNE GRANDE MARQUE veille au salon rouge du Canitole.
AUKESSEK, SANS REGARD. LB
état do l'atmosphère, beau.
•'Tamberi
\
172.
Excellence
(R
-C.
Simo|
htiherl,
Paris,
Xlir.
Ce député exigeant, qui veut à la fois
MONTANT DE I.' ABONNEMENT
Aux vœux innombrables qui ont salué
nar4 -u ,.l?4 Eminenoe-tl II' Gitton), 175,'
in Uéspîiu Paris Lyon-WililerranOe
l'union des deux familles si essen tel- îrt.Pour
la richesse et la beauté, ajoute d'ailleurs
OU DE PREVENIR LE FACTEUR.
bnulevarvl Diderot, Paris. Xir
Fend-I'Air
(Bulhion
\
177
Espoir-de-lalement toulousaines, nous nous permet
(jus lui-même est homme d'avenir.
S'il.!- NE DESIRENT PAS RENOUHOTEL DE LA POETE,
lllM s Poirier. 178. Eole Vf ;x:. 170
affec1
Pour
le
Chemin
rte
Fer
rte
Grande
Cei
tons d'ajouter nos souhaits bien
Sait-on jamais avec le suffrage univerVELER.
Sporl s d'hiver. Prx spéciaux
'-West (Expert). 180. Franc Hcarû-Il
I taxe : 16, rue de Londres, Pari--, X".
tue-ux de parfait bonheur.
sel !
C. de BELSUNCE,
ingénieur I. V. N.
Mort de l'Eîêqne de SaUmanque
a tTse t de r express»
m
î BASKETT-BALL 1
Une insurrection
m Sibérie
HH tl
GRANDS MORNES
Au Jour h Jour
NOS ABONNE
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
JEUDI
ara»
iffiifâa
^l
œfew
G JANVIER
1933
te
Le Redressement
La Conférence Le Grand Débaî
du Désarmement
a
Chambre
Le Procès
Guilbeaux
LA RÉUNION OARTELLISTE
ni sur le marché de New-York, ni sur 1
le franc.
Les milieux financiers estiment que
cette manifestation résulte de facteurs
locaux 'et non d'une situation grave A
l'ouverture, le franc a enregistré tins
légère hausse do 1/8 de point. U est
revenu, en fin de séance, au niveau
moycm <ie ces jour s derniers 3,00 1/4
11 3.90 3/8.
DE LA
« 2 Elles étaient à la rigueur possiLA DEUXIEME AUDIENCE
bles, sans qu'il fût porté une atteinte
grave aux lois principales d'organisaParis, 25 janvier.
tion de l'armée ;
La deuxième audience s'est ouverte,
Genève, 25 janvier
à 13 h. 30, devant un nombreux pu«
2°
Enfin,
dans
l'état
actuel
de
cette
L'Allemagne, qui en raison de son
Paris, 25 janvier.
organisation, elles représentaient un blic.
absence volontaire a la Conférence du
Le grand débat financier s'ouvrira
chiffre d'économies maximum, qui ne
Le président fui connaître que les
désarmement, n'avait pas encore adhère donc demain malin, à 9 h. 30, en séance
pouvait, sans conséquences graves, êtr-i conclusions de la 4èfense, relatives à
la trêve des armements; telle qu elle publique au Palais-Bourbon.
dépassé •
la question de la compétence du con- M. RAMSAY MAC DONALD
î été renouvelée récemment vient de
M. Lamoureux a rédigé au cours de
PRÉSIDERA L'ASSEMBLÉE
Considérant qu'une nouvelle réduc- seil et à la nullllé des informations
Voire savoir A M. Henderson qu'elle la nuit dernière son rapport et l'a ention annuelle de 123 millions a été glis- concernant les faits qui se sont prodonne son adhésion à cette trêve vala- voyé, ce matin, à l'imprimerie. U ne
see dans le douzième de janvier, -ans duits en Russie, sont rejetées.
. Londres, 25 janvier.
ble jusqu'auu 27 février prochain.
sera distribué que demain en séance.
que le gouvernement ait fourni à ce
On procède à l'interrogatoire de l'acSous la présidence de sir John Simon,
On sait, hélas ! ce qu'en cette maLa discussion générale s'annonce
cusé.
LE
BUREAU
sujet
aucune
précision
;
considérant
ministre
des
Affaires
étrangères de
tière valent les adhésions de l'Allema- comme devant être particulièrement
que le nouveau projet soumis au ParAux questions précises du président Grande-Bretagne, le comité du Conseil
DE
LA
FÉDÉRATION
DES
PORTEURS
gI D'autro part, lo gouvernement alle- longue et mouvementée. Uéjà de nomlement pratiquerait dans les budgets sur la provenance des fonds qui per- pour l'organisation de la Conférence
DE VALEURS MOBILIÈRES
breux orateurs se sont fait inscrire.
de l'armée une troisième cohpe sombre mettaient à Guilbeaux de taire paraî- monétaire et économique de Londres
mand a informé la Conférence du riéEST REÇU PAR M. PAUL-BONCOUR de plus de 200 millions, dont les réper- tre en Suisse une revue pacifiste, l'ac- s'est réuni ce matinCe sont : 7 radicaux socialistes, MM.
sarmemént qu'il se fait à nouveau re- François
Albert,
Gruet,
Bergery,
MahaParmi les délégués étrangers, on recussions sur l'organisation militaire se- cusé avoue qu'ils provenaient d'une
Paris, 25 janvier.
présenter dans tous les comités techni- gne, Nogaro, Clerc, Catalan ; 5 sociaL'opposition ajix projets financiers rait très grave et se traduirait notam- source allemande, mais que si la re- marquait la présence des délégués franiques du désarmement.
listes
:
MM.
.
Blum,
Vincent
Auriol,
vue
était
pacifiste,
elle
n'était
pas
ançais,
allemand, américain, italien et
ment
par
des
réductions
massives
de
s'étend do plus en plus. A son tour,
La. commission générale du désarmeVarenne, Bedouce et Rauzy;
personnel dont les conséquences ne tifrançaise.
belge.
la
Fédération
des
Porteurs
de
Valeurs
ment qui devait se réunir mardi pro- Alexandre
socialiste français, M. Bibiô ; 1 comA l'issue de ses délibérations, le coL'audience débute par le rejet des
mobilières pour la défense de l'épargne sont, pas et ne peuvent être calculées ;
chain pour aborder l'examen du projet 1muniste
M. Beron, n'apparDéclare qu'elle s'élève énergiquement conclusions déposées la veille par mité a été d'avis :
française a formulé . ses réserves sur
français de sécurité et de désarmement tenant à dissident.
aucun
groupe
;
1
membre
du
l'avocat
de
l'accusé
1° Qu'il convenait de ne pas retarder
ne se réunira que 'le lundi 2 février, à groupe d'unité ouvrière pupiste, M. Garles textes soumis aux délibérations du contre une politique qui de juillet 1932
Les premières tendaient à ce que le sans raison suffisante ia convocation de
à janvier 1933, a réduit de plus d'un
la demande du gouvernement franParlement.
chery ; 1 communiste, M. J. Renaud ;
tribunal
déclarât
l'incompétence
des
la
Conférence de Londres ;
milliard
les
budgets
de
l'armée,
sans
Le président et le bureau de la Fédéçais.
2 membres de la gauche radicale, MM.
2' Qu'un délai de trois mois est néqu aucun éclaircissement, aucun -plan 1 I lI ? es d"' 3 °' conseil de guerre et. par
ration
ont
été
reçus
ce
matin
par
ue conséquence, la sienne propre. cessaire, dans tous les cas, pour la
de Chappedelaine et. Dormann ; 2 memM. Paul-Boncour. Ils lui ont rappelé de réorganisation soient soumis" au voie
UN RAPPORT
Les autres demandaient la suppres- préparation immédiate de cette confébres du centre républicain, MM. J. FaParlement ;
l'engagement
du
gouvernement,
au
!
FROIDEMENT ACCUEILLI
sion
o'u dossier des 'dépositions et piè- rence ;
bry et Jacquinot • 3 républicains de
A L'AÉRONAUTIQUE
moment nés conversions, de rétablir 1 Proteste formellement contre toutes ces reunies
au cours du supplément
gauche, MM. Bonnevay, Piétri et Ba3' Que dans ce délai de trois mois
;es dispositions qui ferait au personl'équilibre
budgétaire
sans
impôts
nouGenève, 26 janvier.
le président s'inspirera des circonstanrety ; 3 membres de la Fédération rénel militaire et spécialement aux plus d information
Paris 26 janvier
veaux.
Le bureau de ta coniêrence du desar. publicaine, MM. L. Marin, de Tinguy
ces pour convoquer à nouveau ses
Après avoir entendu le sous-secrémodestes et aux plus humbles, un traiL'INTERROGATOIRE
mement. reum sous la présidence de du Pouët et de Lasteyrie ; 3 indépenIls lui ont marqué d'abord la surprivilégié à rebours, par rapport ; Le présideut procède ensuite à l'in- collègues du comité, lequel fixera alors
M Arthur Henderson. a abordé hVr dants, MM. Amidieu-Duclos, Thibault feire u'Eiat à l'Air, la commission de prise des épargnants en présence des tement
définitivement la date de la convocation
aux autres serviteurs de l'Etat, violant terrogatoire.
l'Aéronautique refuse d'accepter une
après-midi, l'examen du rapport de M.
de la Conférence de Londres.
Jacques Stern.
deuxième réduction massive qui sem- relèvements d'impôts sur les valeurs ainsi les contrats sous le régime desGuilbeaux,. ie regard mauvais, écoute,
Rudgers. délégué des Pays-lias, sur la etLa
D'autre part — ce qui ne multiplie
mobilières
qui
sont
contenus
dans
le
discussion
s'engagera
aussitôt
sur
en se contenant avee peine, le rappel pas les chances de succès — il a été
réglementation et l'interdiction des ar- une demande de renvoi à la commis- blo avoir été décidé trop exclusivement projet du gouvernement et que le plan quels iis sont entrés dans l'armée
Décide de demander au Sénat 'que de son passé, qui le représente comme
mes cmmiques. incendiaires et bactê- sion du texte élaboré par celle-ci. Cette sous la pression de considérations bud- des experts avait écartés.
entendu que cette Conférence sera de
toute nouvelle réduction des crédits migétaires et sans tenir compte des nértewes.
caractère intergouvernemental, mais
Us lui ont exprimé, en second lieu, litaires soit précédée d'une étude appro- un élève indiscipliné. .
sera soutenue par M. P. Flan- cessités vitales de l'aviation. .
La discussion d'nier au sein du bu- demande
UN
INCIDENT
que. néanmoins, les organismes technil'inquiétude qui atteint toutes les clas- iondie ;
au nom de l'opposition. Il est évireau de la conierence du dèsarm ment, din
ques tels que le B. I. T., l'Institut
ses de la nation devant les menaces
dent
que
la
majorité
cartelliste
fera
Déclare,
que
tant
qu
cette
étude
ne
Mais
l'avocat
de
l'accusé
interrompt
LES
RÉPERCUSSIONS
e
a montré la répugnance qu'éprouvent bloc contre cette procédure et le gourécentes de modifications du statut sera pas traduite par le vote des lois Violemment : a Nous avons, dit-ii, en- d'agriculture de Rome, etc., seront
EN PROVINCE ET A L'ÉTRANGER
certains Etats, a accepter l'idée de tel- vernement n'aura pas besoin de dépojuridique des valeurs mobilières et du nécessaires, elle combattra les nouvel- tendu hier la lecture du rapport su- invités
les sanctions
Les représentants de la France, de
droit naturel d'héritage dans la ligne les réductions qui, dans l'état actuel ranné du lieutenant, rapporteur de
la question de confiance. Au surParis, 25 janvier.
C'est le cas en particulier de la Gran- ser
l'Angleterre et des Etats-Unis se sont
directe
et
dans
la
ligne
colatérale
pril'accusation
en
1919.
Dans
ce
dossier,
plus,
le
gouvernement
se
sentant
tre
s
des
choses,
ne
peuvent
être
qu'illusoiLa non cotation des valeurs a la
de-Bretagne et des Etats-unis.
n engagera sa responsabilité Bourse de Paris n'a eu que peu d'in- vilégiée.
res si elles demeurent irréalisees, parce la jeunesse de l'accusé, est évoquée ; il déclarés d'accord pour ne pas convoM. Massigli, représentant de la Fran- menacé
f.e président du Conseil a assuré le que irréalisables ou funestes et graves, est dpiic indispensable que nous nous quer la Conférence avant que leurs
qu'à
la
dernière
extrémité.
fluence
sur.
les
cours
en
(province,
noce n'a pas eu de ia peme à souligner
conversations diplomatiques relatives
On précisait dans les couloirs de la tamment a la Bourse de Marseille, qui président et le bureau de la Fédération si elles sont réalisées dans le cadre mi- expliquions sur ce peint
l'insuffisance de telles stipulations et présidence
Le président. —- Pardon ! C'est habi- aux dettes aient abouti à un résultat.
des Porteurs de Valeurs mobilières de litaire actuel.
du conseil que le cabinet ne se termine à midi 30.
' • 1
Le représentant de l'Allemagne, qui
la "écessUS d'aller au-delà, si l'on ne poserait même
I fuel qu'en procès criminel les débats
volonté d'écarter toutes les mesures
la question de conLa nouvelle de la grève n'a été con- sa
se désintéresse de cette question, et
veut pas décevoir les espérances mises fiance pour fairepas
contraires \ la sécurité et à la prospéoraux priment le dossier.
repousser
certains
arnue
qu'à
11
h.
40.
Une
légère
baisse
a
UNE
LETTRE
ÉNERGIQUE
dans la conférence ne Genève.
M' Henrv- Torrès. —. Le dossier est â pour cause, désirait que la convocation
du projet de la commission, tels été cependant constatée dans l'ensem- rité de l'épargne française, mais en
DE LA PRODUCTION FRANÇAISE
L'Italie et l'Allemagne n'ont pas fait ticles
la disposition du tribunal, qui peut y fût décidée dès maintenant.
même temps il leur a rappelé la nécesque
le
contrôle
des
déclarations
de
sucble,
mais
le
volume
des
affaires
traiC'est, en définitive, une proposition
connaître leurs sentiments dans la dis- cession et des taxes afférentes, la prise
puiser ' à tout moment. Nous nu poutées a été sensiblement le même que sité où se trouve le gouvernement,
Paris, 26 janvier.
cussion.
vons donc nous taire sur tout ce qu'il faite par M. Pierre Cot qui a réalisé
dans l'intérêt même de cette épargne
charge par la Caisse d'amortisse- celai de la veille.
M.
Duehemta,
président
de
la
Confél'accord,
en faisant décider par le
Le débat continuera lundi prochain. en
contient..»
ment du service de la Dette viagère, la
Sur le marché de Londres, la grève et pour assainir les finances publiques, dération générale
de, la production
Guilbeaux. raconte les circonstances comité que ce dernier tiendrait, une
suppression des actions au porteur, etc. (je !a Bourse de Paris n'a pas eu immé- d'imposer à tous les sacrifices com- française, a adressé une lettre au préde sa venue en Suisse et de son entrés nouvelle séance lorsque les circonstanLes mesures n'étant défendues que diatement de réactions profondes. 11 mandés par la situation.
sident du Conseil dans laquelle au nOm en relations avec Romain Rolland qui ces permettront une décision favorable
par les socialistes et une partie des convient toutefois de signaler un cerdes 2.500 syndicats industriels et com- avança . 1.000 francs pour le premier à la convocation de la Conférence.
radicaux socialistes, le gouvernement tain nombre d'achats de valeurs britanLA COMMISSION SÉNATORIALE
merciaux groupés dans- la Confédéra- numéro de la nouvelle édition de « DeAjoutons que le comité, sur la proespère que la minorité le soutiendra en nique* et étrangères pour le compte de
S 'FLfeVE AVEC FORCE
tion il lui fait parc de l'émotion que
position de M. Pierre Cot, chaleureu», revue ultra-pacifiste.
cette circonstance et mêlera ses bulle- Paris et une très légère avance de la CONTRE LA RÉDUCTION DES GRÉDITS causent dans le monde des producteurs main
Le président représente l'effort moral sement appuyé par le représentant des
tins à ceux de la gauche radicale et livre sur le franc
MILITAIRES
la forme et le fond des délibérations de nuisible provoqué par la revue, dont Etats-Unis, M. l'ambassadeur Sackett,
des radicaux nationaux. Pour vivre
A Berne, ia nouvelle annonçant la
la commission des finances.
plusieurs numéros avaient pu pénétrer a décidé d'offrir la présidence Je la
quelques heures de itlus, 1s ministère non cotation des valeurs à la Bourse
Paris, 26 janvier.
La' forme,
précise, la lettre, parce dans la zone des armées II ordonne Conférence de Londres à M. Ramsay
ne poserait finalement la question de de Paris e. suscité le plus vif intérêt
La Commission de l'armée, réunie qu'au Heu de discuter le projet gûMver- la lecture de plusieurs articles de Guil- Mac Donald.
MARTHE R13HARD ESPIONNE
confiance qu'au cours des navettes en- dans les milieux . financiers suisses. sous la présidence de M. Messimy, a nemental et y apporter des retouches, beaux
tre les deux assemblées
L'opinion unanime est que cette grève pris la délibération ci-dessous :
la commission a pris en considération
ET DÉCORÉE
Le colonel Duzan pose à l'accusé
Il est vraisemblable, d'autre part, que perlée n'aura aucune influence sur le
1, La commission de l'armée affirme à un texte présenté par u,n ' des
partis quelques questions . sur . ses relations
DE LA LÉGION D'HONNEUR
le gouvernement ne pourra faire voter marché suisse des valeurs. Du reste, nouveau qu'elle n'a accepté, en juil- marxistes de la Chambre.
avec M. Rosemberg.
0 d ne parle que de grippe
par la Chambre et ie Sénat qu'un dou- lorsque la nouvelle est arrivée, toutes let, 1932, la réduction de crédits de
Pans, 25 janvier.
Le fond des décisions de la commisD., —- .Etait-il le. commanditaire de
727 millions proposée par le gouverne- sion est de nature à détruire toute pers- votre revue ?
Autour de vous la grippe sévit. Uni
Il semble qu'à la lecture de ce titre, zième mathématique comprenant quel- lès bourses avaient fermé.
ment sur les budgets, de l'armée, que pective de redressement 'économique • R. — Oui.:
les. poilus des tranchées vont se rebif- ques mesures fiscales de second ordre;
' , , . .
1 "I grand nombre de vos amis et, de vos
le
restant
dés
dispositions
'financières
New-York,
26
janvier.
sous
l'empire
des
considérations
suifer. « La Légion d'honneur à une esaussi bien que de restauration finanD. — Comment ' le . connaissiez- vous " parents gardent le lit Rappelons-nous
Tes Information - annonçant oue les vantes :
serait discuté par la suite et constituecière.
pionne » 1 Pourquoi pas ?
B..'.— J'ai cinquante, témoignages sur "ie la grippe s'attaque surtout aux
apents de change à la Bourse de Paris
a 1* Ces réductions représentaient un
Nous voulons espérer, termine la let- ces témoins, certains sont morts, d'au- organismes affaiblis. Elle ne pourra
Elle a servi, à sa façon, H France rait un projet indépendant.
n'avaient pas' coté les cours en guise des éléments du nécessaire redresse- tre, que d'autorité de votre gouverne- tres sont au pouvoir, en Russie. (Rires.) rien contre vous si vous êtes fort et
an guerre. Marthe Richard avait 25 ans
de protestation contre, les mesures pro- ment de nctre situation financière. Elles ment saura
faire
repousser par la Us m'ont tous certifié que Rosemberg vigoureux. C'est donc le moment la
lors de la déclaration de guerre.
posées par la commission des finances, faisaient donc, partie d'une politique Chambre des mesures dont la simple était un isïaëlitg russe, je ne puis faire faire votre cure de Ouintonine. Ce
IU
Sportive, elle avait pratiqué l'automogénérale
de
déflation
oui
devait
s'éont
suscité
un
vif
intérêt
à
Wal-Street,
annonce a jeté le pavs dans l'anxiété et, cter aucun de ces. témoins ici. (nou- cieux fortifiant constitue un véritable
bilisme et l'aviation. Au début des hosrempart
contre
toutes
les
maladies
g
iomais,
n'ont
eu
aucune
répercussion
ni
tendre
à
tous
les
budgets
sans
excepdont l'adoption serait le signal d'un veaux, rires! , : je le regrette.
tilités, elle fonde la Ligue de l'Union
A L'ALLIANCE DÉMOCRATIQUE
influence sur les cours de la journée, tion :
A . 16, heures, exactement l'interroga- pales, car fournissant à l'organisme ta
grave désordre, économique.
Patriotique des Aviatrices, association
quinine de son quinquina, il prév °nt
de sept aviatrices qui aurait fait école,
toire prend fin.
Divers groupes se sont réunis aujourles états fiévreux et désinfecte r rra/
à coup sûr, si le ministre de la Guerre, d'hui au Palais-Bourbon pour arrêter
LES TEMOINS
nisme. La Quintonine. dose r»nur f.lir«
touché à deux reprises, l'avait agréée.
leur attitude dans le débat financier.
Oh
appelle
le
premier
témoin,
Un litre de vin fortifiant, vaut seule1
Impuissante de ce côté. Marthe Ri La plus importante de ses réunions est
M.
Léon
Gcetschal,
commerçant
à
Pament 4 fr. 95. Toutes Pharmacies,
chard, qui a accepté de travailler pour celle de l'Alliance républicaine démoris, qui fut détaché à l'ambassade de
le deuxième bureau, se rend en Espa- cratique que préside M. P.-E. Flandin.
France à Berne, en 1917-1918. U déclare
gne où, jeune, élégante, elle ne tarde L'Alliance accepte la procédure propo- LA QUESTION
que les agissements de Guilbeaux, en
pas à être signalée au baron von Krahn sée par M. P.-E. Flandin concernant la
Suisse, produisirent de grands troubles
directeur du service d'espionnage alle- demande, de renvoi à la commission
des Dettes
dans la colonie française.
mand, qui croit trouver en elle une après une discussion au cours de laParis, 26 janvier.
La revue, dirigée par Guilbeaux, afcollaboratrice sûre.
quelle a été envisagée également la
UNE COMMUNICATIQN
firme le témoin, a provoqué sûrement
Veuve depuis mai 1916 — son mari a procédure de la question préalable.
AU
CADRE
DE
RESERVE
des- désertions à Genève. (Mouvement.)
DU GOUVERNEMENT ANGLAIS
ét* tué a la côte 180, près de MenauLe second témoin, M. René Faralicq,
A M. ROOSEVELT
M. Léon Barétv a fait part de l'inicourt, — elle veut le venger. L'a dangeOnt été placés dans la section de ancien
Paris, 25 janvier.
commissaire de police ; puis M.
tiative
qu'il
compte
prendre
de
demanreuse carrière qu'elle embrasse est pour
Londres, 26 janvier.
réserve,
le
général
de
division
Brosse,
Le parti agraire et paysan français
Fauvel, affirment avec, force que Guilder à la Chambre à 1 article 6 relatif
«11» un moyen efficace.
On annonce officiellement que sir avait convoqué ses adhérents, cet. après- adjoint 'au' générai commandant la 20» beaux
était un agent rétribué de l'AlVon "Krohn a bientôt, eh Mme Ri- à la contribution exceptionnelle de 5 % R'onâld Ltndsay a remis hier à M. midi, a deux heures, à la salle Wa- région,' Le médecin -général Perrin,
. , • ;.
si ï
tsbard, une confiance absolue. Grâce à sur les impôts cédtiiaires et global sur Stimson une communication du gou- gram, pour un meeting de protestation directeur "du service de santé de la 11 e lemagne.;
Pour compléter la liste des agissede^ „-passer
Immédiatement
cet Allemand bavard, des arm : débar- le
-a l revenu
m
1
- , i vainement anglais destinée à M Roo- contre les projets financiers.
région,
ments,
funestes
de
l'accusé
en Suisse,
examen des articles concernant les j se veit
qués à Santander, et destinées aux dison lit les dépositions d'officiers franL'ORDRE DU JOUR
Bans ce message, le gouvernement
sidents du Maroc, purent être saisies compressions on les économies avant
LA
COMPOSITION
çais, notamment du. colonel Pageot,
de s'occuper des aménagements ou in'îtanhlque déclare qu'il sera heureux
à temps.
VOTÉ A L'UNANIMITÉ
DU PROCHAIN CONTINGENT
qui est mort depuis,, et qui était attad'envoyer uth ou des représentants à
Une autre' fois, informée qu'une som- augmentations d'impôts.
ché militaire en Suisse.
D'autre part, la réunion a résolu de Washington aussitôt après la date du . Un ordre du jour, dont voici les
mp de 300 000 pesetas était tenue à la
MARS51. AVÎCNON
Il
est
signalé
que
le.
contingent,
à
ina
été.
voté
dans
l'efferL'on passe ensuite à l'audition des
disposition de von Krohn pour servir i s'opposer aux dispositions du projet du i mat? afin de discuter la question de j grandes lignes,
EST ARRIVÉ A CAO
corporer en avrii 1933 comprendra :
témoins de Russie.
à démoraliser ies troupes françaises 1 gouvernement que celui-ci désire prêt) la dette à l'Amèrinuc : le gouverne- vèseence :
1° Les jeunes gens nés du 10 janvier
Gao, 26 janvier.
Le premu- qdi se présente à la barre
tire concernant les fonctionnaires et ment anglais sera heureux d'avoir l « Les membres .du parti agraire, réuMarthe Richard parvint à les détoui
L'avion ayant à bord Avignon ei ses
est M. Henri Charpentier, marchand de
les anciens combattants.
l' occasion d'échanger ses- vues avec j nis, salie Wagram, affirment qu'ils sont au. '30 avril J9i2 Inclusivement ;
ncr de fèlfe destination
2°
Les
jeunes
gens
recenses
avec
la
M. naosevèh «ror lés autres problèmes venus à Paris, pour y exposer la mi- classe 1932, nés du ler.janviçr au 31 mai grains, qui relate d'une voix émue les compagnons de voyage. Marc LeeLa carrière de Mme Richard est remCHEZ LES SOC!AL!ST£S
économiques mondiaux qui intéressent sère dont ils souffrent, misère dont les ,1911, qui, aux termes de l'article. 12 de traitements qu'il endura dans les som- nhart, Galibert et Marsot, a atterri a
plie d'exploits de ce genre et la croix
Gac-, la nuit dernière, venant d'Adrar.
les gouvernements anglais et . améri- répercussions se font lourdement sen- la loi sur le recrutement de l'armée, bres geôles soviétiques.
qu'elle vient, de recevoir est le juste
« "En 1919, dit-il, prisonnier des So- Les 1-620 kilomètres de la traversée du
tir sur toute, l'économie nationale ;
A la réunion du groupe socialiste ces cains.
hommage rendu à son dévouement et
« Ils exigent des pouvoirs publics une sont Français de naissance, sauf facul- viets, ,ja fus. transféré à' la Tcheka : je Sahara ont été couverts en onze neuobservations ont été présentées sur
Des décisions sur les questions qui
à so-> patriotisme.
de répudier cette qualité au cours de fus enfermé dans une salle où se trou- res, quoique l'avion al» été gêné par
l'adoption par la commission des finan- seront inscrites à l'ordre du jour de la 1 prompte revalorisation des .prix de té
22° année ;
vaient déjà 125 hommes, condamnés de un veut debout et des remous.
ces de plusieurs taxes indirectes com- Conférence
économique
mondiale, vente des denrées agricoles, prix de leur
3"
Les jeûnes- gens "ajournés des droit commun. Chaque jour 011 en fuOran, 26 janvier.
me celles qui concernent lé café, le questions qui intéressent également les j ventes, qui sont tombés au-dessous des classes
précédentes reconnus.apt.es au sillait 30 ou 35. On m'a dit c'est GuilL'aviatrice lady Bailey, arrivée hier
sucre, l'essence, l'alcool et qu! sont eh autres états, ne pourront, naturelle- j prix de revente ;
service
en
1932.
beaux
qui
est
votre
juge
d'instruction.
„
Cette
revalorisation
peut
se
faire
à
l'aérodrome
de
la
Sema, a dû ajouropposition avec la doctrine du parti et ment -être prises avant que les discusgens volontaires pour ser- ',«, En' effet, il m'a interrogé en me ner son déipart pour Londres, ies consur l'abandon de quelques articles du sions n'aient été' ouvertes à la Confé- sans nuire aux intérêts des consom- virLesenjeunes
Afrique, du Nord doivent, dès prévenant.
ditions atmosphériques étant défavocontre-projet socialiste par les radicaux rence entre toutes les puissances qui y mateurs, si l'on veut mettre un terme : maintenant,
adresser au commandant,
« Vous savez pourquoi vous êtes p Té- rables au-dessus de l'Espagne et da
1 1' Aux abus scandaleux de la spéseront représentées
socialistes.
du
,
bureau
de
recrutement,
dont
ils
té,
vous
"savez
que
vous
êtes
sous
le
la France.
culation illicite des intermédi aires inuil a été décidé, en principe, que le
L'ÊUHSAî.'CE DU 4 MARS
dépendent, une demande d'affectation coup d'une condamnation à mort, vous
tiles ;
groupe s'assemblerait, au coins de In
en
Afrique
du
Nord
et
non
à.
un
corps
savez
ce
dup
vous
risquez
».
Londres,
26
janvier.
«
2'
Aux
gaspillages
éhontés
des
UN PILOTE ANGLAIS EST TUÉ
discussion chaque fois qu'il y tvxS.it
» J'ai répondu que jo -ne savais rien.
Selon toute vraisemblance, i Angleter- finances publiques, qui se traduisent ou service déterminé d'Algérie, Tunisie
quelque difficulté politique soulevée an
Londres, 20 janvier.
Je suis resté .27 mois en prison ».
ou
Maroc.
U
leur
est.
loisible
d'indiquer
re
ne
demandera
pas
a
ia
Hunce
de
par
une
fiscalité
excessive
qui
tue
nomoment d un scrutin sur utiê mesure
LA PROLONGATION
Le ministère de l'Air annonce qu'un
Naturellement Guilbeaux proteste qu'il
sur celte demande le corps ou service
idne les versements convenus à l'é- tre activité nationale ;
non
conforme
rvrx
décisions
on
aux
militaire s'est écrasé nier à Abu
DE LA SCOLARITÉ
« 3' A l'inorganisation de nos moyens militaire, mais cette indication ne n'a jamais menacé de mort . M. Char- avion
principes du parti socialiste afin do chéance du 4 mars prochain.
Seuir (Egypte). Le sergent Henry Inpourra être prise en considération, que pentier.
C'est là presque une certitude, d'a- de transport et de distribution.
prendre
des
décisions
en
cons5quence.
glis.
qui
était seul à bord, a été tué
Un autre témoin, M. Jeannot, rece"M. de Monzie. ministre de l'Educaprès lis bruits recueillis mer. dans les
« Ainsi 1 on ne verrait, plus les den- d;yis la limite des dispositions de l'artion nationale, a déposé sur 'le miicau
milieux po.mques anglais oû 1 on com- rées de première nécessité doubler, rêté de répartition' du contingent et veur buraliste en Touraine, affirme
de la Chambre un projet de loi. dont
mentait conioihtemcnt, le discours pro- tripler et quadrupler de valeur, en pas- compte tenu de l'aptitude physique et que Guilbeaux a ordonné une perquisition au Consulat de France a Mr snous avons déjà parle, destiné à réitlenoncé nier par M. Chamoerlam, et la sant de la production à la consomma- professionnelle des intéressés.
cou, perquisition opérée par les Russes.
WWi.iter ia prolongation scolaire.
nota oui vient d'être remise par l'am- tion, et cela pour le seul profit d'une
Ce projet tend à rendre effective l'o. « C'est faux, s'écrie Guilbeaux. 'asbassadeur Drnanmque au département poignée d'exploiteurs.
sistais à cette perquisition pour éviter
w'gauou scolaire et à en prolonger la
« Les paysans- sont, décidés à pourd'Etat de Washington.
miiliilliBscseasas
tout désordre jo no l'ai pas ordonnée »
outée jusqu'à 1-i ans révolus.
Le gouvernement britannique a en et- suivre, par tous les moyens, la réaliM. Gilles Lagrange, officier français
P autre paî t, u rend obligatoire l'obiét toujours reconnu qu'il -ne saurait sation d'un plan de réformes capables
LES SIX JOURS DE BRUXELLES
du détachement Guibert, fut arrêté
tention du certificat d'études pour la
être possible ae demander à ses créan- de corriger tant d'abus. »
deux
fols
on
Russie,
grflee
à
l'influenBoursuite d 'études du second désiré et
Bruxelles, 25 janvier.
ciers de reprendre leurs paiements si
Versailles, 26 janvier.
LA POLICE CHARGE
ce de Guilbeaux. 11 se trouvait avec le
en modifia le régime.
A midi, le classement général des six
M Merlin, gérant de la Coopérative l'Allemagne reprenait les siens.
DE NOMBREUX PAYSANS
lieutenant Chanpemtier et confirme la jours était. Je suivant :
LES PREMIERS RESULTATS
1 ^ SB Préoccupe ds l'orienta- des Emplovés Civils du service techniC'èst, là d'anieùrs la substance même
déposition de cet officier.
tion des jeunes élèves et, prévoit une que, de l'aéronautique de Villaccnblay, des accords de Lausanne.
1. Gharlier-Denef, 157 points ; 2.
SONT BLESSÉS
Apres , audition de ce témoin, la Schœn-Piunenburg ; 3. Depauw-Van
Dublin. 25 janvier.
transformation profonde des cours com- constatait depuis plusieurs mois que
Paris, 26 janvier.
UN Df BAT
plémentaires.
séance
est
levée,
les
débats
reprendront
Les
premier
résultats
connus
marNevele ; 4. Broccardo-Guimbretier : 5.
des malfaiteurs, à l'aide de fausses ciés
AU SÉNAT AMÉRICAIN
En tête du . cortège marchaient les quent un gain pour le Fianna Fail.
aujourd'hui, à 13 heures.
Smet-Hagelsteen ; à 1 tour : 6. Hiclilîd 1p«o d ? donner a la loi plus de sou- pénétraient d-ans la réserve de la COo
paysans de Chartres qui envahirent,
Washington,
20 janvier.
horaires
En
effet
pour
les
trois
sièges
de
et
les
Wambst, ; 7. Van Kempon-Aerts ; 8. Van
scolarite
périodes de pérativo et dérobaient quantité de .vicUn débat s'est produit aujourd'hui au l'autre jour là préfecture d'Eure et Loir. l'Université Nationale, ont été élus :
sco-Unte pourront être fixés d'après le* tuailles.
Hèvel-Van Slemhrouck ; à 4 tours :
la dislocation devait s'opérer avenue MM. Maguire. fianna fail
localités .surtout dans les régions agriSénat sur la question des dettes de
Gtllign.n,
9. liammerliuck-Debrnyckere ; 10. LedeTa
Grande-Armée,
mais
un
fort
groucoles.
afin
La
gendarmerie
de
Vélizy
vient
de
If
maire-Martin ; 11. Bielens-Van Bugenfn',t <r- \ de permettre l'emploi rie» découvrir les auteurs des vols. Ce sent guerre.' le sénateur républicain Ro- pe refusa de se disperser et, tenta de cumman ; Mme Concannon, fianna fail.
Cette dernière bat M. Michaël Hayes,
genhout ; à, 6 tours : 12. LockevauJ M 0asts ûe 12 a "s révolus aux tm- deux sapeurs-pompiers, agents du Cen- binson fit état de certaines informa- remonter vers la place de l'Etoile pour
ancien
président,
du
Dail.
du
gouvernetions
de
presse
selon
lesquelles
M.
RpohampS
Verhaegen.
nuellp h f.
' m;li s 'a durée an- tre Aéronautique de Villacoublay, nom- sevelt serait, partisan d'une réduction protester devant le Palais-Bourbon. H
ment
cosgrave
Consens, qui était seul, a abandonné
réduit»
'enseignement ne peut être. niés Veillant ct Boucher. Tous deux cat
uu "e ar moins
' huit mois.
de 80 % du montant, de la dette britan- se heurta an barrage de Ht police et des
à midi.
de
bagarres
assez
sérieuses
éclatèrent.
fait
des
aveux,
ajoutant
que
s'était
pour
LA
VICTOIRE
Le
nique envers les Etats-Unis
Guunbretière malade continue.
A LA BOURSE DU COMMERCE
De nombreux blessés durent abanmentairf.1 icat
études primaires étf leurs besoin-; personnels qu'ils cem- ' Le sénateur démocrate Wheeler asDU PARTI DE M, DE VALERA
der à tr ;,,4„sera obligatoire pour .tcci> mettaient tes vols. Ils ont dénoncé deux sura, par contre, que lo président élu donner le terrain mais les groupes se
Paris,
26
janvier.
PARAIT S'AFFIRMER
reformèrent avenue Foch oti ils entre.U
Ce cerHfi S clas ses supérieures
de leurs camarades : Bittard et Tri- désavouait, pes informations.
Après l'échauffourée de l'avenue de
de nouveau en collision avec les garaller, soit at ^enu, l'élève pourra bôuilloït.
la Grande-Armée d'autres groupes . aDublin, 20 janvieT
M,
ROOSEVELT
diens
de
la
paix
et
les
gardes
républiécole nrim^i au c °urs supérieur d'une
griculteurs se sont rendu en taxis r la
rjesîfinRAiT s'entretenir
Tons lco quatre ont été conduits au
Nouvelles Exprès®
cains qui ont reçu une consigne sévère. " Un résultat particulièrement heureux Bourse de Commerce où . un important
classe cnV;
élémentaire, soit dans ia
AVEC M. MAC DONALD
«le Versailles et inculpés M
Essavant de romnre les barrages, les semble avoir été obtenu par le Fianna service d'ordre était prêt à intervenir
ment du *\ COncI
inondante d'un établisse Parquet
Fail,
dans
la
circonscription
de
Dublinvols,
mais
ils
ont
été
laissés
en
liberté
New-York,
26
janvier.
pnvsaiis
se
montraient
décidés
à
passer
ré, classe de <>" de»
en cas d'alerte.
lycées, co llè
,f
degré
I • tiew-T&Ù Journal déclare que quand mêmp et, il fallut de vigoureuses Nord Un des principaux adversaires
née n'»r A "f? cours secondaires, an- provisoire, on raison de leurs chaiVNS
Les agriculteurs se bornèrent à se
Du 25 janvier.
su Dérieu?pI t0l,re des écoles primaire» do famille.
M 'Rcosevelt, à qui on a remis aujour- ct. nombreuses charges pour les en em- Au gouvernement. V. Alfred Bryne. mêler sans cris aux négociants oui proTd-jnairé de Dublin, qui aux derniè- cédaient, aux cotations et avec lesquels
»-> Le consul des Etats-Unis, à Prad'hui le texte complet du discours pro- pêcher.
, .
commerce , des écoles pratiques de
les bagarres éclataient un peu par- res élections avait, obtenu le plus grand ils engagèrent des discussions animées gue, M. Raymond Davis, est tombé du
noncé hier. à. Leeds par M. Ncville
d'agriculturo
uure d'industrie et, des écoles
haut de l'escalier de l'hôtel où il habiChamberlain, aurait, exprimé Je désir tout" et à 16 heures le nombre des bles- nombre de suffrages de tous les can- mais courtoises.
tion.
- Ici intervient l'orienta
tait dans le hall et s'est tué.
d'avoir un entretien personnel avec sés presque tous atteint au visage, s é- didats de l'Etat Libre, paraît, cette
Les élèvp=5
feis-ci devoir être largement, distancé
M Ramsav Mac, Donald avant 1 ouver- levat, à plus de cramante.
n auront Î3 q ™ avant 13 ans révolus
»—> Deux bandits iriasques ont pénépar
M.
Sean
O'
Kelly,
lieutenant
de
ture officielle des négociations anglo——
^/vvi'
tré dans la gare d'Oldenburg, ct après
des, seront ° bt ?nu le certificat ri'étuM
de
Valera.
américaines sur la question dés dettes
avoir abattu à coups de revolver Vcrru
ï^ins dnn~ ? rtmi s pendant un an au
M de Valera lai-même vient en tête,
S cl! sses
do guerre.
vloyé de service, ont enlevé une caisse
dans
le
comté
de
Clare,
avec
environ
i, a PPreiitisv.iî
* l.
Préparatoires à
Ke
1Js
._
, *vl«-*#N*«rf»
—'
contenant plus de huit mille marks.
'y rer >vT; nt technique ou agricole :
•4.000 voix.
m
ipiemen lï n
!
complément d'enscim-* Le soldat Tarplett, du 12e régiDublin,
86
janvier
LA
MANIFEGTATION
COMMUNISTE
1
ct
es
un
FRANCE-MIDI
l sionneli,>
e initiation proBti rhOTinaur de l'équipage
ment, de lanciers anglais, condamné à
M Cosgrave, chef de l'opposition,
<ies et ariinM nîormes ^ leurs aptituParis, 26 janvier.
mort, pour avoir tué à. coups de revolBerlin, 26 janvier.
S- .a, ! x activités locales
est 'réélu en téte de liste dans la ville
-, Quelles; £1
Par suite des défections de Bès, ''.ou- ver un de ses sergents, a été exécuté
La
manifestation organisée
mer
d e Cork La majorité qu'il a chienne rict
traction .-, ^ent les sanctions pour in- après-midi sur la BnlowidnP/, par le
et
Branca.
des
modifications
ont
est cependant très inférieure à. celle dos été apportées à l'éouipe de France et aujourd'hui.
Montevideo, 25 janvier.
parti communiste allemand, en signe f.e
n—> On annonce la mort, à Appleford
1 des
dernières élections.
L'atlaehc
militaire
français,
le
coloà celle' du Midi.
' .
^ s suffi-".
«wctlons
déjà
préprotestation contre la, démonstration
Paris, 26 janvier.
Hcrkshire (Angleterre), à Vdge Ce
C'est
ainsi
que
dans
l'équipe
de
^ les com&t. S1? vcc , cclte différence hitlérienne de dimanche dernier, s e.-,t nel l.ouPigniac, -i offert un vin d'hon101
ans. du plus vieux jockey du monde,
LES PREMIERS RÉSULTATS
M. Julien Durand, ministre du Comneur à réqui|.-iige de « l'Arc-en-Cjel »,
France. Frétai et. Dufau - remplaceront John Faulkner.
L01 de 1882 spc^,
? ns 'nstituées par la
merce et de l'Industrie, a inauguré hier
?euv 0 lrs t i, nra 'ent, soPPntnées Pt leurs déroulée dans le calme.
Le
Club
français
a
également
organise
Houdet
et
Rousié
•
R'oust*
reprendra
sa
Oublin,
2G
Janvier
Lu foule des communistes a deme
iiprès-niidi, a la gare d'Austeiiitz, le
f rés au
K>—> r/nc grave explosion s'est produiune réception.
A 23 h 30, la situation respective des place à la mêlée dans l'équipe du Midi.
? is * des délUs
ri"n t
i"<«> de paix, deux heures durant, devant le chef con
Le président de In République, assis- premier train exposition français.
Lacroix, de l'A. S 'Mayonnaise •: Ula- te, dans une fabrique de vnudres à
maire.
Par l'inspection pri- nmnistè
pa-'i"c éîàit la suivante :
Thaelmann.
qui
avait
pMS
JM
Ge
train,
décore,
par
des
membres
de
JI&mMz
<Hanovre\ un moulin à vuté
du.
ministre
de
la
Guerre,
a
ensuite
C
Fianna Fai, 5 ; Parti Cosgrave, 2 : dy. de Marseille ci Ray'un) de l'U. S.
te en compagnie ,1c nombreux «WJW reçu ios- aviateurs.
la Société des Artistes Français, a quitS5idni
Derp'ignnjinise, joueront à la place de Are a seauté : deux ouvriers ont été
indépendant,
3
;
Labour
Party,
1
;
î^^
eTcxi^ww
^
scolaire
sera
S
du
comité
central
du
parti
moscovite,
tués sur le coup.
Menrioz repartira pour Buenos-Airc? té Paris hier soir pour Bordeaux, d ou Centre, 0.
Sahuc, Branca et Dufau.
&ns de, Vr t i ù ™ candidats à des fort*
il repartira à destination de Nice.
Eta
08 U d6S dans une tribune drapée de rouge.
ce matin.
La police n'a pas eu à intervenir.
Wissem &nts pubi^™'"
°
L'ALLEMAGNE ADHERE
A LA TREVE DES ARMEMENTS
COMMENT VA S'ENGAGER
LA DISCUSSION
1
La réunion des délégués uu groupe
radical et du groupe socialiste à laquelle se sont joints les représentants
des socialistes français, des républicains socialistes et des pupistes, a commencé au Palais-Bourbon, à 22 heures,
sous la présidence de M. Bracke.
A 23 h. 30. on apprend que les délégués se sont mis d'accord, à l' unanimité, pour voter contre toutes les motions de procédure, question préalable,
proposition d'ajournement, renvoi à la
commission, etc., mais s'est seulement
maintenant que commence pour eux le
véritable débat, et que peuvent surgir
les difficultés.
La réunion a pris fin à minuit, les
délégués ont remis à la presse un communiqué dans lequel ils déclarent avoir
affirmé entre eux la cohésion de la
majorité actuelle.
Une délégation composée de M- François Albert, M. Léon Blum, M. Emile
Borel et M Maxence Bibié, a été chargée de se mettre, ce matin, en rapport
avec le présidant du conseil, à qui l'on
a téléphone dès hier soir pour lui demander de la recevoir.
de Londres
La Vague de Protestations
méritée
Dans les Groupes
-OIE MAN1FESTATI0 NBiielleslilitaire
oiiïMie
Yes
! AERONAUTIQUE
l
AU P&LAIS BOURBON
CYCLISME I
Le sillage d'une UmtM
Les Elections Irlandaises
Inauguration
premier iram-exposiilon
de 1' « Arc-en-Ciel »
français
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
!
I
JEUDI 26 JANVIER :933
condamné pour port d'arme prohibée,
en TJ'.'5. le tribunal lui inflige huit
jours d'empris mnement.
i
I
A
TOULOUSE
près Bouleiard de Strasbourg
A LOUER
Les Amis Coloniaux. — Le banquet to)
cal annuel offert a nos sociétaires en tn
tance do départ à la Colonie, aura heu
lien ru
«T"
manche prochain sa janvier,
Les Sociétaires et leurs amis gui désire,,,
y assister sont invités à se faire
avant le vendredi 18 heures au siège <] e ï*
J
Société.
*
L'escroquerie aux titres. — Au cours
Ibscm»
de l'année dernière, M. André Maurer,
chauffeur d e taxi, faisait connaissance
de Edmond Tandon, 37 ans.
Cet individu ayant, gagné peu à pou
EnRlish sueaking Club. — The habituai
sa conllance. lui vantait sa situation
Thursday meeting ls this week, by excen.
ensemble ou séparément
d'inspecteur 'divisionnaire à la préfection, postponed to the next day, freday à~
ture et ses hautes relations. Quelques
inst. at 9 p. m.
jours après, il lui proposait de s'occuWe beg to remind followers to pay tues»
per de ses affaires et de lui rendre
annual subscription soon, as trom i ^7
Fehruary 1ext, a card of adhèrent wlU
service.
Tandon proposait encore à M. Maunecessary to gct admission to the Club mea.
percepteurs et des huissiers — et il en
dans rue fréquentée
Maurer
de
faire
rentrer
son
père
en
ttngs.
Faits Divers
est de même, hélas ! dans le monde i "es
Amérique comme employé et, il lui ofOn the Sunday Feb. the 12 th at 5 p. j,
Comprenant
:
imprimeurs et des journalistes, qui sont
frit de s'occuper de sa naturalisation.
there wlll be a tea and dancing' pàrtw
FEU DE CHEMINÉE
pourtant habitués aux épreuves.
Sous-sol, superficie, 250 m2 environ. | with a russian band Admission free.
M. Maurer remit le livret de famille
Ah. ne me parlez pas de ce froid poMercredi matin, à 'j h. 30, un feu de de ses parents, ainsi qu'un certificat
1" étage : 500 m2 environ.
Clémcnce-lsaure, — Répétitions pour
i
laire .'
a
cheminée s'est déclaré dans l'apparte de la préfecture. Tandon reçut égale2" étage . 500 m2 environ.
Théâtre au Conservatoire, jeudi 26 et sa.
Contrairement au bobard des mou- ment occupé par les époux Morel, rue ment une somme de 800 francs, qu'il
medi 2s janvier.
tons de Panurge, je réclame le temps Matabiau, 43. R a été éteint par les prétendait nécessaire pour les démar
Chaque
étage
comprend
une
im|
La Réglementation des Transports en Commun
Ensemble : vendredi 27 janvier.
humid? et même la pluie Vin pépin, pompiers, après vingt-cinq minutes de ches de la naturalisation.
mense salle et 2 pièces plus petites \
un caoutchouc au dehors, un change- travail.
La Violette Toulousaine. — Tous les So,
pouvant
servir
de
bureaux.
Tandon proposait encore a M. Morer
ment de chaussures quand on rentre
cictalres honoraires et actifs sont, d'entré*
Les planchers, en très bon état,
Les pouvoirs publics ne peuvent plus chez soi et il n'y Parait plus
de s'occuper d'une affaire ttisonnelle
M. Lucien Sirvin, docteur en droit,
me, urgenco priés d'assister à jea réunion;
MALADE
SUR
LA
VOIE
PUBLIQUE
peuvent supporter de lourdes charges.
relative à la liquidation d'une société.
D'autant que votre fameux « froid sec »
|uc!o de paix du canton Nord a. Tou- longtemps se désintéresser de la quesgénérale qui aura lieu aujourd'hui Jeudi, £
Mardi, vers 11 heures, M. Gérard
Toujours trop confiant, le chauffeur
louse est de ces magistrats qui ne dé- tion.
n'est pas si sec que cela. C'est le moConviendrait pour dépôt, manufac9 heures, au siège social. Dernier jotip
Le passage lo plus intéressant peut- ment ou tout le monde à la. goutte au Hieucrus, demeurant a Saint-Caprais- de taxi remit à Tandon diver docudaignent pas de sortir du prétoire pour
d'adhésion pour le banquet qui doit avoir
ture, ateliers, magasins de gros, etc.,
de-Lherm (Lot-et-Garonne), a été pris ments, ainsi qu'une somme de 400 fr.
jeter de temps en temps un coup dceil être de la brochure que nous analysons nez!
Heu le samedi ?S janvier. Présenco de ri.
d'une indisposition subite nouievaid que M. Tandon demandait pour régler
LONG BAIL. PRIX INTÉRESSANT
sur les réalités de la vie quotidienne. est celui où son auteur montre que les
LE GUETTEUR DU DONJON.
gueur.
principales
causes
d
accident
provienl'affaire.
lionrepos.
U
a
été
transporté
a
l'Hôtel
Ev comme, de par leurs fonctions, ils
M. Maurer ne reçut jamais satisfacSyndicat des Musiciens de bal — Réunion
Dieu et admis salle Saint-André.
ont une rare expérience des difficultés nent, soit de la vitesse, soit de la dipénéralo dimanche 29 janvier à 10 h. au
tion dans aucune des promesses
S'adresser ; bureaux du journal,
et d-» l'extraordinaire complication de mension toujours plus grande des véhiPOUR S'HABILLER A BON COMPTE
siège, 71, rue du Taur. Renouvellement cle
cette" vie leurs aperçus sont toujours cules.
Par ailleurs, Jean Tandon, qui est
25, rue Roquelaine, de 10 heures à
LÀ VIE QUI PASSE
La vitesse est bien réglementée par
la commission. Compte rendu, financier
marqués au coin du bon sens et de la
M. Jean casamajou, demeurant rue entré en relation en avril dernier avec
midi ou de 15 à 17, heures.
un
arrêté
du
17
août
1
<J32.
Mais
qui
ne
sagesse. Et il y a profit pour tout le
La situation fiscale des Artisans. — Eu
du Canal, 26, a porte plainte au 5 e ar- un cantonnier de la Compagnie du Mivoit que son application dépend du
monde à s'en pénétrer.
raison de la persistance du mauvais tentpa
rondissement, contre un nommé Emue di. M. Antoine Tissandier. et lui proC'est pourquoi nous voudrions résu- plus ou moins de sévérité ou de fermeté
et du froid qui, qui sévit, ces Jours-cj.
Cazal, en fuite, pour voï d'un complet mit de lui faire augmenter le taux de
mer ici une petite brochure que M. Lu- des agents préposés à la police des rousa pension de guerre. A cet effet. C. sur
| dans notre région, la Fédération des Artt"
d'une valeur de 150 fr. environ.
cien Sirvin vient de faire paraître sur tes, d'ailleurs, trop clairsemés.
sa
demande.
M.
Tissandier
omit
de
Le service de la Sûreté a été avisé.
sur les pentes, des sépias évoquant tans de Toulouse et de la région â l'avan!
Aller vite, note M. Sirvin, et, surtout,
7,c Code de la route et les Transports
payer à M. Tandon la somme de 180 fr. et,
les
ruelles, les vieilles maisons à pans tage de l'aire connaître à tous ses adhé"
aller
plus
vite
qu'une
entreprise
conOuvrez
un
guide
de
Toulouse.
En
en commun automobiles. C'est la quesLà encore il ne s'agissait que d'une de bois sculptés et aux toits pointus, rents que l'assemblée générale cnii devait
UNE AUTO
tion du iour et il n'y a personne qui currente, est chose bien tentante pour termes pompeux, le rédacteur chargé
escroquerie.
un conducteur d'autobus.
des eaux fortes pénétrant les reliefs avoir lieu, jeudi 26 janvier, au Café des
de fleurir les pages célèbre l'ordonCONTRE LA BORNE-FONTAINE
n'y soit peu ou prou intéressé.
Le deuxième facteur dans la fré- nance de la ville, et son bel entretien,
A l'audience d'aujourd'hui, à laquelle des mille statues de la cathédrale de Arcades, au cours de laquelle la situation
L'auteur débute par cette réflexion
Mercredi
soir
vers
17
heures,
une
fiscale des artisans devait 5tre traitée, est
assez piquante qu'en fait, c'est une lé- quence ces accidents vient de la dimen- évidemment après bien d'autres beau- automobile conduite par M. X... a brus- Tandon fait défaut, l'inculpé est con- Strasbourg, des sentiers perdus dans renvoyée à une date ultérieure qu e uoûs
gislation datant de 1851 qui réglemente sion des voitures qui n'est réglementée tés, celles-là réelles. Ah ! oui, vraiment. quement dérapé en lace recoie d.. Nord damné à cinq mois de prison pour la montagne, des clairières dans les forons connaître Par la voie de la presse.
Mais depuis que le thermomètre, tout et. montant sur le trottoir, s'est jetée l'escroquerie dont a été victime M. Mau. forêts de sapins et de bouleaux, un
les transports sur route et qu'il n'est ni. dans lo sens de la hauteur, ni dans
Orphéon Saint-Cyprïen. — Répétition de il.
pas étonnant, dans ces conditions, celui de la largeur. C'est pourquoi on comme ia confiance, baisse, je vous sur une oorne-fontalne qui a été arra- rer et a trois mois de prison pour l'es- bouquet d'arbres au bord d'un chemin
« eue la formule moderne du transport peut constater, au jour le jour, un dé- convie, ami lecteur — peut-être qu'un chée. Un jet d'eau a ete immédiatement croquerie préjudiciable à M. Tissan- qui faisait penser à Corot ; tout cela, semble, ce soir jsudi 2 Cjanvter à 21 heu.
les
précises, salle de la Justice do Paix
bordement
de
plus
en
plus
exagéré
des
édite nous suivra. — à une randonnée projeté en l'air â la suite du crêvement dier. Cette dernière condamnation est expliqué et commenté par un extraoren commun considère comme cadud'ailleurs prononcée par défaut. Le dinaire magicien de la plaque sensible, pour tous les pupitres. Vu l'Importance iiù
ques les dispositions surannées et es- dimensions des véhicules qui crée un à travers de la Cité dite « Rose »,
du
—--au
L'auto
perdant
sa
direction
Commençons par la rue Poudepé. a traversé le boulevard et est allée s'ar- Tribunal ordonne la confusion des qui est en même temps un archéolo- nouveau programme des chœurs à l'étude
saie de s'évader des règles faites pour très grave danger pour la circulation :
peines.
Chaussez cependant des souliers de rêter contre un immeuble.
gue, un touriste, un poète et aussi un la direction insista sur la présence de tous
les diligences ». Est-ce à. dire qu'il d'abord, parce que les croisements sur
spécialiste en photographie autant les membres exécutants. Distribution , .
faille rejeter en bloc cette législation 1 route de ces mastodontes devient de haute montagne, car il serait parfaiPas
d'accident
de
personne.
Vol de pardessus. — Le 13 janvier, qu'un poète ; tout cela fut un ravisse- cartes, et adhésions reçues au cours de ] a
Certes non ! Mais, il convient de la ra- plus en plus malaisé et. surtout, parce tement inutile que vous vous cassiez
qu'ils font obstacles à la visibilité in- la figure.
M.
Raymond Lavergne, âgé de 30 ans, ment pour chacun, et encore plus pour répétition).
jeunir et de la moderniser.
L'ASPHYXIE
employé au;: P. T. T., demeurant pre- les membres du Club rompus aux difEcoie gauntste de saint-Cyprien. _ j
Par la souplesse et son contact cha- dispensable à tout conducteur soit pour
DE LA BARRIÈRE DE LA NÉBOUDE mière impasse Tournefeuille, avait dé- ficultés do l'art et d'autant plus inté- raison do la température rigoureuse 'sévis-n
que jour plus étroit avec le voyageur, régler ia marche de sa, machine soit
posé.
ver
20
h.
30.
sur
un
banc
de
la
a
l'autobus a conquis la faveur populaire. pour éviter l'obstacle en ralentissant
Cette rue, à son entrée sur la rue
ressés
par
les
détails
et,
les
conseils
sant
actuellement, les élèves suivant ie s
Nous avons relaté dans notre dernier
.Mais offre-t-il au client toute la sécu- ou s'arrêtant.
des Récollets, est barrée par une pati- numéro l'asphvxie d'une famille à la place Olivier,, un manteau de cuir techniques généreusement, donnés par cours de solfège, chant ot leçons de violon
Et M. Sirvin note, en effet, que, dans noire du plus gracieux effet où se barrière de la Nehoude et nous avions d'une valeur de 425 francs Quand il l'excellent conférencier de la Société mandoline, sont Informés que les séances
rité que celui-ci est en droit de réla plupart des collisions entre autobus, jouent les reflets d'un paie soleil- -i narlê au docteur Julien qui avait don- voulut le reprendre, en le lui avait Guilleminot-Bœspflug.
sont suspendues provisoirement.
clamer ?
autocars
et autres véhicules, c'est pres- paraîtrait, d'après des renseignements né les premiers soins. C'est le docteur dérobé.
Poser la. question c'est la résoudre...
Un avis ultérieur leur fera connaîtra ] a
On ne pouvait s'empêcher d'admirer
que
toujours
l'absence
de
visibilité
qui
puisés à la meilleure source — n'est-ce Claret qui avait été appelé, et non te
par la négative.
Le 15 janvier, vers midi, se trouvant et d'ajmlaudir la plupart des clichés date de la reprise des cours, jusqu'à nouvel
D'abord no conviendrait-il pas de a été la cause déterminante de la col- pas, Monsieur l'agent €-57? — que l'eau docteur Julien.
ordre.
ou
passage.
au marché Saint-Sernin, il apperçut un
réglementer la vitesse qui, dans les en- lision.
ne s'écoulant plus, le froid s'en saisit
individu qui portait sur lui le manteau
C'est dire le succès de M. Bertrand,
Anciens Combattants des Tramways. £
Après avoir ainsi très exactement allègrement. A son autre extrémité, qui
treprises libres — peut-être les plus
volé. Il appela aussitôt un agent de de M. Donat qui l'a présenté et remer- Tous les camarades anciens' combattants
exposé
un
problème
dont
la
solution
nombreuses — n'est sujette à aucun
donne sur la grand'rue Saint-Michel, la
service
sur
le
marché,
qui
interpella
cié
avec
son
bonheur
d'expressions
sont
informés que la réunion générale du
SCIURE sèche et blanche. Etabilssts l'individu.
contrôle. En second lieu, il est indis- devient tous les jours plus urgente, glace fait la plus infranchissable barhabituel et du Photo-Club oui a élevé compte rendu moral et financier do l'exer.
J SURERVILLE et FILS 20-36. Chemin
pensable de prendre des précautions M. Sirvin consacre quelques lignes au rière qu'on puisse rêver.
Celui-ci, Angel Celi, avoua être l'au- la photographie a la hauteur d'un Art. cice 193-2 aura lieu samedi 28 courant à
contre tous excès du conducteur ou stationnement, des autobus dans les
Revenant vers le centre, orgueil d? du Bnsca, et 3. Grand'Rue Saint-Michel teur du vol.
— J.-R. de B.
heures, à la Maison de ia Mutualité, rue
du chauffeur, de s'assurer de ses fa- grandes villes montrant, qu'ici, la so- M. le maire, prenons, face à l'immeu- Téléphone 1-49 Stock important dispo
Traduit devant le tribunal correcAlexandre-Fourtanier, n' 11, salle Alb&rtcultés, de ses aptitudes par une visite lution du problème ne peut être trou- ble où s'élaborent les arrestations, la nible.
tionnel, le voleur, déjà titulaire de
Bedouce.
médicale qui devrait être obligatoire- vée que dens un accord parfait, des au- rue Gambetta. Dp chaque côté de la
trois condamnations pour vol. est, con
Dès 21 heures une permanehe fonctionnera
LINOLEUM BALATUM Toiles cirées, damné à 3 mois de prison et dix ans
ment renouvellée à des périodes fixes torités préfectorales, municipales, des chaussée, le ruisseau gelé a recouvert
dans la même salle pour cotisations ..adhé— comme cela a. lieu pour le personnel syndicats d'entrepreneurs, des groupe- par endroits les trottoirs. Juste au mo- 67, boulevard de Strasbourg.
d'interdiction de séjour.
sions
et pour tout renseignement utile.
de la Société des transports en com- ments commerciaux, des chambres de ment où vous y pensez le moins, une
D'importantes questions étant à traiter et
CHAUFFAGE ECONOMIQUE ivec
s
commerce, etc.
mun de la région parisienneglissade imprévue vous fera sentir bruse trouvant à l'ordre du jour, tous les caPuis il conclut s
charbons de Carmaux -t le coke de
Et le matériel ne devrait-il pas, égatalement le macadam.
marades disponibles sont priés- d'y assister,
RUQBY
lement, être soumis à une révision, à
Il faut donc que l'administration asOuant au quartier des Chalets, un Carmaux. oour fonderie et chauffage
LIQUEUR
Trouvailles.
— Réclamer à M. de Moudates fixes, qui permettrait de s'assu- sure réellement la sécurité du voyageur poème, vous dis-je, un sonnet admi- central Livrés domicile par KO kilos.
Fràneé'MIdl
lin. 8, rue du Jardin-Royal, deux poules ;
rer de son bon état ?
et que, pour ce faire, une réglementa- rable dédié par la nature à l'Adminis- POUPERAS, 1S. rue Ecluse-Matabiau
L'équipe
du
Midi
qui
dimanche,
à
TouM. Certe, coiffeur, 11, avenue de Lyon,
N'oublions pas, en effet, remarque tion légale lui en donne les moyens. La tration municinale (administration avec (Téléphone 17-64).
louse sera opposée à l'équipe do France, J ull por temonnale . à Mi Fort
i-ue VilleM. Sirvin, que le défaut d'entretien est révision du Code de la route est donc un grand A). Un mien ami, cloué par
comprend des éléments pouvant supporter nouvelle une petite somme ; à M. Aguzou,
BLANCHISSERIE
DES
RÉCOLLETS,
la cause efficiente de nombreux acci- urgente.
la grippe sur son chevet, a compté,
la comparaison avec les meilleurs.
, 2, rue Reille, une montre-brâcelêt ; à M.
rue dos Récolletâ, 35. Tél. 27-95. Son
dents de la route. D'où nécessité d'un
Et qu'on ne parle pas ici de liberté rien que dans sa rue, quatre chutes de service spécial de location de linge
Parmi les avants, nous relevons les noms E r-pirat, 19. rue Saint-Charles, une 'cle et
.,xameri périodique des services techni- et « d'initiative
malheureux chevaux, le triple de mé.11
n'est
pas
vrai,
en
cette
de
:
un mouchoir ;à M. Mandeville, 86, Grande.
ques pouvant, au besoin, prescrire le matière, où entrent en jeu tous les aléas nagères jnson'à son facteur qui risrma pour coiffeurs, hôteliers, etc..
Scohy (B.E.C.), Rochon et COignei. (A.S. Rue-Saint-Michel, une bicyclette
;à l'agent
: retrait du permis de circuler.
bel et, bien de se briser une cheville.
Montferrandaise), Rcj-, de Périgueux, Bra- Palis, bureau des élections, un lorgnon ;
de
l'accident,
de
dire
que
n'importe
Enfin, l'auteur de la brochure dési- qui peut être entrepreneur de transA LA MAISON DES ITALIENS
Faut-il citer d'autres coins de la ville?
net, d'Aucli, Larroche, de Narbontte.
â
M.
Authier,
11.
nie
Belle-Paule,
un feu
rerait — ct il est inutile d'insister daGœthe en Italie
en commun. Il faut des garanties A quoi bon? Nos mes sont tontes, ETABLISSEMENTS DUFOUR & IGON
En même temps que le capitanat, le posté arrière d'auto ; à M. TOrTès. café de ' i
vantage sur un point aussi essentiel — ports
même
l'artère
principale,
devenues
un
de demi de mêlée a été confié à l'internade sang-froid, de temnéun trousseau de clés ; à l'admiSociété anonyme au capital
<me le permis de circuler ne soit ac- d'expérience,
Un nouveau régal littéraire attend, tional Serin, tandis que l'ouverture sera as- Concorde,
de santé physique, un matériel danger,
nistration des trams, un foulard, un portede 3,600.000 francs
cordé qu'à la condition de justifier rnnee,
samedi prochain 28 janvier, les fidèles surée par Hagêt idu Biarritz-Olympique).
en
bon
état,
une
solvabilité
que,
seule,
biilets. un collier, deux paquets et deux
d'un contrat d'assurances pouvant gaSiège social : 10, place des Carmes
habitués
des
conférences
franco-italien
Oliez itrs
les Ti'JLs-uuai
trois-quarts,
Ceînay parapluies.
petit fournir. C'est par lé
- \.
,
j
• ta i
n
uiiez.
ts, nous
iiuu& verrons
mirants vejiid...
rantir les personnes transportées à l'assurance
Toulouse. — Reg. C. s Toulouse 73«-B
6
S^J??}1 Ita
public,
avec
le
public,
et
sur
le
public,
P&SMi
"
9£
i^ff
'3
^t
«e
l'Aviron
Bayonnais,
Cérès,
de
Bagnères
semble ce s&ir jeudi à 21 heures précises.
concurrence d'un minimum en rapport
MM les actionnaire^ sont informés ffil*?^; tVt™:18,', I^SSSL
M,?KSffl ! « pourtant, Monsieur le Maire, On
Ut Raynaud. do l'A. S Oarcassonnaise.
avec la. capacité du véhicule.
qu'à
'partir
du
1"'
février
1033,
un
commun, c'est pourquoi le principe me contait autrefois de bien belles
fa matP re
faC xt
précédemment désigné mais blessé,
Çuiant aux marchandises, on ne peut en
iei a, a 21 neures, une • sera r6mplacé m r^croix, de l'A, S. Bayonacomute sur le dividende 1932 sera
de la liberté du commerce conduit, ici, histoires, telle que celle-ci
tolérer plus longtemps ce qui se passe non
causerie sur <> Gœthe en Italie ».
payable
à
raison
de
20
francs
net.
pour
à
l'indépendance,
mais
à
la
réglenalse.
Il v avait eu. dans une ville, un les" actions « O » ; 10 francs net, pour ie e
actuellement, e'est-a-dire qu'une foule
L'importance du sujet et ia qualité
\ l'arrière, un homme de tout repos, le
grand froid — tout comme ces temps-ci. actions « P », contre lo détachement du du conférencier nous sont un sûr gade petits entrepreneurs improvisés, à mentation obligatoire. »
Voilà des conclusions pleines de bon Aussitôt, un certain nombre de pau- coupon n. 15 pour les actions « O s au rant de l'intérêt de cette soirée, qui Toulonnais Chaud.
la fois propriétaires et conducteurs,
Nous rappelons que lê prix des places a
« surchargent iusuu'à. l'extrême limite sens et qui mériteraient de passer en vres diables sans travail avaient, été porteur, et sur présentation du certi- attirera 2, rue Cantegril, le même
ainsi fixé :
le véhicule au petit bonheur, sans au- pratique pour faire cesser une confu- embauchés par la mairie. Armés d'une ficat nominatif peur les actions « O » distingue et lettré que "l'on, y retrouve été
Entrée générale : 5 fr. ; Pesage, 10 fr. ;
toujours en semblable occasion.
cune précaution ni souci des intempé- sion, un désordre — disons le mot, une pelle, suivis d'un tombereau, ils iptaient nominatives et le? actions « P ».
THEATRE DU CAPITOLE
Tribunes numérotées: 15 fr. 25.
ries, n'avant d'autre comptabilité que sorte d'anarchie — qui, tôt ou tard, sur les trottoirs du sable, si ce n'était
Les 'paiements seront effectués : au
La
location
pour
la
tribune
numérotée
L'cêuvre
de notre éminent
compatriote
CONFÉRENCE PAUL CKACK
leur bonne foi. Il faut, observe M. Sir- aboutiront aux plus déplorables résul- du sel • d'antres brisaipnt, la glace siège social à la banoue Courtois, à la
est ouverte au Comité des Pyrénées, 81, Gaston Salvayre, La Belle Imperia sera reamoncelée nrès ries bouches d'é.gouts Société toulousaine de Crédit indusvin. ramener la matière dans le cadre tats.
boulevard
Carnot.
à
Toulouse,
tous
les
soirs
donnée ce soir. Les amateurs de bel canto
Qui est plus qualifié que l'exquis
Il faut donc féliciter M .Sirvin d'avoir « Et ainsi, finissait, nia défunte c-rand' triel, à Toulouse. — Le conseil d'admiréglementaire de la loi et des usages
poète et bel orateur qu'est M. Paul de 17 h. 30 à )9 h. 30 et continuera le ont pu se rendre compte du magnifique efet que, de toutes façons, ce mode de si nettement délimité les réformes à mère, les pauvres avaient du travail... » nistration.
dimanche
matin
de
9
heures
à
11
heures.
fort fourni par les artistes qui ont concouru
Chack, 'que cet homme qui a passé la
J'aioute ceci : « ...Et, vous ne ristransport, issu de la faveur populaire, poursuivre et. d'avoir si fermement réplus grande partie de sa vie entre ie
- A l'occasion (ta match
France-Midi, au succès de la première représentation.
queriez pas que l'auto municinale,
et individualisé à l'excès, soit, préservé clamé leur avènement.
Orchestre sous la direction de M. Guyciel et la mer, pour faire revivre de- l'Association Professionnelle de la Presse
Puissent ses avis, aussi sages qu'au- Monsieur 1e Maire, dérape au beau
de l'arbitraire cour rentrer dans le
vant nous les merveilleuses croisières quotidienne do Toulouse offrira, dimanche, tens,
domaine de la légalité et do,s garanties torisés, être bientôt suivis d'effets. — milieu de la chaussée. » — Arnaud de
qui, depuis les temps anciens, ont à il h. 30, dans les salons du café Bioussa,
PESQUIDOUX.
L, de F.
SOCIÉTÉ CHARLES-BORDES
légales.
constamment soulevé l'enthousiasme B. arcades du Capitole, un apéritif d'hondes foules et peuplé nos imaginations neur à M. Dantou, président, de la F. F. R.,
La Société Charles-Bordes rappelle à ses
des rêves les plus étranges et les plus aux arbitres, délégués officiels, aux capi- auditeurs que le deuxième concert de la
LA GARONNE ET LE CANAL CELES
féeriques. Nul autre, en effet, ne sau- taines des deux équipes et aux 'journalistes saison aura lieu demain vendredi, 27 janrait conter avec un art plus raffiné, sportifs envoyés spéciaux à cette grande vier à 21 heures.
La température rigoureuse que nous
avec Un styl 3 plus riche et plus coloré, manifestation.
Mme Jeanne Blancard jouera le Concerto
subissons depuis queloue temps, a fait
TRIBUNAL CORRECTIONNEL
l'épopée dés Vasco de Gama, des Chris,
La présente note servira d'invitation. — en mi bémol pour piano et orchestre, 3e
se
geler,
en
certains
coins,
la,
Garonne,
DU 26 JANVIER 1933
tophe
Colomb,
des
Jacques
Cartier
et,
Mozart, une Suite Française de J.-S. Bach;
One l'on se rassure cetpendiant. les paAudience du 25 janvier
plus près ds nous, celle de ces héros TOURNOI UNIVERSITAIRE DE PING-PONG quatre Pièces de Gabriel Faurê, et trois
tins ne sont pas prêts à évoluer encore
Saint du jour .- Saint Polycarpe.
modernes
que
sont
Amundsen.
Scott
et
Préludes de C. Debussy.
sur le fleuve. Il n'en sera pas de mêC'est ce soir jeudi, à 20 h. 30, que se déLés solistes et les chœurs de la Société
Fête à souhaiter : Saint Jean Chrys.
me si le froid continue a s'accentuer Président, : M. Moulenq ; ministère Chariot.
roulera au Lafayette, le Tournoi universiM
Paul
Chack
attirera
donc,
samedi
public : M. de Robert ; greffier . M.
Charles-Bordes chanteront diverses pièces de
sur le canal qui. ipresque tout entier,
Il
vaut
mieux
le
froid
sec
*
taire
de
ping
-poJig.
prochain,
dans
la
salle
du
Trianon,
la
s»~> 13 h, 30, Stade "Renault (basketBach, Mozart, Fauré et Charles Bordes.
Planchon.
est pris. Dans la journée, des gamins
Nui doute que ce Tournoi, qui est la prefoule de ses admirateurs. Aussi, nous
Mme Jeanne Blancard
que
la société
buil), championnat scolaire : Collège
Quand le temps est humide et bru- s'amusent à jeter des pierres sur la
ne saurions trop recommander aux mière compétition de ce gezre à Toulouse, Charles-Bordes se fait une joie et un honde Condom {juniors) -Ecole du Caousou
Le
cambrioleur
de
Lardenne.
—
Le
glace.
ne
groupe
mi
grand
nombre
d'engagés
et
meux, quand on entend « le doux bruit
neur d'accueillir, est née à Paris. Musicien,
30 décembre dernier, M. Marius Beim- personnes désireuses d'entendre ie
juniors).
de la pluie sur l'herbe et sur les toits »,
Mais à Coté de ces jeux, existe un
ne et pianiste née, elle improvisait dès l'âge
âgé de 59 ans, papetier, 28, rue prestigieux romancier de la mer de ne soit suivi par un nombreux public.
3^-> 14 h. 30, Stade Toulousain, et que lu clocher de Saint-Sernin s'im- ralentissement considérable de la bat gou
Tant
par
la
qualité
que
par
le
nombre
louer
dès
aujourd'hui
leurs
places
au
de cinq ans des « A la manière de... », exSainte- Ursule constatait lorsqu'il archampionnat scolaire de rugby : Lycée matérialiêc dans le brouillard, tandis tellerie. Les péniches sont immobili riva à sa villa, a Lardenne, que des Trianon.
des engagés, il s'annonce déjà sous les traordinaires d'exactitude et d'esprit.
de Tarbes-Violette Toulousaine.
Prix des places : 12, 10, 7, 5 et 4 fr. meilleurs ausnices.
que les trottoirs mouillés étincelient de sées et les mariniers ne savent encore malfaiteur* s'étaient introduits par etEntrée au Conservatoire dans la classe de
Nous rappelons aux retardataires que les Pugno dont elle était l'élève préférée, eu»
fraction par la porte d'entrée et que Ja Déclassement aux abonnés des Lundis
»._» 15 iieures, Nouveautés {Club du traînées d'argent sous les lampes axia- quand ils pourront repartir. Souhaitons
inscriptions sont reçues chez Finet-Sports, en sortit à treize ans et demie après un
1 unouedoc), causerie par Mme Andrée les vous avez des tas de Qens qui vous quun adoucissement de la températu- sem ire était arracnée On lui avait littéraires et aux membres ds l'A- G.
rue Lapeyrouse et seront
définitivement concours qui fit sensation.
« C'est alors,
Martignon . « La Belle au Bois Dor- disent en hochant, la tête : « Il vaudrait r e vienne contenter les uns et les au- j dérobé une couverture de laine, deux
mieux
un
froid
sec...
»
très.
closes à 12 heures précises.
foulards en soie, une montre et diverdit-elle, que j'ai vraiment commencé à tra.
mant ».
AU PHOTO-CLUB
Prix des engagements -, 5 fr. pour le sim- vailler ».
Ce propos-là a toujours le don de
ses bouteilles de vin. Le préjudice
»-> 20 h. 30. Au Lafayette : Tournoi m' horripiler.
ple; 8 fr. pour équipe de double.
L'ALSACE ET LES VOSGES
cause est évalué à 600 francs environ.
Et depuis lors, sans vouloir en faire sa
universitaire de ping-pong.
Les convocations seront affichées à parIls le disent cela parce qu'ils l'ont
Par M. B, Bertrand
Le cambrioleur avait pénétré dans la
carrière, elle n'a pas cessé d'étudier pour sa
Le
Professeur
Camichel
tir de 15 heures chez Finet-Sports,»-> 20 h. 30, Théâtre du Capitole
entendu dire et ils le répètent avec une
villa par ia porte de la cuisine, où des
joie personnelle.
Ce n'est, pas pour rien que le Photo« La Belle Imperia ».
confiance ingénue, comme tous les botraces de neaèes très distinctes furent Club Toulousain est dirigé et animé
Elle a connu cependant de grands succès;
PATINAGE
délégué à Berlin
bards du jour qui circulent au coin des
relevées
N'avant
pu
y
parvenir,
il
par des gens aussi habiles devant la On patine à la piscine du Parc Municipal à Londres, en Espagne (où Albeniz l'appeDU 27 JANVIER 1933
rues et qu'on, avale sans y réfléchir, la
s'était
attaqué
à
la
porte
principale.
lait pour le plaisir de l'entendre interprêter
chambre noire qu'aimables et charLe professeur Camichel, correspondes Sports
Saint dit iour .- Saint Jean Chrysos- bouche ouverte et les yeux fermés.
ses œuvres), à Paris dans des cercles d'amaM. Béiiugou porta plainte et le ser- mants devant leurs invités, comme M.
Les médecins, il est vrai, estiment ci dant de l'Institut, directeur de l'Institut
tome.
vice
de
la
Sûreté,
après
une
minutieuG.
Donat,
son
«résident
d'honneur
;
électrsteclmique
de
Toulouse,
se
rend
la rigueur de l'hiver que nous subissons teurs que son talent si personnel enchante
Vête à souhaiter : Saint Charlema- enseignent, si je ne me trompe, que à Berlin pour assister, le 27 janvier, à se enquête, put identifier et arrêter le M. H. Lannes, son président actuel ; en ce moment offre ses plaisirs.
toujours.
certaines
températures
très
basses
tuent
gne,
C'est au moins
l'avis
des
nombreux
Mme Jeanne Blancard est depuis
plubeaucoup de catégories de microbes la réunion préparatoire de la confé- cambrioleur, Francisco Gilmo, 34 ans, le docteur Tarrène et leurs autres confrères et collaborateurs.
»-> 20 h. 45 : Théâtre des Nouveau C'est ce qui fait, que les viandes, les rence internationale pour l'organisa- sans domicile fixe.
sportsmen et sportswomen qui,
hier, s'é- sieurs années, professeur à l'école normale
On sait que nous leur devons de loin laient donnés rendez-vous à la piscine en- de musique fondée par A. Cortot et A. Man.
iès 'Club du T.angnedocA .- Des Gaishas poissons frigorifiés se conservent long tion des recherches hydrauliques dans
A l'audience d'aujourd'hui, Francisdivers pays. Le professeur Cami- co Gilmo prétend n'être pour rien dans en loin — trop rarement — des exposi- fantine aménagée en patinoire par a-'admi geot.
japonaises à Marie Vubas. Conférenre, temp*. et, qu'un mammouth e.rhumé des les
,A.
;n
e
uu
nd
part
à
cette
réunion
en
tions
magnifiques, à l'Ecole des Reaux- nistration du Parc.
[ialt
Ces derniers mois, M. Weingartner, désipar M. Douyau.
ce cambriolage « mais le ministère puvir une sa- 1 SSWiS
glaces en 'Sibérie a pu fournir
'*vA" ;,
- * ,
Si la température, actuelle se maintient
rant initier le public de Suisse à la beauté
Uouremc entrecôte aux pommes sur
Np»?"é ™ premier déléguo de l'Asso- blie sonlisne judicieusement plusieurs Arts, où elles sont bien à leur place,
dation
internationale,
permanente
des
et
parfois
quelques
conférences
aven
il
y
aura
foule
dimanche,
au
Parc
muni
de
la musique de Gabriel Fauré, a prié
présomptions
de
faits
suffisamment
table de notre ènidu ami ie comte Bi- congrès de navigation.
Mme Blancard de donner à Bâle un récital
graves et précis. C'est ainsi, notant projections qui ont le don d'émerveil- cipal des Sports,
qouen.
des œuvres les moins connues du maître
ment que lors de son arrestation. Gil- ler les profanes et encore plus les amaCertes, je ne veux pas me brouiller
français. Elle y a remporté un succès éclamo fut trouvé porteur d'une pince qui teurs spécialistes.
Le Monument
avec les savants. Ignorant conscient et.
M.
P.
Bertrand,
de
la
Société
Guille
s'adaptait exactement aux empreintes
Cercle Pugllistique Toulousain. —Boxe. tant qui a transformé en une sorte de ferdésorganisé par la température actuelle,
minct-Bcespflug,
en
a
donné
une
lunveur l'estime un reu froide que les audirelevées
sur
la
villa
cambriolée
aux Combattants ie dis docilement c amen » à leurs théodi soir, à la salle du Sénéchal, et — Ce soir, à 21 heures, entraînement anciens teurs suisses avaient jusqu'alors manifestée
Service des Eaux
En dépit de ses dénégations, le pré comme on savait, par ses conférences et débutants.
ries présentes, tant que d'autres savants
à la musique de Faurê.
de la Haute-Garonne
venu, qui est un récidiviste notoire, est
Les inscriptions nouvelles sont reçues tous
de demain n'auront pas déclaré leur
Par suite d'un accident survenu rue condamné à deux ans d emprisonne- antérieures, quel plaisir il y a à l'en- les jours, de 9 h. à 21 heures, au siège, 15,
faillite.
tendre
et
à
voir
ses
projections,
il
y
BOXE
Rèmusat ,sur la grosse conduite de ment et a 10 ans d'interdiction de sérue Lafayette.
LE MAQUILLAGE CONTINUE
Mais je ne peux m'empêcher de dire de
la distribution de l'eau a du être jour. Le tribunal prononce la confu- avait foule au Sénéchal, malgré un
C'est le 3 février
qu'auront
lieu
au
bonnes qens
« Ah. vous préférez o.ôOo.
Boule Sportive Bonnefoy.
— La commis- Théâtre
froid
à
nu
pas
mettre
même
M.
Blum
Qui est responsable de la tonne te- aux
obligatoirement
interrompue,
le
mercredes Nouveautés, les championnats
« wn froid sec •> ? Hé bien, vous l'avez di 25 janvier, â partir de 18 heures. dan« sion de peine d'un an de prison et de dehors.
sion sportive do cette Société a décidé de
nue de ce monument représentant la maintenant
10 ans d'interdiction do séjour infligée
des Pyrénées de boxe amateur.
le froid sec : En avez-vous
Le distingué conférencier a fait faire suspendre pour le moment, en raison de
gloire de tous les combattants de la moins de malades
les voies désignées ci-dessous : Rue de le 6 janvier dernier pour un autre déA l'heure actuelle, toutes les sociétés touen ville » ?
à ses auditeurs une promenade en- l'abaissement de la température, toute ren- lousaines ont donné leur adhésion
Maute-Garonne ?
Rèmusat
place
du
Capitole
(partie),
rue
lit
dans
une
autre
cause.
Il est de fait que nous subissons, de- du Périsord. rue du Sénéchal, rue Ricontre amicale; ces dernières seront reprichantée
à
travers
l'Alsace
et
les
VosLes Appaméens ont aussi -"on-iè la leur.
Le premier maquillage fait TUT la puis quelques jours, un froid de cadès que la clémence du temps le perLes vagabonds. — Julien Battigne, âgé ges. De. Colmar à Saverne et de Sainte- ses
Nous attendons, d'un moment â l'autre d *
face de la femme symbolisant, paraît- nard, que dis-je? un froid de pingouin. vaJs. rue Montoyoï.
mettra. Néanmoins, l'entraînement aura lieu
Odile
ù.
Strasbourg,
des
forêts
vosgienD'autre
part,
les
rnoc
des
Lois,
ou
de 38 ans originaire de Castres, com
nombreux isolés, ainsi que 'J'autres so-'f'és
il la France, n'a. pis été enlevé.
Les gens qui n ont pas le chauffage Taur, Alsace, place saint-sernin et paraît sois l'inculpation de vagabon- nes aux bords épiques du vieux Rhin, entre sociétaires sur le boulodrome de la qui viendront augmenter- le nombre *s*
Aujourd'hui nous y trouvons de nom central - et. il y en a. ma foi, ..ncore rues adjacentes seront alimentées sous dage et de défaut de carnet, anthropo- il suscita pour nous, grâce à ses cli- place Béteille tous les dimanches qui pour- concurrents.
breuses inscriptions' faites par des vi- beaucoup — ne. peuvent se chauffer vé- pression réduite.
métrique. Il fut arrêté le 17 courant, chés stupéfiants, des paysages mer- ront être favorables aux évolutions de ce D'ores et déjà, le publie peut «tre essor*
siteurs et '''est un ancien peilu d<> pas- ritablement chez eux, les cheminées et
Les travaux ont été entrepris immé- par la brigade de gendarmerie de Lé- veilleux Des chemins creux voilés du sport favori.
d'un grand nombre de -ombats qui donneLes réunions qui avaient lieu tous les
sage à Toulouse qui vient signaler des tes poêles, en qénôral, tirant mal, vous diatement et le service normal sera très îuevin, lorsqu'il se rendait à pied de satin blanc des neiges immaculées, des
ront certainement lieu à i^auc-'Up d'élimiinscriptions viles et grossières inscrites rôtissant d'un côté pendant que vous probablement rétabli dans la soirée du Toulouse a Auch .11 était sans ressour- sapins encapuchonnés de cristal et jeudis sont, pour les mêmes raisons, re- natoires, afin de no i rese itor. au Tt-eâtre
tout alentour de ce monument, et il est vous frigorifiez de l'autre et les portas Ï6 janvier.
ces, sans travail et sans domicile. Déjà .d'argent, des nuits bleues sur les lacs portées à quinzaine.
des Nouveautés que les d?mi-fina;os et M*
et, fenêtres, mal disposées pour la lutte
surpris qu'on les laisse subsister.
Stade Toulousain. — le Stade Toulousain finales.
dans
notre.
Midi,
vous
envoyant
dans
a l'honneur d'informer le public toulouNour, sommes illés voir le monument les côtes et dans les jambes tous les
Consultations Juridiques
sain que la rencontre du Tournoi des Sept
et nous avons pu constater les inscrip- vents
coulis
de
la
terre
et
du
ciel.
On
Biarritz-Olympique-Stade
Toulousain,
qui
tions faites et certainement causées par a les doigts gelés ; il est impossible de
gratuites
(levait avoir lieu le 29 janvier, est reportée
le grotesque de la femme symbolique. travailler .- dans les rues qui. vont Jf 7 ^ !
au 7 mal.
SECRÉTARIAT DES FAMILLES
Nous sommes loin d'approuver ce la Gaionne, une brise Apre et glacée
nouveau maquillage en raison du res- vous flagelle ct vous pénètre jusqu'à
29. avenue des Minimes, 29
ipect dû au monument élevé à la gloire la moelle des os ! On n'a que la re1
-a,
âe nos combattants, mais qu'attend- source d aller se réfugier dans les sal- Tous les dimancnes. de 10 neures a
les du Tribunal, et de la Cour, à la Bi- 11 h. 30 renseignements, avis et démart-on pour en supprimer la cause ?
AVIS ET CONVOCATIONS
bliothèque de la ville, à la Permanence che sua'tuits sur toutes question jurifaites vos achats
dans le cabinet de M. Billiére s et, en diques sociales ou a'assistance.
général dans tous les immeubles de
Avocat consultant : M 0 Brette, profesOfficiers retraités. — Réunion mensuelle
de préférence
l'Etat, du dipartemem et de la com- seur a la Faculté de droit.
Assurances Sociales
le 28 janvier 1933, à 15 heures, au Cercle
mune où Von fait d'autant nius du feu
militaire, rue Durant!.
CONCOURS
- saut au Dépositaire — que le charAnciens combattants et Victimes de
la
dans les Maisons
î I JR L'EMPLOI D'INSPECTEUR
bon est. payé par VJIUS et par moi.
guerre
(toutes catégories). — Réunion diOn l'a donc, le froid sec.
Le concours pour remploi d'inspecmanche
20
janvier,
à
10
heures
du
matin,
Hé bien, c'est, le intiment, où tout <e
teur stagiaire oes services depnitemenqui font de ia publicité
salle du café Borios.
taux cies Assurances sociales, prévu - -ir monde est qrippé et bronchitenx. C'est "Le Sport du Sud'Ouesf
Harmonie-Lyre de St-Cyprien. — Les muarrêté du Mini6iîr« du 'ravail du V* le moment où il. u a le plus de malades
siciens, tambours et clairons sont informés
dans ee Journal.
décembre i 0,< 2, a. été rapporté, par ar- ct. de morts. Dans les administrations, est en vente loue les samedis dans ics
que pour cause de la rigueur du temps, j^s
rêté du 9 janvier 1033. comme consé- aux tramwans. dans les ateliers, aux Hosques de la ville « les jours de
chemins
de
ter
dans
le»
banques,
re«
répétitions
sont
suspendues
jusqu'à
nouvel
quence du décret du 2 ianvier 1033. susïOUTses, au départ des tramway» m t
ordre.
pendant le recrutement, dans les admi- Crois quarts du. personnel sont absents ''entrée des chsmps de course».
— sauf cependant dans les tribus des
nistrations' puDitqnes.
TOULOUS
SUPERBE
LOCAL
Une mesure urgente
-10
Sports et Préparation Militaire
IZARRA
onces
rt^l
^^^l,a
Courrier Artistique
LA JCOKN
Feuillets
Toulousains
Gazette Judiciaire
P* 8 Amis, Lecteurs
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
SPECTACLES HIJIIll'lll
itëÀîHi
OU
CAPITOLE
AUJOURD'HUI
Bureau : SB
RIBeau M h. 30
I_a Belle Ixxipéria
,lu compositeur
Toulousain
Gaston SAtVAYRB
MM Théo BEETS. OEMARCÏ
\LBONV
BONNAUD, SAVK3NOL,
MOUCHEZ, RUBIO
«mes Lucie CAYLUS, LLOBÊRES,
Rliena DIX
SANDKB-DWBÊNE
LA BORDE
Àu i< Acte «LAMENTATION » exécutée
par M. BBNflHlSEN, violoncelle solo.
Grands Ballets par Mlles Olga CHASSA1GXE. du HAMEAU, DESREAUX
et les damed du Ballet.
Chet d'orchestre • M, CLUVTENS
|
ETABLISSEMENT < «w-^ j
HAUNBEROEO RUCHER*
Çparamouni
... "SILENCE... ON TOURNÉ!
THEATRE DU CAPITOLE
aujourd'hui à 20 h. 30, La Belle Impêria,
)\i compositeur toulousain Gaston Salvayre.
ivec Mmes Lucie Caylus. Llobôres, Stiena
Dix, Sandre-Dufrene. Lahordû; et MM. Théo
iteets, Oemarcy. Albony, Bonnaud, Savi
înôl, Mouchez, Rubio. Au quatrième acte.
lamentation exécutée par M. Rengeisen,
rioioncelle solo.
Samedi à 20 b. 30. Faust, avec Mines Lu
tie Caylus; Alissebel, Laborde, MM. Cubero
Savignol, Bonnaud Rubio.
Dimanche à H heures, Iteve (le Valse.
En soirée h 20 h. 30. La Belle Imvèria.
Location ouverte pour aujourd'hui jeudi.
Pour samedi et dimanche, vendredi matin
k to heures.
A PARTIR DE DEMAIN
AUX
'.<|pf
MATINÉE à 15 h. {Balcon 5 fr.) 1
SOIRÉE à 21 h. (Balcon 6 fr.) 1
NOUVEAUTÉS
MUSIC-HALLS ET CINÉMAS
NOUVEAUTES. — Matinée à 14 h. 45,
la Belle au Bols Dormant, de M. Jean
Margelle ; à 21 heures, pannv, comédie en
juatra actes,
r% t BBBBflflflBBSfiBBBBBBBBEBBflflOaaBBBBBBBfl
S j.
Jeudi 26 janvier
Matinée à 14 h. 45
LES VARIÉTÉS. — A 15 h. et à 21 h. ,
Clair de Lune.
LA BELLE AU BOIS DORMANT
Féërie-opérette tirée des Contes de
PARAMOUNT. — Spectacle perma- Perrault, par Jean Marseue.
3 actes et 7 taoleaux
fient à partir- de U heures et soirée à 21
avec la troupe complète du
fieures, Harolod Lloyd dans Silence, on
•Mirne.
Théâtre des Tout-Petits
TRIANON, — A 15 h. et à 21 heures : Causerie par Mme Andrée Martignon
— PRUDENT DE LOUER —
Miiady. suite et tin des rroij Mousque
lamt,
CAUM ONT-PALACE,-— A 15 h, et 31 h.
(S5
U a été perdu une Mariée,
ROYAL-PATHÊ.
La Lumière Bleue.
A 15 h. et à 21 h.
OIVMPIA. — En matinée à 14 lï, il.
Eft en soirée à 21 heures, Cognasse.
MATER
DOLOROSA
^5)
CINÉ-
BLEU
AUJOURD'HUI
En matinée à 14 heures trente
Les deux comiques
HARDY et LAUREL
dans
^
GALLI A-PALACE. - A 14 h. 15, à
16 b. 30 et soirée à 21 heures, Pava sans Usavoir.
FEU MON ONCLE
COSMOGRAPR. — A 3 h. et à 9 h.,
On Demande une Danseuse, film contre la
traite des blanches ; Le Mystère du Phare
ZUT, VENDREDI 13 I
comôlie fantaisiste
m
AVIS
DE
DÉCÈS
Monsieur et Madame de LACAZE et
leurs enfants ; Monsieur Fernand de
LACAZE ; Madame veuve Fernand de
LACAZE ; le Baron et la Baronne Jacques de MONTFORT ; le Comte et ia
Comtesse de PALAMiNY, ont la dou
leur de vous faire part de la mort de
Madame Maxime de LACAZE
décédèe le 24 janvier 1933, munie des
Sacrements de l'Eglise.
Les obsèques auront lieu â l'église de
Veyries le vendredi 27 ianvier 1933. a
10 heures 30.
On
réunira à l'église.
Le baron et la baronne de NAVAILLES-BANOS . Madame de FOTJRCAUD ;
Monsieur et Madame de L.'.BORDENoGUEZ et leurs enfants la baronne
m BOQtjE'I TE-BUISSON et ses -niants;
Monsieur Jules de ROQUETTE-BUlSSON : Monsieur et Madame de SUARES
et leurs entants on' la douleur de faire
part du oôces du
Baron de NAVA1LLES-BAH05
Ses obsèques auront lieu vendredi
2< janvier, à 10 heures du matin, à
Maelaeq.
G ALLIA
• PALACE B
Pipa sans le savoir
CTÉON-CINÉMA, rue des Potiers. A 15 heiires et à 21 heures. L'Amoureuse
FANTASIO-CINÉ. — A 15 h. et à 21 h., Aventure, ayee Marie Glory, Préjean, JeanLe Chanteur de Sêvllie, avec Ramon No- ne Boitel ; La Soyeuse Veuve, avec Laurel
et Hardy.
varro.
DE
"
Aujourd'hui dernières de
3Ï>
AVIS
AVEC
LINE NORO
JEAN GALLAND
S. FAINSILBER.
CINE-BLEU. — Matinée à 14 h. 30.
soirée à 21 heures. Feu mon Oncle ; Zut
vendredi 13 ; Eclair-Journal.
COURONNES MORTUAIRES D, Coites,
25, rue de Rèmusat. Choix à domicile
TELEPHONE 3-13
0 ABEL GANGE
avec
NOËL-NO EL — Françoise Rosay
DÉCÈS
Madame veuve Jean MERCIER, née
BORREL ; Madame veuve Jules DUPLAN, née MERCIER, et son fils
Ravmond ; les familles MERCIER,
BORREL, BASCOU, DUPLAN, ROSIER,
parents et alliés, ont la douleur de
vous faire part du décès de
Monsieur Jean MERCIER
Retraité d'octroi
ieur époux, père, grand-père, beaufrère, oncle, cousin, décédé à l'âge de
69 ans, et vous prient d'assister à ses
obsèques, qui auront lieu le vendredi
27 janvier, à 8 heures, sur la paroisse
Saint Etienne.
On se réunira à la maison mortuaire,
11, rue Saint-Eloi.
Il 11e sera pas fait d'autre invitation.
Pompes FunêDres Municipale*
34. rue Parga minières Toulouse Tél 11 -40.
Madame Veuve DE JEAN née BARRAI) ; Madame et Monsieur Raymond
DÉJEAiN et leur famille 5 Madame et
Monsieur Marius BARRAU et leur la-i
mille, profondément touchés par les
marques de sympathie qui leur ont été
témoignées à l'occasion du décès de.
Le Président et les membres du bureau de la Société des Hauts-Pyrénéens
« La Garbure », ont ta douleur de faire
part, aux membres de la Société, de
1-i perte cruelle qu'ils viennent d'éprouver en la personne de leur secrétaire
général,
Monsieur Jean BOURDETTES
Professeur adjoint
au Lycée de Toulouse
et vous prient d'assister à ses obsèques
qui auront lieu aujourd'hui 26 ianvier,
à i5 h. 30.
On se réunira a la maison mortuaire,
r. rue du Taur.
Madame H. BASSET, née AUR1AC ;
ie Médecin Commandant des Troupes
coloniales Gabriel BASSET, chevalier
Je la Légion d'honneur, et Madame GaMademoiselle Simonne DAVERÊDE ; briel BASSET; Madame BRET-BASSET;
Madame Jean DESTEMPES, née Amé- Monsieur et Madame Ernest BALANSA ;
lie OACHIES ; Monsieur .Jean DES- Monsieur Jean BASSET, Inspecteur
TEMPES ; Madame et Monsieur Char- d'Assurances ; Monsieur Claude BASles TOUl.OUSY ; Monsieur LOGEROT SET ; Mademoiselle Danièle BASSET ;
et su famille; Madame Marie CASTEL ; Messieurs Serge, Jacques et, Pierre BAMademoiselle Anna GALEY, ses amies LANSA ; Madame A. GOULLON ; le
et alliés, ont la douleur de vous faire Commandant Eugène "'ALEGRY, chepart de i a perte cruelle qu'ils viennent valier de la Légion d'honneur ; Mad'éprouver en la personne de
dame Eugène PALEGRY et leurs filles ;
le Docteur Jean FERRAS. Madame Jean
Monsieur Jean-Marie DUPRAT
j FERRAS et leur fils ; Monsieur André
" GWARRET et ses enfants: Monsieur
ieur râhd-père, beau-frère, oncle, cousin. nni et, allié, pieusement en- Georges LEYGUES Ministre de la Marine, Madame Georges LEYGUES, leurs
dormi dans la paix au Seigneur, le enfants et petits-en f ants ; Monsieur ct
'-4 janvier 10:13, muni des Sacrements Madame Armand AUDIBERT ; Madede notre Sainte Mère l'Eglise, et vous moiselle Marie-Claire AUDIBERT. ont,
Prient d'exister à ses obsèques, qui ta douleur de vous faire part de ia
;.lUr ?»it heu le vendredi 27 janvier 1933, perte cruelle qu'ils viennent d'éprou?, W. heures, sur la paroisse Saint- ver en la personne du
Jerômo.
Docteur H. BASSET
On se réunira à la maison mortuaire,
*>•- vue du Poids-de-l'Huile.
Médecin honoraire des Hôpitaux
.'«njerciemonts à la porte de l'église
Président lionorairc de l'Association
mmhtatlon au cimetière de FRâpas
des Médecins de Toulouse,
iSBifit-Cyprienj.
Vice-président du Sundic.ul d'Initiative
11 fie sera pas fait d'autre invitation,
Ancien Président
i'î'f^'n, avis en tenant lieu. On ne
de la Société d'An iculturc
SB"! Pus. On s'inscrit. Ni fleurs, ni
Chevalier de la têgid) d'honneur
(l
?t'tonnes, mais des prières.
grand-père,
leur époux, père, heau-pè
PWnpts Funèbres Municipales
frère cousin-germain, oncle et cousin,
rut Pargamlnleres. Toulouse Tél tl-40 décédé lo :.'4 janvier .1933. muni des Sacrements de l'Eglise, et vous prient
d'assister à ses obsèques qui auront
lieu le vendredi 27 janvier, à 10 heu
61
au&fthtl ? i* Suint-Martin invite ses res. sur ia paroisse Saint-Etienne.
«uuerents à assister aux obsèques du
On se réunira à ia maison mortuaire,
2, pl^ce Rouaix.
Commandant LASSALLE
On ne reçoit pas. On s'inscrit.
Remerciements à l'église.
ÇmSèiier rfc , a TAgim d'Honneur
Inhumation au cimetière de TerroCabade.
6 " relise de st-Simon,
«HenE'i 17^
Il ne sera pas fait d'autre invitation,
'ftMiiin» „t ia»vinr, a 10 heures.
le présent avis en tenant lieu.
t,mns 5S, départ, d'Ksqtiirol a
Poinpts Funèbres Municipales
S», rue Pargnmlnlfci'os
Tél 11-40
Monsieur Louis DÉJEAN
prient leurs amis et connaissances dï
trouver ici l'expression de leurs sincè<
res remerciements.
Le service de n'euvaihe sera célébrS
demain vendredi 27 janvier 1933, a
9 h. 30, en l'église St-François-Xavier
.Croix de Pierre).
Nouvelles Express
Du 26 janvier.
m-> Une délégation de représentante
des groupements viticoles de la région
méridionale et de toutes les autres régions de la métropole, que préside la
baron Leroy, accompagné par de nombreux élus sénateurs et députés des ré*
gions viticoles, a été reçue, hier, à
15 heures, au ministère de l'intérieur,
par M. Camille Chautemps, ministre de
l'intérieur.
a~-> La Conférence internationale d'dv union civile qui, pour la seconde fois
se réunit à Berlin a été ouverte ' 'et
jiar le secrétaire d'Etat Kœnigs.
m-* La Cour de cassation, toutes
chambres réunies, sous la présidence,
de. M. Lescouvê, a confirmé dans leurs
tondions de procureur général, près la)
Haute-Cour de
justice, M. Scherdlin,
président de Chambre à la Coyr de
cassation et dans leurs fonctions d'avocats généraux près la même Cour, MM.
Fleys et Le Marc Hadour,
s»—> La Cour fédérale
géorgienne a
refusé la mise, en liberté du gangster Al
Capone qui subit une peine de onze
ans de prison.
Ne manquez pas,
toutes les
fois qu'un cadeau s'impose, de
visiter les étalages et consulter
le personnel de la PAPETERIE
CENTRALE, 35, rue d'Alsace, qui
mettra toute sa complaisance â
vous guider
dans votre choix
parmi une grande variété d'articles utiles et agréables
Porte-plumes, stylos plume or,
depuis 1S francs, jusqu'aux modèles ies plus luxueux,, encriers,
garnitures de bureaux, serre-livres marbre et bronze, maroquinerie, serviettes,
poi te- musique,
portefeuilles,
sous-mains
cuir
d'art
Tous articles
d'écolier,
trousses garnies, boîtes a compas, boites à peinture, crayons
de couleur, etc., etc.
PAPETE IE CENTRALE
Si, «tue d'Alsace Lorrain»
TOULOUSE
• Hall de t' Express»
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
Informations Commerciales
travers <es jui
LA SITUATION
f* U A M P C Q ' hausse du change néozélamlais, les
Jamnh on. n'a connu ministère plut
u n H n u C û| ,, rjx ont avance vivement d e 1 penny .1/4 à 2 pences pour les toisons Cor- discrédité., Sans doute, quand il a pris
rjGURB
Valeur
riedale et Italfbréd ; de .2 à 2 pen le. pouvoir, M. paul-Boncour ne jouisUKiTÊ
«•LACES
OU
Oit Fiance
ces 1/2 pour les toisons (le belle qua- sait pas aans l'opinion publique d'tn.
ÉTRANCÊRES Dt CHANCE
au pair
JOU»
litô et de 3/4 de penny à 1 penny pour prestige (onstderablc. Mais il en est
les laines moins fines
'
arrivé aujourd'hui a refroidir ceux qtH
66
98
124
l livre
ton iris
On peut donc considérer que 1/2 pen. ! croyaient an, son génie • sa popularité
25 62
100 dollara
2552
New-York.. .
ny environ sur r- hausses était dû aux est au-dessous de zéro. N'empêche qu'an.
6C9 50
100 marks
«OS
Allemagne. .
conditions naturelles du marché, et te ; Petit Journal, M. de La Palisse, souvent
;M3
100 pesos
Arganitlni.. .
mieux inspiré, distribue l'indulgcnc-.i
355 62
354
reste à la prime du change.
100 taïgas
Selglqut ...
30b
34
100
milrcis
Brétll
Le meilleurs c >urs coté a été de et l'éloge
,'S 44
100 leva
Bulgarie....
14 pences 1/4 en Corriedale et 13 pen2552 31
100 dollars
Canada . . .
Un compromis, dit-il, no peut mances 3/4 en Halfbred
438
Danemark . . 100 couronnes SI4 02
Le Japon a été remarqué comme pre- quer de s'établir dans une commune
i livre
lit 17
Egypvi
neur, ainsi qua l 'Allemagne, tandis que volonté de conciliation entre le gouver2i6
(00 pesetas
412 49
Espaqne
nement ct la majorité. M. Paul-Boncou(4 23
Bradford a peu acheté.
100 marks
Finlande ...
33 12
100 drachmes
Grèce
Les filatures r.éozélandaises ont ache- a trop le souci de la méthode pour
1029 75
I02S SS
100 florins
H<HUr.Ji .. .
brusquer les étapes et sa connaissance
té peu de laine.
44S 41
100 pengos
Hongrie
do la crise mondiale lui permet- de com130 90
134 34
100 lira
Halle
prendre qu'en cette période de dépres1272 21
100 von
Japon
sion économique aucun pays ne peut
MARCHES COMMERCIAUX
100 pesos
1272 2Q
Mexique. . ..
arriver
d'un coun à un equ Tore rigou455
100 couronnes (34 02
Norvège.. ..
MÉTAUX. -- Londres, 25 janvier — Aliti reux. Le s obstacles qu'il rencontre sur
Pétrogral . .
2S8 33
100 zlotys
Pologne
moine : quali-é spéciale, 42 à 42 10.
sa route m» doivent pas surprendre ie
100 escudos 2753 02
Portugal . . .
Cuivre : Comptant, 25 14/41/-2 ; à trois Président du Conseil.
75 90
7B 62
100 couronne!
Prague
mois, 28 13/11/2 ; Best Selected, 3 010 à
15 20
Lorsqu'il a pris le pouvoir M. Paul100 lel
Ib 27
Roumanie . .
31 15 ; électrolytique, 32 15 à 33 5.
432 41
100 dinars
Boncour
savait, les difficultés qui
Yc^go-Slavle .
Etaln
:
Comptant,
iif
18/9
à.
trots
mois,
ICO couronnes «34 «2
Suie)! ..
;
l'attendaient
dans l'accomplissement
472
492 49
100 francs
Suisse . . .
147
8/9.
d'une tâche aussi lourde et aussi ingra496
2S31 7t
100 pesos
Urujuiy. .
Plomb anglais : Comptant, 12 ; étran- te Il n'est, que juste ue reconnalu-e au'il
953 !S
IliO schilling
Vienne...
ger, comptant. 10 13/9 ; étranger, livraison les a abordés avec autant de clairéloignée. U 1 /3.
voyance que de courage.
Zinc • Comptant, 14 7/ ; livraison éloignée, 14 11,3.
;
Argent : Comptant 171/16 j à deux mois,
C'est ce que. l'on appelle tendre la per.
1 71/8.
che, mais qu* de poids lourds que M.
Or
:
121
11/2.
Paul-Boncour
avait pris pour
des
Paris, 23 janvier
Mercure : 9 17/6 à. 10 12/6.
bouées rendent son sauvetage difficile f
Les syndicats des commis du Marché
officiel et du Marché en Banque, estisucres. — Paris, 25 janvier. — Clôture
mant, que, les propositions gouverne- Courant, 209 a, 209 50 payés ; prochain, 209
L'Ere
Nouvelle
chante
victoire,
mentales étaient de nature à nuire aux
â 209 59 payés ; mars. 210 payé ; S ds fé parce que les radicaux ont refusé hier,
intérêts de leur corporation, se sont
matin
de
suivre
les
collectivistes.
Sèuvrler, 209 50 à 210 ; 3 de mars, 210 â 210 50 •
refusés à enregistrer les échanges. Les 3 d'avril, 210 à 211 payés Cote officielle ; lement. poursuit-elle, H convient de ne
agents de change ont essayé de coter 209 50 à 210. Tendance calme.
pas s'arrêter sur ta route de la sagesse:
quelques rentes et Quelques valeurs directrices qui se sont présentées, par rapfourrages. — Paris, 25 Janvier. —
port au cours dp, la veille, en plus-va- Paille do blé : ire qualité. 115
La sagesse, écrit le journal de gauche,
; 2e qualité,
lues.
c est de réclamer la déflation budgé95 à, 105 • 3e qualité, 80 * 90.
D'ailleurs. les ordres en camet sem
Paille de seigle • ire qualité, 115 ; 2e qua- taire, c'est de ne point compromettre
blaient indiquer, ce matin, des deman- lité. 95 à 105 ; 3e qualité. 80 à 90.
la sécurité. La folie c'est de souscrire
des assez suivies, ce qui aurait permis
Pailla d'avoine : Ire qualité. 115 ; 2e qua- à des mesures démagogiques, telles que
d'escompter une séance satisfaisante.
lité, 96 à 105 ; 33 qualité. 80 â 90.
l'institution du titre a endos ou l'affiFoin : ire qualité, 240 • 2e qualité 240 a chage des assujettis à l'impôt sur ' le
revenu. «Comme si l'on pouvait en un
231 ; 3e qualité, 180 à 200
I091SE IE
-YIRK
Luzerno ; Ire qualité, 250 ; 2e qualité, tournemain substituer aux cinq cents
220 à 240 ; 3e qualité. 190 à 210.
millions de titres au porteur une nouDu 25 janvier,
Regain : Ire qualité, 245 : 2e qualité, velle catégorie de titres ?
Marché irrégulier, aujourd'hui, à l'ouverture, mais la résistance prévaut géné 215 à 235 ; Se qualité, 185 â 205.
Et puis, pourquoi ne pas exiger l'enToulouse. 25 Janvier. — Sainfoin, Ire qua- dos pour les billets de mille qu'on enralement.
U. s .Steel, 2S 5/S ; Général Motors, 13 3 4 ; lité, de 15 â 16 fr. : 2e qualité, de 12 à fouit au fond des tiroirs et qui échap12 tr. j paille, de 8 S pent à l'impôt î L'affichage î Ah ! Il
Americ Canadian, 60 1/4 ; Consoltd Gas, 13 fr. : foin, de 10
58 il 1; Radio, i 3/4 ; Canadian Pacific, 9 fr.. le tout les 50 kilos.
reste à savoir si ceux qui le réclament,
12 3/8 ; Pensylvania, 18 ; Union Pacific,
pour éviter de prendre leur part ,rtu
caoutchoucs. — Paris. 25 janvier. -~ sacrifice
75 ; Atchison, 4-2 ; Standard N. U., 30 5/8 ;
national, se féliciteront d'un,)
Anaconda, 7 3/4 ; Kennecott, 9 3/8 ; Mont- Crêpes First Latex et feuilles fumées gauf- telle mesure quand elle permettra a,
gomery, 13 3/S ; Aliied Ctiem. 86 ; Dupont, frées Crant, 240/245. Proch.. 240. Payé : chacun de connaître ces cumuls exces39 1/2 ; Internation Harvester, 21 5/8 ; O. S. mars, 240/250; avril, 260. Vendu ) mai, 260; sifs de traitements, de pensions et d'in3 juillet, 270; août, 270 j 3 octobre/ 280; no- demnités ; tous ces abus auxquels il
Case, 45 1/4 ; American Tobacco, 64 1/2.
vembre, 285 payé.
faut pourtant mettre flm
Tendance calme, transactions restreintes.
Les radicaux sont dans la bonne voie,
ËIOISE i£ LORRIES
ALCOOLS LIBRES. — Paris, 25 janvier. - qu'ils continuent.
Clôture : Courant, 863 à 875 - ; prochain
865 à S75 ; 3 de février, S65 à 890 ; mars
Du 25 janvier.
7'ouz n'est pas d'être dans la bonne
Affaires d'autant plus calmes que le 873 à 880 ; 3 de mars. Incoté ; 3 d'avril. voie, il .s'agit d'avoir assez d'énergie
ïtnck-Kxchange a été privé de l'appoint des 885 à 900 ; 3 de mai, 885 à 910 ; 3 de juin, pour la suivre malurê les difficultés.
900 à 915. Tendance calmetransactions habituelles avec Paris.
j Et jusqu'à prisent, 108 socialistes rhè-.
Le seul groupe ayant lait des progrès
Céréales. — Paris, 25 Jaivler. — Clô- n ent les 506 autres députés.
intéressants est celui des Bils Edged de. turo : Blés : courant, 111,50. m 75, 112 P I
La besogne faite n'est pas $1 mernouveau recherchées par le portefeuiUe en Prochain, 113.25, 114-, mars, 114 ,75,' 114,50 P.; . veilleuse puisqu'elle nous conduit an
présence de la continuation de la grande 3 février, 114,50 P.; 3 mars, 115,75 p.; 3 avril marxisme, .en dépit des radicaux et
ilsance monétaire.
116,50, 116 ,75 ; 3 mai, 116,50 P.. Tendance' comme le dit le Ouetidien. à l'irrita
Parmi les autres valeurs locales les Che- faibie. Cote officielle : 110.
', tion publique contre le parlementafis
mins de fer anglais sont lourds et les InAvoines : Courant. 81,75. 82; prochain, me en Général,
lustrielles irrégulières.
83,75 P.; mars, 85, 85,25; 3 février. 85,75 P.; ! En tout cas, la Concorde estime qu'f,
Au fonds d'Etat étrangers, les Allemands 3 mars, 86.50 p.; 3 avril, 87 p. ; 3 mai, î m ' faut vas toucher d'une main trou
rt Brésiliens sont mieux.
87 P. Tendance, lourde.
brutale à la sécurité française. Le tion
Les valeurs d'arbitrage ont été généraleFarine» :-Courant, 141 A.; proch., 141 ' A. ; est superflu. (Mon* néanmoins ce mor
ment lourdes, notamment les Mines dû 3 février, incôté: 3 mars, incoté; 3 avril, céau qui n'est pas exempt de bonns
Sud Africaines.
147 A.; 3 mal, 150 V. Tendance, sans affai- volonté
Wor Loan, 3 1/2 %, 9S 13/16 ; Consolid. res;' "
2 1/2 %, 73 1/2 : Lond Midi, 14 3/ 4; CanaMaïs, orges, seigles : tous incofés.
ILn'e&fpas possible, observe la Con
lian Pacific, 18 1/4 ; Toug, 83 1/2 ShaVINS.
Lêzignari, 25 janvier... — Vins corde, de réduire considérablement lei
c'inigan, 17 1/4 : Inter. Nickel. 11 11/16 ;
1^ darts le .cadre, dodorgamsatioï
Sr. North Tel., 29 ; Coats. 49/7 /2 ; Cour- récolte 1939 'Corbières, 9' et au-dessus, S 'SS?
ctu,el!e . de la défense nationale ; oi
taulds, 30/7 1/2 ; Imp. Tobacco. 4 13/16 ; 15 à 18 fr. 50; Minervois, s- et au-dessus, i «arriverait alors à n avoir plus que de;
Guiilness. 84 3 ; Mexlcan Eagle, 7/3 ; Royal 14 à 16 fr. 50. Prix moyen • o* à 140 îr. 1! formations
sqnelettiques, plus ou moira
Dutcb, 18 5/16 ; V. O. C. 17/32 ; Shell. au degré légal.
mal équipées, outillées Pt commandées
46/10 t/2 . Centra! Mining, 12 1/2 ; Rand
bestiaux. — Bordeaux, 25 janvier — Mieux vaudrait supprimer l'armée enid
Mines, 4 9/16 ; Goldfields, 41 10 1/2 ; Johan- Porcs : Amenés : 1.463 fr ; vendus ; 1 444; de la vouer à l'impuissance et de lais
nes C, 34/3 • East, Rand, 19/9 ; Crown Mi- prix : ire qualité : 600 à 780; prix extrê- ser au pays une faussa sécurité plus
nes,
71/16 ; Chartered, 16
: De Beers mes : 580 à 800. Arrivages peu importants. périlleuse ou'un désarmement complet.
51 /16
;Oio Tlnto 17 1/4 ; Kuala Lump., Demande calme; cours maintenus
En juillet dernier, le gouvernement
1 t/16 ; Malaeca, 9/9.
CAFÉS. — Le Havre, 25 janvier. — Clô- de M. Herriot a opéré une première ré.
ture : Janvier, 1.88,25; février, 185,25; mars, duc tion de crédits qui a permis de remélS3,2.->; avril, 182.75; mai, 179.75; juin 179.50; dier à d' incontestables gaspillages. Le
juillet, 179; août, 178,25; septembre. 173,50; frouvernement actuel a envisagé une
octobre, 178; novembre, 177.50; décembre, réduction nouvelle de 212 millions, dont
Du 25 janvier.
M. Edouard Daladier a dit, à la ComLes
meilleures dispositions constatées 177,50. Tendance, calme, ventes 250 sacs
mission des finances, que c'était là un
mardi, après Bourse et en fin de journée,
COTONS. — Le Havre. 25 janvier. — Clô- maximum, au-delà duquel ce ne serait
se sont maintenues et développées pour des ture : Janvier. 220; février, 215; mars. 219; qu'imprudence et aventure. La défense
raisons purement techniques.
avril, 220; mai. 220; juin, KO; juillet. 222, nationale a de» exigences qu'on ne peul
L'abstention du public est, en effet, com août, 223; septembre, 224; octobre. 225; no- transgresser.
plète et les affaires exti^mement réduites, vembre, 226; décembre. 227. Tendance, calseul le marché de l'I. G. Farben a donné me. Ventes ; 2.350 baiies,
lieu à des transactions réelles.
— New-Orléans, 25 janvier. — Clôture :
Bien sûr, mau n'a-t-on pas comEn dehors de cette valeur, ont été encore Disponible, 6.15; janvier, ireoté ; mars : mence de le faire en juillet î&g el
actives : Siemens achetée par petites quan 6.13 k 6.14; mai 6.28; juillet. 6.39 à 6.40 : n'est on vas en train de confirmer ?
tités et Gelsenkirchen offerte rar la spécu- octobre, 6.57 à 6.58; décembre > 669 à 6.71.
M. Herriot, dans le Démocrate dé
lation.
Lyon, partant de notre sécurité, nom
LAINES. — Rouhaix, 25 'Janvier. — Cote
T.es valeurs Minières et Métallurgiques
dit : n Gardons-nous d'une politique ds
Rhénanes se sont inscrites en reprise, la officielle de la laine peignée, le kilo -, jan- somnambule, nous nous réveillerions
vier, 18.10; février, 18.20; mars, 18.30; avril.
réaction d'hier étant jugée injustifiée.
un iour au nord du tait > A quoi Louis
Les commandes de tubes de la Russie et 18.40, mai. 18.50; jum, 18.60; juilret. 18.70; Forest réplique dans le Matin : « Cette
le programme de travaux a exécuter pour août, 18,80; septembre, 18.90; octobre. 19 '; fois la France se réveillera en bas, sur
le compte des Chemins de fer du Reioli ont novembre et décembre, 19.10. Tentes : 52.500 te pavé, à moins qu'au bout de la chute
éb4 dans une certaine mesure à la base de kilos.
clic ne se réveHïe plus du. tout. »
cette reprise.
Elles finissent, -par quelques consldêA noter, que la meilleure allure du cui» rations d'un intérêt. ,pltis immédiat,
vre et de la livre sterling ont également
' Elles visent en ces temps troubles ,1
bien influencé les compartiments.
nous rendre un peu d'espérance.
Les achats en emprunt Younpr continuent
sur une échelle assez importante .
Savez-vous. demande Bvrè dans l'OrLa clôture a été soutenue, mais sans
INTERDICTION DES PEINTURES
dre, tutelle est notre meilleure chance
carartéristioue bien finie.
de 'saint au moment o~i les socialiste*
CELLULOSIQUES
Reichshank, 159 * : Deutschbank, 72 3/S
sont en pleins* offensive ?
Hapag, 17 5/8 ; Chade, 139 3'4 : Gesfnerel,
DANS LA MARINE MARCHANDE
80 7'8 : Siemens. 1-27 1/2 : Dessaner Gas
Bordeaux, 25 ianvier.
111 7/8 ': Rheinîsrhp Rraiinkholen, 10 1 '4 :
Il y a impcssiijililé pour le gcuvom?.
Lo Journal officiel publie un décret ment do contracter de nouveaux emGelsenkireh «9 3'4 : Ver Stahlwer Si 1/8 ;
spécifiant les prescriptions de sécu- prunts, avant d'avoir assaini la situaFartien Ind.. 105:7/8 : Salzdeffurth. 173 ;
rité appiicab.es aux navires à passa- , tion financière. Soyez suis' que. les soSchuthelss. 103 • 5 1/2 1931, ïoung, S3 i/2.
gers. L'emploi à bord de peintures et
cialistes ont tâté la-dessus Paul Bonvprni s a base de nitro-cellulose est for- i cenif. Ils lui ont dit. -..« Noms né'demarii.
mellement interdit.
' dons pas mieux que' de vous couse; ver,
siuxeu.es
— Londres, 25 janvier. — Térében- mais débqrquez Henry (".héron et adresthine : calme ; disponible, 66 1/4.
sez-vous aux banques. »
Du 25 janvier.
Résine . calme ; américaine : marque
Naguère encore, les Présidents
du
L'absence d'indications de Paris a pro- B, 13 1/2 ; K, 15 1/4 ; G, 15 1/2 ; N, 20 1/2 ;
duit, au début de la séance, un certain WW. 24 1/2 ; française ; marque FG, Conseil savaient tomber ; ils resérv&ièrit
leuir avenir. Maintenant 1U se cramponflottement et l'ouverture s'est effectuée sur 15 1/2 ; WW, 19.
' nent au pouvoir désespérément Je na
une note lourde.
—Savannab,
25
janvier
Térébensuis pas tout à fait sûr que J. P.-Boncoitr
Par la suite les valeurs communes avec
n'ait dûs d'abord prête nue oreille coin.
Paris se comportent bien, tandis qu'au thine : 40 1/2.
Résine : type F, 265 ; K
05 ; WG, plaisante aux sûçsnsstfcîis du tentateur
contraire les Canadiennes et surtout la
435 ; WW. 485.
Léon Blum, mais il s'est bien vite rendu
Canadian Pacific continuent à faiblir.
Clôture irrégulière, comptant inactif,
- Boredaux, 25 ianvier. — Essence '-omnte qu'elles étaient folles,
mais soutenu ; les opérations de. report ont. térébenthine : tendance faible : ven- 1 Avant .d'emprvmtcr h présent, il f*uà
présente à terme la mme physionomie que rieurs, 415 départ ; acheteurs, 110 a restaurer ta conf!an<*e et on ne l'a re*
la veille.
412,50.
jtaurera qu'en ritab.issant l'équilibre
Terme : Barzelona Traction, 401 25 ;
Brali -95.
.
.j budgétaire. .
Brazilinn Traction, 296 25 : Héliopolis,
Colophanes ; WW, 113 ; Inactivité ! Mon vieux camarade H«rr-'v Rov rap1.430 : Hyd Fl. Secur, 241 25 : Sidro Privili- presque complète, provoquée par la si- porteur du bu-Vr-t «ù Sénat, n'a pa«
glé. 480 : Scèngei t,ip. 440 ; Tubize, 26 2X1
tuatton actueh.e.
jeacrsé .cette vérité au 'rédacteur rta
Union Minière Privilégiée 3.215.
Exportation décembre :
S Peijjt journal wfr l'interviewait hier.
Comptant . Générale Belgique. 4.700 ;
Essence térébenthine : 121 tonnes 50r- Elle lui impose, elle impose à tous ses
Sofina, 10.200 : Ougree Marih,, 1.425; Arbed, 1.68 : 2.652 tonnes sorties depuis pre- collègues de. la H&ute-AssembVû 1»
2.530 : Azote Belge, 482 50,
"lier mal et 3,082 tonnes sorties depuis Bitte devoir de briser la résistance, qui
premier janvier 1932.
oppos-i i„ Càrïèl A tout projet sérieux
Secs • 2 716 tomes sorties, soit 57.036 de redressement financier,
BOURSE
0E
T0ULOUSF
tonnes depuis
mai et 36 177 tonnes,
depuis 1" janvier.
Du 25 ianvier.
Un quinze moi*, u cartel nous û
VALEURS LOCALES. — Aclions • Etablisse,
valu 19 milliards ù'-inflétror et. c'est. i«
.ments Brusson 1e;ine ex-coupon 93, 5:30
Cartel, qui conduit le bal aujourd'hui.
Société la Ruche Méridionale. ex--oopon 28.
Voici le calendrier, écrit camill-3
<-x-droit, 430 . Société du Grand HT tel et
Aymard dans la Liberté ..
Tivollier Capital, ex-coupon 16 . 450.
i R rrd
Obligations : Société Méridionale Trans
port de Force, ohlig. 4 1/9 %, de 1.000 fr.
Le 16 avril 1925, les Cha-mbres vol5i4
1930, 825 ; 1931, 82*.
Jeudi, à 20 h. 30, ïî/j), avec Mile Lias 4 milliards d'inflation monétaire :
uaglia, M. Deldl, Mlle Paulownia, MM. Masl.e 27 juin 1925, 6 milliards ;
sart, Buck, Mlle Leblanc, MM. Texler, Bar- j
Le 5 dl'cembie 1925. 7 milliards et
30URSE 0E BMKPAUY
sac, Mathyl.
demi r
La
A'edt/cfWri,
ballet
dansé
iiar
Mlle
,N.
Du 25 janvier.
Le 21 Juillet- 1920. 1 milliard et Aèïfli.
! |
Tram? de Bordeaux, 285; Peyrissac, 254 : Camèrc.
Chainbie et géant approuvèrent touVendredi, à 20 ti. 30, soirée de gain . Mlle
Tekkah (actlonsl, 710; parts : 2.150; Crédit
jours.
ma%ré leur répusmanee : sinon,
Germaine
Pape
et
M
Th.
Alcault!
dans
commercial : 712; Energie Electrique du
Werther, avec M. Ilebll. Mile Renat, MM il aurait fallu fermer les cruicho's du
S.-O. : (actions) : 1.510; Delmas, S % : 750.
Trésor et de la Rtinuue de France.
Guénoi, BuCk, Deguil.
Et fasse -Solselle. ballet dansé par Mîle
J* 21 Juillet 192i'. Paris était en efferN. C'a nié ré avec Mlle A. Sadolna et M. S'. vescence. L'n souffle d'émeute piissrtît
'
LES VENTES DE LAINES
sur la ville Dans la foule massé" deCombe?.
Samedi a 16 h 30, unique récital Atexan- vant l? Palais-Bourbon, on parfait de
jeter
les parlementaires à la Soinc.
d"r,- P.railowskK
Christchurch, 23 janvier.
A 20 li. 3", soirée populaire fl moitié prit
Les offres se sont montées a 85.C00
halles pour la deuxième vente de lai- A toutes les places. Minnon, mies Chèvre!.
nes du la saison et ont porté surtout Aususla Garcia ; MM. Cnltiet, (tuénot, ! Cette crainte salutaire pourrai;, êlr*
té commencement de la honessc p«tir
su;- des laines du type corriedale et Rock. Mlle Darnys. M. Tester.
Dlnianclip a H h. 30. Mlle Germaine Pape nos qont-ernanls Vm<s le leur souhaiHilfbred.
tons, mais Ils n'ont pas Je temps a
et.
M.
Thomas
Alralde
dans
Wttttlft
;
et
Les acheteurs se sont montrés partiperdre.
culièrement actifs et par suite de la ( assc Noisette (ballet).
C
nilOC
UUno
ncc
U C O
Bulletin Financier
REW
BOURSE OE lEiLIH
iHSftSiUlIII
. mm m
mimt m mmm
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
16 S
JEUDI
20
J AN VI Eh
W33
M. MARCOMBES Bourse de Paris
on l'organisateur ciu désordre
THERMOCÈNE
LE
paris, 25 janvier,
La manifestation organisée par les
Syndicats des commis d'agents de
change et du marché en banque en
signe de protestation contre les mesures prises par la commission des finan.
cesc est totale.
En coulisse, aucune transaction n'est
effectuée. Quant au parquet sesul le
% au comptant et divers titres traites à terme par les agents de change
eux-mêmes sont côtes.
.<„
* ^ 9 s P°rti îs auront prêté attention à la proposition qu'a adressé récemment M. Marcombes au Comité
Olympique Français et cependant ce
LE SPORT ?.. UN TRUC POUR
n arq
m^ -' , uera 'uuo date capitale dans
DEBAUCHER LA JEUNESSE !
l histoire du sport Bancals.
Paul Morand nous a écrit : « Son traOn n'est pas forcé de savoir qui en
vail terminé, le mineur anglais va
M. Marcombes. Nous préciserons donc
jouer au football, le mineur français
ce seigneur occupe dans le minisva à son jardin ; le Français est paysan
tère Paul-Boncour le sous-secrétariat
dans l'âme. »
de lEtucation physique et des Sports
Voyons un peu <.e que pensent du
Lest pourquoi on imagine volontiers
sport les premiers paysans de France
M Marcombes sous les espèces d'un
— par ordre alphabétique... ceux du
poids lourd de la taille «t de l'agilité
d un Hem-y Chéron. Mais, après tout,
département de l'Ain
Le Stade Toulousain était, dimanche
Le basket-ball est le seul sport d'équi- cela n'a aucune importance. Ce qui
Dans ma petite commune de l'Ain, le
15 janvier, à Perpignan, l'adversaire conseil municipal avait décidé l'achat pes qui exclut toute brutalité.
importo, ce sont ses propositions.
des Arlequins Perplgnanais,. en un d'un lorrain pour l'établissement d'une
M. Marcombes offre tout simplement
Pratiqué en groupe, il amuse autant
mafeti comptant pour les poules de place. Le terrain très bien situé, coûta qu'il développe, tout en évitant des ef- de nourrir, loger et. entraîner, aux frais
Toulouse
Oimanche 29 janvier,
•neuf de la compétition nationale d'ex
de 1 Etat, les athlètes des diverses fé
six mille francs. Quand les paysans en fors violents et prolongés.
•.•
•
.
surent le prix, ils se mirent à hurler
Les règles du Jeu interdisent de pro- dèrattous sucpetibles d'acquérir, d'ici
\ous touchons, enfin, - au but, Di- cellence.
Nos
stadietes
jouèrent
ce
jour-là
de
et ce f.ut bien pis quand Ils apprirent gresser avec le ballon dans les mains-, quatre ans, ia classe olympique. En usa
nianche prochain, 20 janvier, le pius
Srinri événement de la saiton rugbys- malheur et virent cinq de Jeurs êqui- que la place n'avait été achetée que les courses sont donc courtes et n'épui- mot, d'entretenir des espoirs...
piers
mis
hors
de
combat.
Un
tiers
de
Cela n'a i'adir de rien et c'est unie pepour permettre aux jeunes gens de sent pas.
tmuè- méridionale se derou era aux
tite révolution. On avait vécu jusqu'ici
jouer au football.
'ontsJumeaux.. Toutes les vc4Pttes. du leur effectif..; Une paille I...
Dans
une
équipe
de
.
basket,
il
n'y
a
En deuxième mi-temps notamment,
Dans les cafés, dans les rues tout le que cinq joueurs sur un petit terrain; ou affecté de vivre, sous te signe de
, -tiort-rol * (ranéais seront, en effet,
ce iuum aus-pri^s. devant des mil- les, « diables rouges » soutinrent lo monde se gaussait ou hurlait, chacun chacun doit donc être constamment en 1 amateurisme ; il était entendu qu'un
llerSS des milliers de sportifs accou- choc a cinq avants, Puig remplaçant selon son caractère ; l'un des proprié- éveil pour recevoir le ballon qui lui est champion ne devait pas vivre du sport,
sous peine d'être qualifié professionnel!
rus des coins .les plus rçeults de la Bioussti' opérant à la mêlée à la place taires, le plus écouté de la commune, adressé.
de S 'Bès, et Branca s'etant retiré du prononça ce jugement pôremptolro •
C était une règle. On sait ce qu'en vaut
région et des départements voisins.
Le
joueur
de
basket
court,
lance,
saugrouttdi à la suite d'une grave blessure.
1 aune, particulièrement à l'étranger
i a ruche laborieuse et bourdonnante Les Toulousains éprouvèrent — on le < Le sport ? Encore un truc pour dé- te et ces mouvements variés lui font mais c était une règle, et l'on affectait
baucher la jeunesse 1... Notre homme faire une leçon d'éducation physique
du Comité des Pyrénées est, depuis conçoit — la plus grande peine à mainhypocritement de la respecter.
avait deux fils, vigoureux, bons gar- aussi complète qu'amusante.
auelques jours, en plein travail, ap- tenir le flot déferlant catalan et, mira
Et lo respect s'en va Voilà ce qui
çons, mais d'une éducation assez rudiportant une 'dernière -main a 1 orgam- culeusercent, conservèrent par devers
le terrain. — Cour, place publique, nous fait parler de révolution. Une rémentaire. Us firent partie de l'équipe
sSaS La fouille do locution se garnit eux- et jusqu'à la lin le bénéfice do
volution
qui ne sera, d'ailleurs, pas
pelouse, gymnase avec parquet, ciment
t un -rythme accentué, et tout laisse trois petits points leur assurant une bientôt constituée ; leur père les obligea ou terre battue, tout est bon puisqu'il effective. On volt assez mal les fédéà démissionner.
prévoir à un succès grandiose.
pénible victoire. 1
une exhibition — assez terne, je le con- n'y a aucune crainte de chute, les rations rompant ingénuement avec les
A leur retour à Toulouse, nous avons une exbition — assez terne, je le con- joueurs n'ayant pas le droit de se bous- rites ; première difficulté,
L'équfpè de ! France mise sur pied
nous parait meilleure 'que lu précé- pu prendre des nouvelles des blessés, cède — de cette équipe, quand je vis culer.
Seconde difficulté : un athlète peut
dente I, a fauté ni le mérite n'en re- Voici leur nom et les décisions prises venir un jeune homme complètement
Le terrain mesure au maximum Ion bien donner de sérieux espoirs en
Çi.'nt, spécialement aux augures, car la à leur sujet par la Faculté ;
ivre qui se mit à Insulter les joueurs ; 28 m 50 x 15 mètres ;. il est limité îM e£ P êlre P lu« qu'une mazette en
Corbarrieu : fracture de l'épaule ; un c'était l'un des fils du prophète. La par des lignes de louche et de but.
«ornetiou de cé quinzé idéal dépend
îtKfa. Cela s'est vu. cela se verra enmois
de
repos.
surtout des disponibilités. U n'y avait
et c'est pourquoi l'on risque d'appartie finie, la bataille perdue, les équiMatériel. — Le matériel n'exige pas core,
S.
Bès
:
fracture
du
cubitus
;
deux
aucune raison de retirer à GuiraJ.ce
plers, exaspérés, tout à la fois, par jeur une grosse dépensa. Il consiste en deux peler beaucoup de gens, pour n'en élire
ensuite qu fl très peu ; sans compter
nostff d'arrière qu'il occupé' aveo tant mois de- repos, à condition que la ré- échec et les insultes de l'ivrogne, lui
poteaux supportant chacun un -'an{jVbrio il est seulement dommage que duction de la fracture s'opère norma- administrèrent une correction méritée neau en bois qui a 1 m. 83 x 1 m. 22. qu'on risque encore, au deimieir mo. son rival, ' Chaud, jouant derrière l'é.- lement,
et, dons sa voix avinée, qui éructait Sur le panneau est fixé le « basket » ou ment, d'élire des gens qui n'avaient
Branca : fracture de l'épaule ; un des hurlements, il ne semblait reconqu> pe la plus faible, ait toujours H)
j panier • qui a 0 m. <6 de diamètre pas été appelés du tout.
tacli'fc' la plus difficile. Mais il ne s'agit mois et demi d'immobilité complète.
naître celle du père ; grave et ins et est éloigné de 0 m. 16 du panneau.
Troisième difficulté : la question fipas de faire de la sentimentalité.: ;
Puech : fracture du métacarpe; quin- pirée ;
Un filet percé est accroché au panier nancière. Il faudra bien indemniser ces
ze
jours
de
repos.
« Le sport encore un truo pour dé pour permettre de juger plus facile- champions fonctionnaires, ces soldats
La ligne de trois-quarts, avec la ren-.
Bénazet ; légère entorse ; deux se- baucher la jeunesse »."
liée d'Houdet, et en l'absence de : Bailment le passage du ballon dans ce na- du Service Sportif. M. Marcombes a la
maines
de
repos.
jette, est la meilleure qu'on pouvait
nJer, Le panier est placé à 3 m. 05 du candeur de s'imaginer que les fédéraComme on ie volt, les troupes stations consentiront à en faire les frais,
former ' Si Barbazanges ne fait pas
sol.
distes
sont
décimées
en
pleine
période
Quelle naïveté ! D'abord, les fédéraoublier le prestigieux centre, toulon
les
équipes.
—
Les
équipes
comprenL'ABSTENTION
COMMENTEE.
de championnat. Heureusement que le
tions ne sont pas toutes très riches
nais, il est un titulaire tout à fait di
nent deux avants, un centre et deux voyez plutôt la Fédération d'Aviron la
grand club < rouge et noir » possède
Le i coup de l'enveloppe » était très
cne à côté -dô Coderc. Il n'a pas le brio ,
arrières.
Fédération d'Athlétisme. Ensuite, même
du Perpign'ahais, mais très. ;' perçant;;'! de bonnes réserves et que Finet et le pratiqué autrefois et il n'y a. pas très
docteu- Dfrlbosc vont laire incessam- longtemps dans le monde du ruby. \u
Les parties se Jouent en deux mi- riches, les fédérations ont la fâcheuse
rapide, avisé, solidé ère ' défense, il est
ment
leur
rentrée.
habitude
de n'espérer de l'Etat <iu'une
matin du grand match, les vedette; temps de vingt minutes séparées par
le partenaire le plus, sérieux qu'un
Pour être complets, nous devons sl- allaient trouver l'une après l'autre les un repos de dix minutes.
seule sorte de secours : le secours fiailier, puisse rêyçr.
. .
gnaler„que toutes ces blessures ne sont dirigeants dy club ct leur confiaient
nancier.
Le ballon. — Le ballon est plus gros
Serval sera, à l'ouverture, le compère pas dhes à des gestes rêprêhensibles
— J'ai besoin de cinq cents franes que le ballon de football, plus lourd
Et voilà que le brouillon M. Marcomde Max Bousié, celui-ci. prenant la des, valeureux Catalans, mais sont le
aujourd'hui pour régler une note im- aussi (600 grammes environ).
bes leur propose, de les remplacer dans
olace : de S., Bès, désigné, préalable- fait d'un terrain impraticable, complèportante.
leur
rôle sportif, à savoir, l'entraînement, mais éloigné momentanément tement gelé èt totalement dépourvu de
Les règles du basket-ball interdisent : ment, des champions, et leur propose
Et le trésorier se laissait faire, car
des grands à la suite de sa doulou- gazon.
de
donner
un
coup
de
poing
ou
de
>ued
de remplir elles-mêmes 1© rôle de Méavant toute chose il fallait gagner le
reuse et. grave blessure de dimanche
A notre avis, le seul responsable dans
au ballon • de se mettre à deux contre cènes ! C'est utn bien curieux renversematch.
dernier.
un
adversaire
'
de
bousculer
un
advercette- affaire est le délégué officiel au
ment ; c'est aussi un bien curieux
Ces mœurs refleurissent encore de
En avants. Claudel a repris la place match qui, absolument dépourvu de temps à autre. Et une demande pres- saire ; de l'accrocher ou de le retenir. symptôme du désordre des esprits.
Etant, donné la grande facilité pour
'de Dufau aux côtés de :B:bère : Clady sentiments humains, n'a pas cru de- sante, adressée dimanche dernier aux
C'était à prévoir ; c'est arrivé. Notre
ou Dufau occuperont le poste laissé va- voir opposer son vêto au dévelonpe- dirigeants d'un grand club parisien, constituer une équipe et les dépenses seul étonnement sera que cela ait tant
minimes
que
la
pratique
de
ce
sport
ment
de
la
rencontre.
cant par Bousié ; alors Duhau et Griftardé à se produire. — M. B
demande qui, hâtons-nous de le dire,
En adressant aux blessés nos meil- ne reçut pas satis faction, n'aurait pas occasionne de nombreux sportifs ont
fard épauleront une première t ligne
jpom posée de Choy, Aineiart et Laurent. leurs vœux de prompt et complet réta- été étrangère à l'abstention d'un grand créé des sociétés de basket-ball.
Avec- une telle formule, on touche à blissement, nous espérons que la F. avant en passe de devenir internaA nos jours, 16.000 jouesrs pratiF. B . demandera des comptes à son tional.
l'essence même du jeu.
quent officiellement le basket-ball en
L'équipe du Midi' a un arrière de délégué, si peu scrupuleux de ses deFrance, c'est-à-dire sont licenciés à la
grande classe, des trois-quarts qui se- voirs. — G -P.
Fédération française de basket-ball : si
ront effacés probablement par leurs
nous tenons compte des joueurs non
AUT0M0B1MISME
antagonistes, une liaison plus qu'honTsxtts au-dessus
licenciés et, des Patronages. 30000 jeunête et des lignes d'avants qui- feront
nes gens font du basket-ball.
de 3 lignes
certainement mieux que se défendre.
L'élan spontané de la jeunesse dans
On pourrait regretter qu'on oppose
la pratique de ce sport est particulièretoujours à l 'équipe de France une forCABINET RICARD 34, rue des Etument significatif dans notre région, et
mation un péu insuffisante. ,
il n'est pas douteux que dans un avenir des, Carcassonne, off. très b dom faMais s"agit-il, oui ou non,' de former.
mille,
rég. Casteinaudary, 64 h. céré.
rapproché,
des
sociétés
de
basket-ball
Hjne équipe de France ?
frr. divisé en 2 métairies bien séparées
existeront dans toutes les localités.
Celle-ci .nous plaît. Nous, ©n, discuAfin de permettre à tous les sportifs Chp. vif et mort gd compt. coq. mais!
Nous reproduisons les sages conseils
tons avant. Nôtis eh discuterons après,
LA FAMILLE CRABOS.
suivants que notre confrère « l'Auto » qui désireraient constituer des équipes maît. 12 p. dép. parc splemid On. deavec plaisir, avec, même une sorte de
René . Crabos fut international de voudrait voir affichés dans toutes les de basket-ball, le comité régional de mande 440.000 fr. (n« 1731^
délectation. '
basket-bal! des Pyrénées, 81. boulevard
Et ' en attendant l'heure des' commen- ruby. — et quel admirable trois quart salles de classes :
puis, à ce titre,
taires, des critiqués diverses, pondérées centre, mes amis !
a) En règle générale, 11 faut toujours Carnot, à Toulouse se met. à leur entière
disposition pour leur adresser
commanda
l'équipe
de
France.
Aujour«t impartiales, nous allons' voir se démarcher sur le côté droit de la route
CABINET RICARD Ins. Llmeux, 5 r.
les renseignements utiles, adresses
rouler 'devant* no» -yéUx, dimanche, le d'hui, celui-ci ayant rompu avec le et, si on est dans une ville ou un bourg. . tous
.
film le plus vivant, le plus subtil et le sport" actif, assume les fonctions de se tenir sur le trottoir,
ou, dans la j de sociétés en vue de conclusion de Trinité. Off. excel. dom. agré. rapp.
80 ha. céré. frr. bois. mais, maît 8 p.
plus animé qui se puisse rêver, — GÉO. sélectionneur à la F. F. R.
.
campagne, suivre le petit sentier qui matches. ete... — M. BONNEFOUS.
sép. pet. parc, élect. chp. vif. bat' expl.
Mais Crabos a fait école... Son jeune est souvent tracé sur la berme.
PERRET.
.".7
Pour
log. domest. chp. mort.
compL état
itère Léo joue comme avant à Saint- plus de prudence, éviter de suivre de
neuf. Prix, 205.000 fr., fac.
Sever, et son jeune hls, âgé de 5 ans, trop près la bordure de la route ou du
L'ORGANISAT! OM
le petit André, s'exerce déjà au manie- trottoir du côté de la circulation des
Premier Fas Denlop 1933
Ee prix des places a . été ainsi fixé : ment du ballon ovale :
véhicules
Entrée générale, 5 fr.; enceinte triiyu— EtTorsqu'il joue avec les gosses du
b) U ne faut Jamais marcher ou séïie,' 10' fr.; tribune numérotée, 15 fr. 25. pays, nous disait son père, l'autre journer au milieu de la route et, par
CABINET RICARD off. excel S0 km.
Une location pour les places numéro, jour, il sait prendre le ton de comman. conséquent, ne pas jouer sur la chausUa grande épreuve du Premier Pas Tlsa, prop. plaln. si rte. 11 ha. céré. frr.
tées fonctionne tous les soirs au comité dément..; Une âme de capitaine d'é- sée en revenant de l'école, comme le Dunlop fut créée par M. J. Petavy dans 3.000 p. vig. chp. mort. chp. vif 6 Mes
des Pyrénées, 81, boulevard Carnot, à quipe sous ce cerveau de gosse... Vous font certains petits enfants.
le but de rechercher les jeunes espoirs à cornes, 1 jument. Prix : 68.000 fr., fac.
Toulouse, de 17 h; 30 à 19 h. 30.
29, bd Strasbourg, Toulouse (n« 526 T).
c)
Assurez-vous
toujours qu'il ne cyclisteS français.
Les membres du Stade ' Toulousain
Cette épreuve constitue le véritable
vient aucune automobile
op voiture
qui désireraient conserver leur place â
d'un côté ou de l'autre, quand vous de championnat des débutants sur route,
la tribune centrale sont priés d'en invez traverser une route,
puis passer elle est ouverte exclusivement aux jeuformer d'urgence leur club.
CABINET RICARD off. excel. 25 km.
rapidement. Dans la rue,
regardez à nes coureurs non licenciés, Français
Une location sans frais fonctionnera
EXCÈS DE LENTEUR..»
gauche, puis à droite suivant le sens ou nés en France ou susceptibles d'op- Tlse prop. 7 ha céré. frr. vig. mais,
au kiostjue des trams des allées Jeanter pour la nationalité française à leur maît 5 p. log. domest. expl. Px 35.000
Devant ce président de tribunal, que de la circulation.
Jaurès..
Dans les grandes villes où 11 existe majorité (en Tunisie et au Maroc), fr 29, bd Strasbourg, Tlse (n° 450 T).
chacun
Sait
un
peu
distrait,
comparaisOuverture des portes à midi.
n'ayant pas
sait l'autre jour un malandrin prévenu des passages cloutés, empruntez tou- âgés au moins de - ans ou or
et atteint 18 ans à la date du l avril 1933.
d'un vol de voiture. Ouvrant le dossier, jours ces passages pour traverser
La bicyclette de travail de tourisme
la protection
de
le magistrat arrêta son regard sur le placez-vous sous
CAPITAUX pour tous intérêts 8 %.
ou de course peut être choisie par les Uto, 25, Galerie des Marchands, Paris.
l'agent de police, le cas échéant.
mot automobile.
d) Ne passez pas un carrefour en jeunes gens désireux de s'engager dans
— Vous êtes sans doute accusé d'ex- courant ; assurez-vous encore qu'il r'y cette épreuve. Seul l'emploi des freins
LA PAIX, ON EN PARLE BEAU- cès de vitesse ?
a aucun véhicule, puis traversez direc- est obligatoire.
COUP TROP j ON NE LA 'EUT PAS
Pour tous renseignements complé— Au' contraire, mon président, ex- tement.
COPIES D'ADRESSES
ASSEZ.
ej
Ne sortez jamais d'une maison mentaires, les délégués de l'U.V.F. peucès de lenteur.
donnant sur une rue en courant ; de vent être interrogés par les jeunes cou- pr enveloppes payées 12 fr. cent chez
PIE XI.
— Comment cela î
nombreux enfants ont déjà été victi- reurs et les engagements pour cette soi, et gains à correspond. 2 sexes.
(Paroles rapportées par Mgr Tlssier,
— Mais oui C'est même pourquoi le mes de cette imprudence et plusieurs épreuve seront reçus à partir du 1 er fé- Renseign et échant. de travail gratis.
Ecr. Etab. (6) Sertis, Lyon.
vrier 1933 par les soins de l'U.V.F,
«vêque de Ghâlon?,)
propriétaire de l'auto m'a rattrapé.
fois mortellement.
RUGBY
Equipe U
iflifliaiagaaatfl i
b h j s aiainBCB9oas
B9tl>i ,«ta
Ce qu'est
îe Basketî-Ball
Pour éviter
e tout, un peu
les accidents
f
Du m,,-,'.
2',
•<**** «tfVMiuiu» m «'6sd«uHwft
{enregistré au Laboratoire National de
'
contrôle de* médicaments, sous te ÏP242'Q
tntsmmt '
LA CHALEUR
janvier
Cours
VALEURS
du jour
PARQUET
Marohè b term»
Franç. i% perp..
— 3% amort. ,.
— 4 % 1017 ....
— 4% îyis....
•— 1% 1920..,.
— 4% 1925....
Caisse automone.
Banque de France
— Algérie
— Mat. ( rédrt..
— Parts
— îrar.sat..,.,
tjnion l'aris
Cie Algérienne...
Lyon-Alem
Compl, Nat. Esc.
Compt. Com. Fr. .
Crédit Foncier...
Créa. I-onc. lnd. .
Lyonnais ...
•— Mobilier ....
Soc. Franc. Col..
— Générale....
Rente l oncière. .
Soe Génér. Fonc.
Suc 2
— londat
— soc. civile.. .
Ch. de let Lst...
— Lyon
— Mtd' .......
— Nord .......
— Orléans.....
Santa-Fé
Métropolitain....
Tiamw. Shang. ..
Lyon eaux......
Distr. Llecti ....
Electr. Pans ....
— Seine
— Ga* Nord...
Générale I lectr. .
Energ. Litt. Méd.
Enerp. tlectt. Fr
Nord lumière. . .
Thoms. -Houston .
Union Eltctrle...
Aciéi. Flrniiny...
Elect Met. L)....
Ac.ér.N.-t
Tréfilerles Havre.
Coutrlêres
Lens ...........
Vcoisnt N......
Boléo
Penarroya ......
Platine
Cr. Gai. Pétr...'
Boze Malet..,.'
?uh manu
K. 4 i % S. A...
S, R...
76 40
87
E6
118
109
943
1575
97Cu
76 35
30
10
lu
95
i,, ,
*J
1630
513
437
1670
.
.
.
.
116:0 '
97ÛO
'.
1650
.
1155
710
47I.J
1-9
:ii5
iio
1078
621
166
'7345
15350
419U
..
..
..
..
..
..
1031
t)53
1460
939
991
1270
6t>7
.355
.Ifil)
1138
6ïîj
..
..
..
..
..
..
..
.
..
.
CBl ..
2^10
634
1905 ..
378 .
?tx> .
..
..
..
m\m
....
•
1160
714
48U5
*
2U5
>•
La boite 4 jrs (impôt compris} dans
toutes les Pharmacies.
1078
.<•
174Ô0
4155
fcOO • f
iu>J
b53
,, *
.. . .
1140
»•
• ta
*• «.
t
•
,
«••
...
>1
•
*•
**
„
5u
A8 ..
m
89
213
525
92
93
TOUX
• IR0WCHSTIES
DOULEURS
RHUM»Tm«.ALES
& NEVRALBIQUES
m
440
»•• .
V83
257
a30
506
369
477
C49
70
ET
COMBAT
e
..
..
..
25
25
PNEUS AUTOS, neufs, occas. DépaCHERCHE appart. meub. t. conf. 2 p.
plus cuis., si possible salle bains. Lu- rât, sur moulages gar. Ateliers Express,
3,8,
rue l-iempart-St Etienne, Toulouse.
cas. Hôt. Grand-Balcon, Toulouse.
APPARTEMENT 4 p. et jardin, 8.
CHAUFFAGE CENTRAL. Consultez
rue de Strasbourg, Toulouse. Visible Plnaiid, spécialiste, 10, r. Languedoc,
Tlse: Travail soigné, prix imbattables.
matinée seulement.
J. GARRIGUES, ex-comm™ police,
EMPALOT. Villa à vendre ou à louer.
S'adresser : Larraye, dentiste, à Taras- 20. pl. Capitole, Lise enquêtes av. mariage, divorce, survelll., constats, ete
con (Ariège)
ALLÉE St-MtCHEL, maison bourgeoiAUX ATELIERS TARNAIS, us. à Coufse 15 pièe.. 3 appart. 138.000 frs. Sola- fouleux Dép. 16, pl. St-Georges, Tlse.
annonces ctonomiques paraissant le
croup, 13, rue Pharaon. Toulouse.
Meill. meubles aux pl. bas prix.
lundi et le leudl. toutes éditions
A VENDRE région Casteinaudary, b.
COMPTABILITÉS à fo'rfaitT"mises a
domaine 50 ha seul ten.. terres tr. fert. jour, vérifie B. Malude, exp.-compt.,
Prix uniforme, pour le départetne nt de la Haute-Garonne et les limitroS'adr M 0 Boudou. not. Casteinaudary.
11 bis, r. Concorde, Tlse. Télé. 45-25.
phes, à n'Importe quelle rubrique, CINQ FRANCS l'insertion de 1, 2,
280 000 fr. à déb Bosc. 11. r. Duranti,
AU BIJOU MODERNE, 9, r. St-Bome,
ou 3 lignes maximum : domicitiation gratuite.
"jne HOMME 28 a. marié autref. val
QUARTIER Raymond-IV bel immeub.
oh. cherc. ds Tlse fre nettoya, ou empl. mag. 5 app.. rev. net 18.000. 280.000 fr. Tlse Fabrique, vend détail prix gros
Pour transmission de la correspondance, supplément deux francs pour
bijout.
fant. et fournitures p colliers.
ds mag. lib. 1« fév. s.r. Adr. Havas Tlse à débat, Bosc, 11. r. Duranti, Toulouse.
une insertion : trois francs pour un ordre de deux insertions et au-dessu».
RÉPARATIONS
tou s fermoirs, sacs,
QUARTIER St-Mîchal, oel immeuble,
La ligne se compose de 30 lettres environ.
porte coch.. cour, jard., appart. libre. teinture tous cuirs, transf tous bijoux.
Ces annonces, payables d'avance,
sont reçues à FAgence Havasl
235 000 Bosc, 11 r. Duranti, Toulouse. AU BIJOU MODEBNE, 9,r.St-Bome,Tlse.
73, rue d'Alsace-Lorraine, Toulouse.
QUARTIER Biquet, imm. rap., 2 faç.,
POMPES de transvasement rnno-jauACHATS, LOCATIONS ET VENTES
revenu net 15.000. 235.000 fr.. à débat. geurs. bi-jaugeurs à essence. Fonderie
Les annonces dépassant 3 lignes n'entrent pas dans cette catégorie.
Bosc. 11. rue Duranti, Toulouse.
Atelip'rs de constr. Dech
-iont. Muret.
AX-LES-THERMES, belle villa 8 p.,
COMPTEURS d'eau location. Belèves
A V. Centre St-Jory, mais, compren. rar. neuve, à vend. Vue sup. P. 140.000.
régulières tous compteurs
Facilités.
ON DEM. bonne à t. faire pr ban- cuisine 2 ch. chai, cjrr. gr. remise, jard.
Kous conseillons vivement à nos leo»
«ur» t|. et(.e trtf
lorsqu'il lieue parisienne. Sér. réf. S'adresser : 1 a, av. puits. Agasset J.. St-Jory (H. G.) Bouiangeon, 2, rue Austerlitz, Toulse. 9, rue de la Chaîne, Toulouse.
prlJdentï
BRILLANTS solitaires taille modem,
" «su H'atiait«s pour lesquelles on leur 21, rue de la Dalbade, Toulouse
APPARTEMENT 7-8 pièces, libre de
mont, or et platine, dep 100 fr. Av«rCHEZ Soi 5 lr. le cent d'adresses suite, 5 rue Porte-Saint-Etienne, '.ou•nn. de ae ''argent sous une lorme ou
seno
frères, fabr. joaill. 4. r. Poste Tse.
"us une autre. •
payés directement . par nous. Ecr. M. louse.
.
Mûreaù, Serv. E., Offranville (S.-L).
0
PELLETERIES FOURRURES. Boques,
VENDRAIS, r. Bayard. immeuble im•ulip» * I"' 00 "cerne les prêts en partispécialiste, S rue Poids-de-l'Hulle. TraCOURS ET LEÇONS
1 ne 'au! (artiais accepter do
DEM, ouvrière" prix modérés, préfér. peccable Px. 960.000. Bap net 62.000 fr.
ver^jJ
ser d
vail
soigne tous genres, meilleurs prix.
r
ay* 'machine p petits travaux raccom- Lacroux, 22, ail. J.-Jaurès, Toulouse.
<» Provision.
modage Ecr. -. PAUL, 8. Havas, Tlsè.
A LOUER quart. Montplaisir, bel app.
REPLANISSAGE encaust. bross par.
AUTO-ECOLE DU BOULINGRIN, 7 bis, quets. Dépoussiérage p. 1. v:d. Mirande
ON DEMANDE ménage chauf. val. de tr. aéré, 8 p. ch. centr., s. baii.s. buand.
ail. des Soupirs. Toulouse. Permis ga- 14 r Héliot, Tlse (ville et rampagnei,
ch. cuisinière ser. réf. exigées. Prendre
Ecr. 338, Havas. Toulouse.
ranti : Autos camions transports.
adresse ; HAVAS, Toulouse.
A LOUER quart. Demoisel.es, app.
SALSEPAREILLE « rouge » Délieux,
OFFRES D'EMPLOIS
p sous-sol aéré, ensoleillé av. chauff. " AUTO ECOLE MODELE. Leçons de puis dépuratif cure automne Pharm.
central. Ecrire. 34Q. Havas, Toulovse. cond et de mêc. prat. Ts permis, gar. Duplan -Leseure 9 rue Rèmusat, Tlse.
à forf. 18, r. Arnaud-de-Molle, Tlse.
VDS 16 ha. douce pente pr. vill. g re,
LIVRES
en
tous genres, achetés
coq maison 4 p. dép. chept suf. 20.000
^?nfr p.'„ moi8 i cnez soi, adr. à relev.
cher. Bouquinerie Balaran, 52, rue du
cité
DEMANDES
D
EMPLOIS
01
acc' Bonotto. 56. Jean-Jaurès. Toulouse.
Tosni »
à copier. Ecr. Vivre et
Taur, Toulouse.
^EfilJH-Ji Valenciennes (Nord).
AVONS acliet étrangers et affaires
FAUTEUILS, CHAISES LONGUES tout
nouvelles tous les jours. Consuit.-nous
DIVERS
f r
SITUATI0N S " COURTIERS,
montés à ressorts, beau velours, 325 fr.
«'h1L
°c f,i t
COUTURE. Tr bon. première dem. Office inter. 20, r. Tolosane, Toulouse
eurs
ce fi '
- disposant auto. L'AgenMobllia, 6, r. Bomiguières, Tu'u.use.
irav atelier ou à la journée. Prendre
VENDEURS v. réaliserez lapid, vos
jue de Metz. Toulouse.
adresse : Agence Havas, Toulouse.
propriétés en v. adres. Cab. BICARD,
TOUS SIÈGES, CHAISES et fauteuils,
PÉPINIÈRES LASJUNIES, allée Saint tous petits meubles, s'achètent chez
dartv^n. URS PLACES DISPONIBLES, "CHAUFFEUR valet, 42 ans. stylé, exc. Carcassonne et 29, Bd Strasbourg, T '.se.
Ague
Toulouse,
toutes
catégories
de
1,'u™' emplois div.. apprentis, etc.. références, demande place. Ecrire : 372.
Mobilia. 6. rue Bomiguières. Toulouse.
GRATUIT LISTE immeubles, com- vignes Beaux plants. Bons prix.
—
j-*. rue de Metz, I Toulouse.
l;:vus, Toulouse.
NETTOYAGE PARQUETS, carrelages
merces propriétés, le plus grand choix.
copierais musique pour orchestres, Bacqué, 27, r de Metz, Toulouse.
VÊTEMENTS laine sur mesure, en- Dépoussiérage, ville et campagne. Ca
cuiM ni AEMA, NDE mèn. cnaufl. -valet et
puUVov.. sweaters, spéc lay vaillès, 12, rue St-Georges, Tlse.
'fouio,^
Êfcell. référ. place stable, fanlares, orphéon-' Ecrire : S. Durand.
PROPRIETE coteau du Gaillacois. 10 semhl
•—^i±e - Lcr. : 300, Havas. Toulouse. 7 rue Biquet. Toulouse.
Ha. en v vts't.., prés, bols, tt. cuit. b. Tri ot r«lo«a, ail (.înMière 16, Tl-e
MONNAIES D'OR étrangères achat et
POUR VOS VITRINES, étalages. Ins- vent. Comptoir Bégional, 8, rue du
terr. Ecr. i.ugan. notaire. Lisle-s.-Tarn.
CIREUR
do
parquets
â
l'h.
ou
journée
Rihfanv,n
voulant se faire une
tallations magasins, l a Cuivrerie Mo- Poids-de-l'H' ile Toulouse.
A LOUER 5 pièces et jardin, 01, alIwnp» n Bi Jes voyages peut, écrire ou forfait. Meill. ré.*. Ecr. ou s adress
dem?. 2, Port <;\\nt, Sauveur, Toulouse.
Pierre Henri 22, r. d'Kmbarthc Tlse. lée Saint-Agne-villc, Toulouse
«--^gj'avas, tirenoblp. n° a 169.
CHANGE DE PESETAS et de toutes
VOITURES. CHAISES, lits d'enfants,
VDS c partage 25 ha. plaine r. Mumonnaies Comptoir Bégional, 8, rué
Délie, "O ans. réf.. cherche situât, dachariots
alsaciens,
etc.
Px
de
fabr.,
rue
«LfcîwtL! fr ' le cent copies adresses
ret mais m. mach. compl.. 12 t. )>ét.
Poids-de-l'Huile, Toulouse.
E «- MaiînW' à A«-'2 fesos. p. loisirs. - me V.\c près dame seule désir, être un Dem 120.000. Bonotto. 56, J. -Jaurès, Tse. Metz, 37 ter, r. Pargaminières, 81, Tlse
r. du Haras, Iarbts.
- Wn «*Mtufe I, pan , à Marseille. I peu aidée. M. J.
tî0MME
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
ventée»
». *.
se?
Petites Annonces
non classées
PERS. sérieuse, 32 ans. excel. réf. cou.
ture repas, dem. place f. chambre ou p.
enfants. Ecrire : 370 Havas Toulouse.
JEUNE COUPLE 35 et 30 ans dem. place, lui chauffeur, serv. table, elle fem.
oh. ou cui. ex. rc'f. S'ad. Sure, Lectoure.
MÉNAGE valet-chauffeur, cuisinière,
dem. place, exc. réfèr. Ecr. : Agence
Havas, Perpignan, N° 171.
M r présentant bien excel. référ. demande emploi dans commerce ou autre.
Prendre adresse Havas Toulouse.
JARDINIER, seul, 4 branches, dem.
place m. bourgeoise. 55 ans. Ecr. N°
2.800 Ag. Havas, Ttse, qui transmettra.
*T3£Bcautê"^eO^r*
Une
Cfè
IMPORTANTE SOCIÉTÉ de Capitalisation recherche collaborateurs sérieux
hommes et dames. Belle situation u -c
mise au courant nar nos soins. Ecrire
au directeur général de l'Epargne Mutuelle, 37. rue de Châteaudun, Paris.
C ? -^«niQfOi** 8 '
J
lUrneMement.
Vous n'oyez
Modo™
odopte* \
MENACE agriculteurs cinquantaine,
robustes, cherche emploi agricole de
confiance, capable de créer, de diriger,
de mettre en état de culture moderne,
avec économie et profit, malgré la crise
actuelle, tout domaine, propriétés délaissées, abandonnées, en toutes spécialités
quelles qu'en soient l'importance et l'énergie, et les connaissances à y dépenser. Yzeux, Le Vacant. Mazamet (Tarn)
REPRÉSENTANT demandé ds chaque
commune pour vente directe consommateurs tissus, lainages, soieries, confections ; échantillons sur album. Gros,
se commission
Ecrire ; BRUNEAU
l.avelanet (Ariège). •
SUIS
Aude,
150.000.
teliers,
ACQUEREUR
Tarn, Hte-Cne,
prop. agré. raipp. de 80.000 à
M. de Scorbiac, 46, rue des CouToulouse.
TRÈS IMPORTANTE fabrique cherche bons agents régionaux et représentants sérieux pour vente bouchons -xtra souples Livraisons rapides et très
soignées. Prix avantageux et bonne
commission. Nous appuyons dêmarcues
par publicité. Bouchonnerie HispanoFrançaise, 1. rue Tonnellerie, Perpignan (Pyr.-Or.!.
MASSAGES corps vis. ray. roug. bt.
traitem contre rides et embonpoint.
Paule, 56, r. Pargaminières, Toulouse.
TOUT TRAVAIL soigné à prix mod.
Géraud, coiffeur Hommes, Dames, rue
Trente-Six-Ponts, 43, Toulouse.
J'AI acheteur de bijoux anc. et mod.
or, platine, brillants au pl. haut cours.
Henry, 35, rpe Gambotta, Toulouse.
Tsuta personne souoleuso de sa'
santé n« doit pas hésiter * prendre
LE
DEPURATIF IMPIE
Phi« R A Y ri A L, cordes (Tarn)
Il rajeunit l'organisme, régénère
le sang, il rfuérit avec certitude
MALADIES la PEAB
Crouttes laiteuse?. Démangeaisons
Oariresj Exzémas
Uloéres, Boutons.
i
Sirop,, pommades, Fco, ss îranos. I
-: î- Toutes pharmacies ~; s- ]
S-ïSf
FONDS DU COMMERCE
AVANT D'ACQUERIR un f. de ccol
faites-le expertiser par B. Malude, experteompt., 11 bis, rue Concorde Tlse.
PHARMACiE à vendre dans SudOuest. Prix 200.000 à débattre. Ecrire :
378. Havas, Toulouse.
VENDRAIS joli meublé centre, conf.
moderne, cause départ. Pressé. Ecrire : 374, Havas, Toulouse.
AUTOS, CHEVAUX, VOITURE»
PENSIONS DE FAMILLES
HALL DE L'OCCASION, 100 voitures
en permanence à la vente Laborle CougOK'tj. 18. pl. Dupuy. 4. tid Ca. tiot, Tlse
MOTOS NEUVES meilleures marq.
Occas. réparât, par spécialistes. Moto
Agence, 36. av. Patte-d'Oie. lél. 36-09.
VENDS cond. intér. Citroën C-4 pari,
état, cause double emploi. S'adresser :
19, pl. Bourse, Tlse (rez-de-chaussée).
ACHETERAI ou louerai pens. de fam,
Pau ou rég. Pyrénées. Ecrire : 451,
HAVAS, Toulouse.
OCCASIONS
A VENDRE pliono Cohuubia et disques bon état S'adresser : 1, rue des
Moutons, Toulouse.
CAPITAUX
BIJOUX, OR, "ARGENTERIE, etc. Ach.
et vente. Occas. avantageuses. GEBMS.
1 place Wilson (entresol), Toulouse.
VENDRAIS joli secrétaire Empire.
PRÊTS hypothécaires amortissables
ou non, intérêts a partir de 4 % l'an. Ecrire : 376, Havas, 'Toulouse.
L'Agence, 34, rue de Mdtz. Toulouse.
ARTS et met. Es. Hor. En. Se L. Arts
PRETS immédiats à tous, sur signa- Car. N.D.P. Scr S C c. Migne-Bossi
R.
C.S.-B..1. E. Goubin Bajonnettu. G^rs
ture, aux meill. conditions L'Agence,
34, rue de Metz, Toulouse.
CR. lapii châle, toile Jouy, pend pis t.
LIBÉREZ-VOUS,
sans frais, de vos va. an. b. fusil r peint 17° si. s bois
emprunts onéreux, demand renseign. cl. Al. B.J. E. Goubin, Bajonnette, Gers
L'Agence, 34, rue de Metz, Toulouse.
PRETS HYPOTHÉCAIRES, amortlss.
Sté Centrale de Négociations, J. Bouchaud. 22. r. des Arts, Tlse. Tél 51 71.
PRÊTS hypotn immédiats sur immeub , constr., propriété. Discrét. MClix,
2. r. de 1 a Poste. Toulouse. Tél. 27-02.
CAPITAUX disponibles p. prêts hypothécaires, taux intéressant. Elie Fa'b're
15, rue de i' Usine. Castres.
PRÊTS HYPOTHECAIRES, Cabinet
RICARD, 34, r. des Etudes, Carcassonne, et 29, Bd de Strasbourg, Toulouse.
PBETS à tous sur signature, aide à
comm. Hypothèaues en ) or et 2« rangs.
Cabin HENRY, 35. rue Gambette Tlse.
MINOTERIE de 50 quintaux cherche
associé avec petit capital. Ecrire : 443,
Havas, Toulouse..
AVIS IMPORTANT
L'Agence Havas a la régie exclusive
de ia publicité de I' • Express ». Les
annonces doivent être remises à sa
succursale, 13, rue d'Aisace Lorraine,
à Toulouse.
Les
annonces
économiques
sont
payables d avance ; il n'est pas envoyé de numéro justificatif pour cette
catégorie d'annonces.
Pour les annonces qui eomporteni des
noms, initiales ou numéros conventionnels, M y a lieu d'écrire suivant !es
indications données dans 'e texte :
nous servons simplement d'inîerm^.
diaire pour la transmission des oorra**
pondanoes.
mmm
JEUDI 26 JANVIER 1933
LES AUDITIONS PAR T. S. E
MALADIES de la FEMME
LE
PROGRAMMES OD « JANVIER
RAÙIO-.'ARIS
13 lieuroa s Conférence protestante. — 18 h.
au
Concert : Marlon uettc* (Podllnl) ; Ui
Nureery, troisième suite .lugtiuibredit) ;
Deux Coalisons Italienne* iVolpatti) ; hJspana, première suite ; Itoiuance Bohémienne
(Boldl) ; Tableaux ukrainiens lAlttmento) .
Kamlkl, avertissement |ai>onats (Guwln). —
14 b. 30 : Reportage du matin de football :
E<ndpe de France contre Bristol Rovers, au
Parc des Princes. — 18 b. 30 : Ketty boxeur;
Lulu (Parés) ; Mozart, air de la lettre R.
Hs*ii) . Le Comte Obllgado La Caravane
— 19 Heures : Relais de la Reichs Kunri
funk
iphigénie en Aulide 'Gluck). — 21 h
45 : Musique enreetstrée : la tragédie de
Salomê, dans des perles (Fl.Schmitt), par
l'orchestre ' Straram ; La Valse navel), pai
la Société des Concerts du Conservatoire
Musique de danse. — o h. 30
l'émission.
:
Fin de
Le concert à Radio-Toulouse»
Les auditeurs de Radio- Toulouse auront
ia satisfaction d'écouter au programme du
vendredi 27 Janvier, à 21 htures, le grand
récital de violon, de Mozart
D'autre part, les auditeurs .-élèveront avec
plaisir à l'audition du jeudi 26 Janvier, à
21 heures, « Cavaderla Rusticana », de Mascagnl.
Nous no cesserons de répéter que toute femme qui atteint l'âge de quarante
ans, même celle qui n'éprouve aucun malaise, doit, à des Intervalles réguliers, taire usage de la JOUVENCE DE L'ABBÉ SOURY si elle veut éviter
l'afflux subit du sang au cerveau, la congestion, l'attaque d'apoplexie, la rupture d'anovrisrne, etc. Qu'elle n'oublie pas que le sang qui n'a plus son cours
habituel se portera de préférence aux parties les plus faibles et y développera
les maladies les plus pénibles : Tumeurs, Métrite, Fibrome, Maux d'Estomac,
d'Intestins, des Nerfs, etc.
La JOUVENCE DE L'ABBÉ SOURY, préparée aux Laboratoires Mag. DUMONTIER,
â Rouen, se trouve dans toutes les pharmacies.
Prix : Le flacon
Liquide
Pilules
GRIPPÉS
RECOUREZ VITE AUX
PASTILLES VALDA
Elles calment la Toux,
soulagent instantanément l'oppression
iacilitent l'expectoration
assainissent les Bronches,
augmentent la résistance des Poumons
GRIPPÉS ne négligez pas
guérie en 2 mois
7
[
l'aide
efficace
t9 janvier <s st
Je viens vous remercier de noire TiSi\ P
DEPVIIATIVE cl de vos riLLLIii, SVPkn
TUNIQUES DES CHAIITREUX DE DVH IIQ^
qui m'ont quiri de maux d'estomac dont
sau/lrais a/iré.« chaque repa s et d'une ccnsi*
pu/Ion opinidlre que j'avais depuis neu/ a
J'ai tait vire traitement pendant aéu'
mois, je Val cessé depuis 40 jours et je yy X
3
en parlalle sanlc.
ALDIN Louis, entrepreneur de rouu.
d l'rades Dauvrdc (Aveyron.) *•
Quand on se £>at depuis U ans centra
la constipation on est vraiment fonde a
croire qu'elle ne vous lâchera plus • et,
bien, pas du tout ; du iour ou on ««.
décide a raire une cure de TISANE h^v
CHAHTBEUX DE DUBBON, le mal reçu,
le et bientôt disparaît. '
La cure de TISANE DES CHar
1 BliUX DE DUBBON constitue, en tflet
le traitement infaillible ne la constipa"
tion. elle réussit la ou tout a échoué "
en quelques temps, elle rééduque i'j n *
testin, rajeunit l'organisme, épure u
sang : le lonctionnement normal des or
ganes reprend, les malaises disparais!
sent c.t tout reprend dans l'ordre. C'est
ce' qui est arrivé â M. ALU1N, c'est c»
qui vous arrivera si, vous aussi, vous
savez vous soigner par une bonne cura
de TISANE DES CHABTBEUX DE
DUHKO.N.
des
VRAIES VALDA
vendues seulement
en
BOITES
portant le nom
10 fr. 60 (impôt compris)
Bien exiger la véritable JOUVENCE DE L'ABBÉ SOURY
qui doit porter le portrait de l'ABBÉ SOURY
et la signature Mag. DUMONTIER en rouge.
AUCUN AUTRE PRODUIT NE PEUT LA REMPLACER
CENT MILLE FRANCS
Cabrio.et 201 Peugeot
Pour attrer vo're attention !
Excellent état mécanique
Dans les 8 jours de cet avis,
nous adressons GRATUITEMENT
Précieuse Notice, Intitulée :
Carrosserie " Coupé d'affaires '
« Ceux qui s'enrichissent.
• Tout le Secret des Vies Heureuses
« Au Printemps de la Vie
« CLARTÉS SINE QUA NON >.
Ecrire : Anbert Havas - Toulouse
N. B — En PRIME GRATUITE,
vous est offerte UNE CHANCE a
gagner 100.000 francs.
BORDEAUX-SUD-OUEST
11 h. 30 : Orchestre symphonique classique et de Sheheraxade, de Rlmsky Korsakow. — 12 h. : Mélodies. — 12 h. 15 : Soiis
divers. — 12 h. 30
Cours de la Bourse
de Bordeaux. — 12 h. 45
Musique militaire. Dernières nouvelles. Cours des chani, fête du Jour, fête à stubaiter. — 18 h.
30 : Concert de' musique enregistrée. —
18 h. 45 : Cours d'espagnol, par M. Laffltau, professeur à R S. O.
—20 h. 15 :
Prévisions météorologiques, teure exacte,
fin de l'émission.
D'AGE
JOUVENCE de L'ABBÉ SOURY
TOULOUSE-PYRENEES
8 h. 30 : Dernières nouvelles de la nuit et
premières nouvelles de la matinée, coin
munlquées par 1 Agence Havas et préseï
tées par M. Louis Lespine. — 12 heures :
« La demi-heure Ultraphone. Concert do
musique enregistrée. — 12 h. 80 : Dernières
nouvelles de la matinée, communiquées pa.
l'Agence Havas et présentées par M. Louh
TOUR EIFFEL
Lespine. — 12 h. 45 : Concert symptionique
1S u. 30 : Orchestre tzigane : Le Dernier Ouverture du Barbier de Sévllle Rosslni)
Amour (Gung'l) ; Fatlnitza (Strauss) ; Cou
Symphonie Inachevée iSchubert) ; Babillage
ohes dans le Foin (Mireille! • Rêve de Valse Aymé Kunci; Ballet de Patrie (Paladhille);
(Strauss) ; Beaucoup d'Amour ; Mélodie Pavane d'Egmont Salvayrei ; Mignon, séRoumaine. — 19 h 30 : Le Freischutz (We- lection (Amb. Thomas) , Marche militaire
ber) ; Ballet du Bourgeois Gentilhomme Schubert). — 14 h, 30 : Relais de Mar
(Lulli) ; Dardanus (Rameau) ; II" Sympho- selUe-Provence. Diffusion, depuis Toulon, de
nie eu ré majeur Beethoven) etc.
la Musique des Equipages de la Flotte :
Marche des fiançailles de Lohengrin (Wa
POSTE f ARISIEN
gner) , Ouverture de Fête (Beethoven)
Les Préludes, poème symphonlque (Liszt) ;
12 h. 10 : Chansons de Zo et Zette. — Mireille, sélection 1 Gounod) ; Carnaval,
14 h. 30 : Concert. — 13 h. 10 : Robert le
ballet, Mazcllier) ; Invitation à la Valse
Diable ; Roméo et Juliette ; Les Contes (0.-M, Weber). — 16 h. 45 : Matinée enfand'Hoffmann ; Faust ; Paillasse ; Les P'
tine. « La demi-heure de Tante Henriette,
cheurs de Perles ; Cavaileria Rustlcana
Cousin André et Cousine Marthon ». —
Benvenuto Cellinl ; Le Jongleur de Notre- 17 h. 30 : Diffusion, depuis ta Faculté des
Dame. — 10 heures : Théâtre du Petil lettres, du cours public donné par M Rey.
Monde. — 19 h. 30 : Concert - 20 heures : professeur : « L'Art de la contre-réforme
Disques
— 20 h. 9" : La Marche Indienne, en Espagne ». « Rlbéra et le Naturalisme
en trots actes, de M. Franr-Nohaln, musi pathétique ». — 18 h. 15 • Relais de Paris
que de André Cadou. — 22 neures : Or
Ecole supérieure des P. T T. — 19 h. 50
chestre,
Bulletin météorologique
Changes. Cours
officiel des valeurs locales. Communiqués
PARIS-P.T.T.
divers. — 19 h. 55 « Journal Parlé . <3' édi12 Ta. 80 T Orchestre. — 13 h. 30 ï Musique tion), présenté par M, Louis Lespine. —
20 h. 15 : Conférences et causeries 'direction
enregisti-ée. — 14 heures
Disques. — 14 i
M. Jean Douyau) : « La Jeunesse d'au30 : Concert : La Complainte des Petits 01
jourd'hui », par M Louis Grattas — 20 h
seaux vMissa) ; L'Hiver des Moineaux Pari
30 : Cours de langue anglaise, p*- Mlle
siens (A. Coupet) . Fantaisie culinaire, etc
Dordan, professeui à l'Institut Normal de
— 19 h. Ki : Musique enregistrée. — 20 b
la Faculté de, lettres. — 20 h. 50 : Musique
8fl : Plus que Reine, film radioplionique, de
enregistrée .— 21 heures
Soirée de coméTnéo Bergerat.
die Programme ! Arnou^ masqués, un acte
de Jean Chèvre • La Double Imposture un
RADIO-TOULOUSB
acte, de Pleara.
18 a. 16 i Nouvelles de minuit à midi de
l'Agence Fournler. Cour» des changes de
la matinée. — 19 h. 30 : Musique mlltalre.
—. 12 h. 45 : Le quart d'heure des auditeurs
de la région du Sud-Ouest : Adlos, du fllm
« Le Refuge » (Sanders)
Cnante pour mol
(Quentin). — j3 h. 05 : Quelques extraits de
films sonores. — 13 h. 15 • Un peu d accor.
deon. — 13 h. 30 : Orchestre viennois —
U h. 15 : Boare» des valeurs. — 15 h. 15 :
Informations de dernière heure de l'Agence
Fournler. — 17 heures • Musique de danse.
— 17 b. 20 : Orchestre sy m phonique ; La
Crarlne, pot pourri (Kalmamn) ; La Habanera, prélude Laparra). — 17 h. 30 :
Chansonnettes. — 17 h. 45 : Orchestre argentin. — 18 h. 16 : Opérettes : Le Grand
Mogol ; Véronique . Suzanne. — 18 h. 80 :
Causerie enfantine avec auditions ; La
demi-heure des enfants, présentée au microphone par • Grande Soeur ». — 18 heures
Soi! de violoncelle : Romance sans paroles
fFauré) ; Sonate largo (Chopin) i Prélude
d 'Hérodiade fMassenet) ; Toccata (Frescobaldi). — 19 h. 15 : informations de dsenlèree heure de l'Agence Fournler .— 19 b.
35 : La Journée toulousaine. — 19 h. 30
Concert. Mélodies. Musique militaire. —
90 heures : Quelques morceaux d'accordéon
— 20 h. 15 s Opéras : La Walkyrie ; Samson
et Rallia ; Le Cld. — 20 h. 80 : Opérascomiques i Carmen, fantaisie ; La Dame
Blanche, — 20 h. 45 : Orrihestre musette. 21 heures : Concert sur
Cavaileria Riistl
cana. de Mascagnl — Si h 30
Orchestre
viennois. — 2? heures : Mélodies. — 28 h.
Ï5 : Le Journal sans papier de l'Afrique du
Nord. — 22 h 30 : La demi-heure des audl
teurs marocains. — 83 heures : Orchestre
Hivers. — 23 h .15 : Diction. - 28 h. 30 : La
demi-heure des auditeurs anglais. — 24 heu.
ires • Stat du ciel. Température. FM.* a
souhaiter. Calendrier du Jour. — * h. 05
RETOUR
Toutes les femmes connaissent les dangers qui les
menacent à l'époque du RETOUR D'AGE. Les symptômes
sont bien connus. C'est d'abord une sensation d'étouftement et de suffocation qui étreint la gorge, des bouffées
de chaleur qui montent au visage pour faire place à une
sueur froide sur tout le corps. Le ventre devient douloureux, les règles se renouvellent irréguliéres ou trop abondantes, et bientôt la Femme la plus robuste se trouve
affaiblie et exposée aux pires dangers. C'est alors qu'il
faut, sans plus tarder, faire une cure avec la
Une Constipation
de 9 ans
Tisane, le flacon.
Baume, le pot . •.
Pilules, l'éM. .. .
dans les
«-SO
PRIME AUX ELECTEURS
à céder canse double emp'oi
Renseignement?
et attestations
ZJLBOKAT9IRKS
J. BERTHIER
A dlUMOBUt
(4) (GIRONDE) Carrière de pierre, tr.
bel empiacem. Produit recherché. Manutention facile. Capacité 300.000 t. à
extraire Prix 1.500.000
(503-77)
MABFAN, 120, rue Béaumur, Paris.
BERTANDEAU, ARS (Charente).
(Joindre enveloppe à 'votre nom.
(4) PRÊT de 70.000 est demandé oar
personne active pour parfaire le prix
de vente d'un 'garage. Nantissement
(606-57)
viABFAN, 120. rue Béaumur, Paris.
(4) (BORDELAIS). Entrep. de Trans
norts. Gros matér. Vastes locaux, logem,
7 p Garage Bail 9 ans. loyer 7.000 Nefl
30.000. Prix 150.000.
(452.-27)
MARFAN, 120, rue Réauomr, Paris.
CABINET RICARD, 34, rue des Etudes,
Carcassonne, off. dans importante ville
Aude, fond de quincaillerie, grosse
clientèle. BénJ annuel, 80.000 fr. On
demande 90.00U fr. plus marchandises,
120.000 fr. environ. Facilités.
(4) (BEARN). Carrosserie automobile
tenue 10 ans Superficie, 600 mq Gr.
locaux. Appertem. Matériel moderne
Bail 6 ans Loyer aviantag. Net 150.000.
Prix 250.000.
(473-027)
MABFAN, 130, rue Béaumur, Paris.
(4) PROPRIÉTÉ à proxtm. Arcachon:
deux villas, l 'une 8 p., dépendances :
l'autre de 5 pièc. Suparl. 1 hec., bois*
jardina. Prix 180.000
(480-77)
MABFAN, 120. rue Réaumur, Paris.
TISANE DES
CHMieX*DyRBON
Une pendulette moderne, art nouveau, en véritable marbre
reconstitué, chef -d 'œuvre de l'horlogerie française, mouvement
garanti 3 ans, est cédée à titre de prime aux lecteurs de ce
journal au prix exceptionnel de
Il n'est accordé qu'une seule prime par lecteur
avec Interdiction d'utiliser cette prime pour en faire du commerce
ETUDE DE M* CHINCHOLE, avoué,
VOUS POUVEZ CAGNER UN MILLION
7. rue de Bémusat, — Vente au Palais
en «jariioipant
de Justice, le jeudi 9 février 1933, à
â la Tombola-Sousorlptlon Nationale
treize heures : 1" lot : Maison et remises sises à Saint-Martin-du-Touch. Mis»
à prix : 12.000 francs, 2e. 3e , 4" e t 5e lots :
cjuatre parcelles de terre en nature de
vigne, sises oamimune de Saint-Martin,
(ANCIENS COLONIAUX)
en quatre lots distincts et séparés. Mise
Billets verts 3» série) en vente à à prix : 100, 100. 200. 50 francs. 6» lot :
t Agence Havas, 73. rue d'Alsace. Tou Terrain propre a, la construction de
contenance d'environ 208 m2, à Toulouse. Trois francs.
louse, rue des Fontaines Mise à prix :
Envol par poste contre 3 fr. 50.
1.000 francs. 7* lot : Maison à Toulouse,
La date du prochain tirage est offl 35,
rue des Fontaines. Mise à prix :
clellement fixée au 10 avril 1933.
30.000 francs. — Pour extrait : CHINTrès nombre»* lots Intéressante
CHOIJB. avoué, signé.
60R60L
AUCUN PAIEMENT D'AVANCE
Tout n'est payable qu'à la réception et après complète satisfaction
Découpez ce bon et adressez-le aujourd'hui même avec votre commande à
LA PROPAGANDE (Service des Primes), SI, rue du Rocher - Pari* '*)
2.151
BORDEAUX4.A FAYETTE
19 h. 45 : Ccicert. Programme : Paris-Béguin, marche du fllm (M Yvan); Une Viennoise, valse du H lin « Monsieur, Madame et
Bibl » (Salabert); KosiM. ouverture (Ch.
Lecocq); Le premier Jour de bonheur (Auber); La Lettre de Manon Gtllet); Madame
de Pompadour, fantaisie (Léo Fail); Angèle, one-step. — 14 h. : Musique enregistrée 1 Le Freischutz, pot-pourri (Weber); Le
Cygne (Saint-Saêns); Orieitawe, (C. Cul);
Paillasse (Lêoncavallo) ; Méphlstophèies (Bol.
to); Chanson de Solveig
(Grleg);
Noël
païen (Massenet); Paillasse prologue-, Rapsodis hongroise n*2 (Liszt); Guillaume Tell,
la prière; Carmen, air du toréador; Danses hongroises n' 5 et n* 8 (Brahms). —
15 h, : Relais de Marselbie-Provence
Colcert exécuté & Toulon par la musique des
Equlpaigies de la Flotte. — 18 h. 30 : La
matinée enfantine de Tonton Guy. — 19 h
30 : Informations et cour». — 20 h : Le
quart d'heure du Tin. Sujet : « P OUT bien
servir et bien goûter ». — 20 h. 15 : Dernières touvelles de Bordeaux — 20 h. 30 :
Soirée de comédie : Le Maître de Forges,
de Georges Ohnet.
14.80
Un excellent café .
de/pnme/ superbe/!
Parce que noire production, la plus Important» du Midi,
nous permet d'acheter dans de bien meilleures conditions
des calés des meilleurs crus.
C*esf ainsi que nous ofirons A notre clientèle, non pas'
des primes de petite valeur, mais bien des articles
recherchés. Documenfet-vous dès maintenant chex nos .
dépositaires et dans
voire Intérêt réser»
•es voire préférence
aux produits des
LA PLUS GRANDE FRANCE
CAFE/» L'ELEPHANT NOIR
lo plu/ qrande production du Midi
Capsule»
Prix : tt fr.
«t — '«ation Bnrrtft
eeche
DUCnA Prix : t 60
•as ECOULEMENTS tes t»us
a notent «Ont tôt,'- -« guéris
routes Pharmacien STJCCMS ASSVtt
Dépôt générai ;
Laboratoires JEHAN « BR8RA
& MONTAI)BAN (T-et-G.)
TOUTES PHARMACIES
DORURE - ARGENTURE
VASES SACRES — LUSTRES
SERVICES DE TABLE
LA. BRANDI, 1ô, rue st-Jérôme, Toulouse
(4) (BEARN) Salon coiffure. Par»
fumerie. Joli magas., 4 fauteuils, lnst..
confort, mod. Appart 4 p. Bail 15 ans,
loy. 7.000. Net 40.000. Px 55.000 (576-17)
MABFAN, 120 rue Béaumur, Paris,
Imprimerie spirtate
Le srérant G LAGABDB.
r^n
m
OMMERC AIMTS f
E N A GÈRES !
ilFoyr marquer votre gratitude â
Votre fidèle clientèle • Pour amener]
chez vous de nouveaux acheteurs -j
Pour trouver, tout organisé, le
iservice de primes le plus parfait,
(existant en France ..e f "'
Pour augmenter votre confort sans1
dépenser un centime - Pour être
sûre de recevoir, avec les meilleurs!
produits achetés au meilleur prixj
des primes de réelle valeur.
Recherchez les fournisseurs qui arbo*
rent l'écusson PRSMÂX, rouge? noir;
et or.
Feuilleton du 26 janvier 1938.
le ciel, le déroulement des volutes bleutées Mlle de Marsac, fille du Consul de Frande la fumée odorante.
ce, et de Sir Archibald Mac Lean 1
#
%
s*
Quand il reporta ses yeux sur le terrain,
Sans se douter qu'il défrayait ainsi la
il n'y vit plus qu'un grand jeune homme, chronique, le médecin revenait sur ses
lequel, pour s'entraîner, lançait ses bal- pas. L'inquiétude que Cornélius avait surles le plus raidement possible.
prise sur. ses traits était complètement dis0
%
n ce joueur solitaire, Cornélius Van sipée. Limpides comme ceux d'un enfant,
ses yeux bleus rayonnaient. Et jusqu'en
Stappen reconnut le docteur Mac Lean.
ROMAN
Pendant un quart d'heure peut-être, ce sa marche une allégresse se devinait. Au
par André ROMANE et Jean NOURY
dernier se livra à cet exercice. Puis il vrai, cette satisfaction était si vive qu'elle
•consulta sa montre, se promena de long paraissait donner des ailes à Archibald
en large, lança de nouveau quelques bal- Mac Lean, l'enlever dans un monde éthéCHAPITRE III
simple clin d'œil ou d'un sourire. Alors, les, s'assit face à l'entrée du stade, comme
ré. Il revint sur terre assez rudement,
maintes fois, la Fortune avait infirmé ses s'il eût guetté avec une impatience de en heurtant une petite voiture de légumes,
Ce gros personnage, frisant la soixan- hasardeuses prédictions.
plus en plus marquée, l'arrivée de quel- poussée par un marchand chinois.
Il se consolait de ces défaites, en son- qu'un. Puis, il se leva, s'enquit encore
taine, présentait l'aspect jovial et débonLes cris aigus du Crainquebille asiatinaire d'un villageois peint rar Ténier. Il geant qu'elles lui permettaient de trouver Une fois de l'heure ; enfin, à grandes et que achevèrent de rappeler le jeune hométait à l'affût de tous les secrets galants encore des partenaires...
nerveuses enjambées, Il quitta le court.
me au sens de la réalité. Il réfléchit que
ou tenJ"es de la colonie blanche, et deux
Ce matin-là, Cornélius Van Stappen arDe ce manège, rien n'avait échappé au rien ne le pressait, puisque Mlle de Mareœurs ne tondaient point à se rapprocher, riva de bonne heure au stade. Il s'assit à sagace Cornélius Van Stappen. Il tira de sac ne pourrait être arrivée au court
sau? qu'il n'eût pressenti leur mutuelle son poste d'observation accoutumé, sur son gousset un chronomètre d'or.
avant une demi-heure. Plus circonspect,
un fauteuil de bambou et de paille tresi attraction.
— Huit heures trois quarts, constata- il surveilla les obstacles susceptibles de
i Dès qu'il voyait s'ébaucher une idylle sée, auprès des courts de tennis...
t-il, cependant qu'un large sourire épa- surgir devant lui.
Sans y trouver matière à exercer ses nouissait sa face rubiconde.
iou un flirt, Cornélius cherchait un comIl suivit ainsi les larges rues de la Conpère, auquel, à brûle-pourpoint, il de- facultés divinatoires, il assista à deux
Aussi vite que son obésité lui en don- cession Internationale, où, à chaque carparties : simple hommes et un double mixmandait :
nait licence, suant et soufflant, il prit la refour, la circulation est réglementée par
te où l'élément féminin était représenté
— Voulez-vous parier avec moi ?
des Hindous géants vêtus d'uniformes
direction d'un terrain de cricket où pluL'autre savait tout de suite de quoi il par les deux filles du pasteur Smith, de sieurs joueurs évoluaient. Il s'avança, ou kakis et coiffés de turbans rouges. Bors'agissait. On arrêtait les clauses du pari. l'Eglisi anglicane. Avec leur teint brouillé, plutôt rebondit vers l'un d'eux, un grand dant les trottoirs, de luxueux magasins
Cornélius Van Stappen ayant souvent leurs lunettes bleues et leurs cheveux fi- Allemand roux, efflanqué tel qu'un lièvre tonnaient le rez-de-chaussée des immeufait preuve d'une exceptionnelle perspica- lasse, elles avaient trop peu de séduction du Palatinat.
bles comportant quatre ou cinq étages.
cité, personne n'aurait voulu se mesurer pour offrir l'occasion d'un pari.
Brinqueballants et tintamaresques, des
Et. la voix claironnante, il lança ce
' a Hollandais, bientôt, se désintéressa
avec lui, s'il ne s'était montré de plus en
tramways roulaient, semblables à ceux
défi :
du jeu.
plus téméraire dans la pratique 'e sa disq .'on voit dans les rues de nos préfecP.etiversé en arrière, il alluma une cour— Voulez-vous parier avec moi ?... Je tures.
traction favorite. Trop confiant en son
intuition, notre Néerlandais en était ar- te pipe en terre et se mit à fumer, le re- tien3 cinquante florins, que nous apprenMais cette impression d'Europe était
rivé à établir ses pronostics sur le vu d'un gard uniquement occupé à suivre, dans drons avant un mois les fiançailles de bien vite dissipée par les silhouettes exo6
1
DANS LE BRASIER CHINOIS
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
tques des passants, au nombre desquels
se voyaient maintes femmes indigènes,
coiffées de chignons compliqués et sautillant gauchement, pauvres tropiates, sur
leurs suques de bois.
Au moment où il franchissait la grille
monumentale donnant accès sur les terrains de sport, Archibald s'entendit appeler.
— Sir Mac Lean, me ferez-vous l'honneur de matcher contre moi ?
L'Anglais se retourna. A quelques pas
de lui se tenait, vêtu d'un élégant costume de sport, un jeune homme mince, de
talde assez petite et dont le visage présentait à la fois les caractéristiques de la race blanche et celles de la race jaune. Les
yeux légèrement bridés s'éclairaient d'un
regard plus direct que celui des Asi astiques ; le nez, a peine camus, s'affirmait
d'un dessin plus net ; la bouche, aux lèvres encore épaisses, semblait néanmoins
plus affinée.
A ces différents signes, il était aisé de
reconnaître un métis, un « half cast »
(ainsi sont appelés là-bas les hommes de
sang mêlé).
Le docteur, cordial, tendit la main.
— Bonjour, Monsieur Fou-Li 1 dit-il.
Vous vous sentez en forme ce matin ?
Le nouveau venu, dans un sourire, découvrit des dents petites et très Manches :
— Voilà une question bien embarrassante, F.:r Mac Lean Si je réponds affirmativement et qu'ensuite mon jeu soit médiocre, j'aurai fait preuve de vanité. Et si je
l'emporte sur vous après avoir paru dou-
ter de moi, vous m'accuserez de faussé
modestie.
— De toutes façons, vous êtes assuré do
me battre. Vous êtes parmi nous la première raquette 1
Un contentement fugitif s'inscrivit sur
les traits du métis, comme si les mots
prononcés par le médecin anglais constituaient pour son amour-propre un hommage précieux.
Tout en bavardant, les deux hommes arrivèrent près des courts. Ils prirent placé
sur l'un d'eux. Avant de commencer son
« service », Archibald prévint l'adversaire :
— Sans doute ne pourrons-nous pas
terminer cette partie, Miss de Marsac m'a
assuré qu'elle viendrait ce matin. Play î
Neutre et polie, la voie du partenaire
répondit :
— Fort bien ! nous cesserons quand
vous voudrez... Ready 1
Dès l'échange des premières balles, il
fut évident que le compliment de Mac
Lean n'était pas une flatterie. Sur le
court, le petit homme devenait, à proprement parler, diabolique. Il bondissait de
la ligne de fond jusqu'au filet, avec une
rapidité déconcertante. Sa raquette, quel
que fût l'endroit où la balle touchait terre, la cueillait au passage et la renvoyait,
en drives et en smashes /oudroyarits.
Archibald Mac Lean, qui
cependant
étaH un joueur honorable, faisait piètre
figure. En quelques instants, il erdit six
;'ciix et ne s'en attribua pas un seul.
(.1 suivre.^

Podobne dokumenty